Image d'une tranche de bacon et du logo de la certification Aliments du Québec. Il y est écrit bacon du Québec qui crée des emplois dans nos régions.
Image d'une tranche de bacon et du logo de la certification Aliments du Québec. Il y est écrit bacon du Québec qui crée des emplois dans nos régions.

Reconnaître les aliments québécois

Mettre les aliments québécois dans son panier

En privilégiant les aliments québécois, toute la population participe à soutenir nos agriculteurs, pêcheurs et transformateurs alimentaires.

Contribuez au défi 12 $

Remplacez chaque semaine 12 $ d’aliments d’ailleurs par des aliments d’ici dans votre panier d’épicerie.

Pris individuellement, ce geste simple semble anodin. Mais comme on peut le constater, sa multiplication peut faire une très grande différence :

  • Si chaque ménage québécois contribue, la demande auprès des entreprises d’ici va s’accroitre de 1 milliard de dollars.
  • Ces efforts feraient passer de 51 % à 56 % le niveau d’achat auprès des fournisseurs du Québec.

Autonomie alimentaire

La pandémie du coronavirus a accentué l’intérêt de la population pour les aliments locaux. Le gouvernement a aussi à cette occasion réaffirmé l’importance d’accroitre l’autonomie alimentaire du Québec. Il s’agit de réduire notre dépendance face à l’approvisionnement alimentaire provenant de l’extérieur.

Cette approche peut contribuer à créer des emplois dans les régions et à augmenter la part de marché des entreprises du secteur bioalimentaire.

Variété et disponibilité des aliments québécois

En plus des légumes frais et des fruits, le Québec produit des aliments de consommation courante comme des biscuits, de la viande de porc, des mets préparés, des pâtes alimentaires, des légumes congelés et même de la nourriture pour animaux.

À qualité égale, les aliments québécois ne sont pas plus chers et ils sont disponibles en quantité, tout au long de l’année. Il est aussi de plus en plus facile de les repérer chez les commerçants.

Indication de l'origine des fruits et légumes frais du Québec

Les consommateurs veulent connaître l’origine précise des fruits ou légumes frais qu’ils achètent, pour diverses raisons : 

  • Ils recherchent des fruits et légumes frais de qualité. 
  • Ils souhaitent encourager certains producteurs. 
  • Ils favorisent l’achat local. 
  • Ils veulent éviter de soutenir certains producteurs ou pays en achetant leurs produits (pour des raisons politiques, humanitaires ou autres). 

Il faut savoir que l’indication de l’origine des fruits et légumes frais du Québec est règlementée.

Obligations des commerçants

Il est possible de retracer les fruits et légumes frais du Québec chez les commerçants. Ceux-ci doivent indiquer l’origine québécoise de ces produits agricoles : 

  • lorsqu'ils sont préemballés ou vendus en vrac au détail, par exemple dans les marchés publics, les fruiteries, les épiceries; 
  • dans toutes les publicités pour leur vente, comme les circulaires et les affiches. 

Pour éviter toute incertitude, les expressions autorisées sont : 

  • Produit du Québec;
  • Cultivé au Québec;
  • Récolté au Québec;
  • Dénomination du produit du Québec (ex. : fraises du Québec).

Façons d'indiquer l'origine

Les commerçants peuvent indiquer l'origine des fruits et légumes frais du Québec de différentes façons :

Produits du Québec préemballés : l’origine doit être indiquée directement sur l’emballage ou sur un autocollant apposé sur l’emballage. 

Produits du Québec vendus en vrac : l’origine doit être inscrite sur une affiche, un écriteau, une pancarte ou tout autre support visuel approprié placé à proximité du produit qui est mis en vente.

Pour en savoir plus, consultez le Guide d’application – Indication de l’origine des fruits et légumes frais (PDF 607 Ko) à l'intention des commerçants.

Différence entre origine et provenance

L’origine d’un produit agricole correspond au lieu où il a été cultivé ou récolté.

La provenance d’un produit fait plutôt référence aux endroits ou aux emplacements où il s’est retrouvé. Par exemple, des tomates originaires des États-Unis peuvent provenir de l’Ontario et être emballées au Québec. 

L’origine d’un fruit ou d’un légume est donc unique.

Marques de certification Aliments du Québec

Pour que les consommateurs puissent facilement trouver les produits du Québec, de nombreuses entreprises québécoises adhèrent à Aliments du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Leurs produits peuvent ainsi obtenir l’une des marques de certification suivantes : Aliments du Québec, Aliments préparés au Québec, Aliments du Québec bio, Aliments préparés au Québec bio.

Vous trouverez les logos (autres couleurs et déclinaisons possibles) sur les emballages des produits du Québec ou sur les étiquettes de prix.

Si vous souhaitez privilégier les produits d’ici, et en l’absence d’un logo, il est aussi possible de demander conseil à l’épicier ou au restaurateur.

Valorisation des produits du Québec dans les restaurants et les institutions

Le programme Aliments du Québec au menu Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. reconnaît les établissements engagés dans une démarche d’approvisionnement local.

Autant à l’épicerie qu’au restaurant ou à la cafétéria, vous trouverez des aliments québécois au menu des établissements reconnus. Consultez la liste de ces établissements sur le site Web du programme.

Appellations réservées et termes valorisants

Les consommateurs recherchent des saveurs uniques et locales, tout comme celles qui font partie de notre patrimoine.

En réponse à cette demande, certains produits sont désignés par une appellation réservée ou un terme valorisant. Une telle reconnaissance vise tout d’abord à protéger légalement le nom d’un produit. Pour les consommateurs, c’est une façon de s’assurer de son authenticité.

Cette mention contribue aussi au rayonnement du produit et au développement des entreprises qui en bénéficient. Elle peut favoriser le développement régional en stimulant l’activité économique des entreprises d'une région.

Appellations réservées reconnues au Québec

L'expression « appellation réservée » désigne des produits qui se distinguent en raison de leurs caractéristiques particulières ou de leur mode de fabrication.

Les appellations qui sont actuellement reconnues font référence au mode de production, au lien avec un terroir ou à une spécificité : 

Termes valorisants

Un terme valorisant sert à désigner les caractéristiques ou les méthodes de fabrication ou de production particulières d'un produit, par exemple :

  • un savoir-faire original;
  • un mode d'élevage caractéristique;
  • une forme de culture singulière qui se rattache à la configuration géographique du terrain;
  • un processus de fabrication lié au climat.

La réputation du produit est un autre facteur qui est considéré pour l’attribution de cette mention. La population doit avoir une opinion positive du produit et associer sa qualité à son origine géographique.

Certification et surveillance

L'authenticité des appellations réservées et des termes valorisants est garantie par l'attribution d'une certification et d'un logo. Ces éléments attestent que le produit a passé par l'ensemble du processus et qu'il satisfait au cahier des charges ou à la norme définie dans un règlement.

Le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est l'organisme qui assure la reconnaissance et la surveillance de l'usage des appellations réservées et des termes valorisants.

Signalement d’une infraction

Si vous croyez qu’une entreprise ou un organisme de certification contrevient aux normes d’une appellation réservée ou d’un terme valorisant, il est possible de faire une demande de vérification Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. au CARTV.

Dépôt d’une demande de reconnaissance

Les associations ou regroupements d’entreprises peuvent soumettre une demande pour bénéficier d’une appellation réservée ou d’un terme valorisant au Québec. Consultez la démarche pour faire reconnaître une appellation réservée ou un terme valorisant Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Soutien financier

Le Programme d’appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. favorise la création de nouvelles appellations réservées et de nouveaux termes valorisants. Il soutient les projets présentés par les associations ou regroupements d’entreprises et leur offre un accompagnement.

Avis

L’information présentée dans ce site Web a été vulgarisée et constitue un résumé des principales dispositions réglementaires. Elle ne remplace en aucun cas les textes officiels des lois et des règlements. Pour des renseignements plus détaillés, référez-vous au Règlement sur l’indication de l’origine des fruits et légumes frais Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et à la Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sur le site LégisQuébec.

Dernière mise à jour : 20 octobre 2021

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec