En ville, on trouve une grande variété d’organismes vivants. Cette diversité rend d’importants services à l’écosystème urbain :

  • en favorisant une meilleure pollinisation;
  • en régulant naturellement les espèces invasives;
  • en régulant et en épurant les eaux de ruissellement;
  • en diminuant les îlots de chaleur;
  • en filtrant l’air;
  • en contrôlant des maladies ou des ravageurs.

Comment créer de la biodiversité

En tant que jardinier, il est facile d’aménager son potager de manière à créer un espace favorable à la biodiversité. Vous pouvez par exemple cultiver :

  • un grand nombre d’espèces comestibles (ex. : fruits, légumes, fines herbes, fleurs comestibles, plantes médicinales);
  • des plantes non potagères (ex. : plantes florales indigènes ou non indigènes).

Pour favoriser ou préserver la vie dans le sol, il est utile :

  • d’ajouter du paillis (feuilles mortes, paille, résidus de gazon, etc.);
  • d’ajouter des matières organiques (ex. : compost);
  • de travailler la terre au minimum;
  • de laisser les graines, les tiges ou encore les feuilles sur place durant l’hiver et de les nettoyer seulement au printemps;
  • d’ajouter des points d’eau (bains pour oiseaux, contenants remplis d’eau au niveau du sol, etc.) accessibles à la faune (insectes, crapauds, oiseaux, etc.)

Pour entretenir votre potager d’une manière plus écologique, il est préférable :

  • d’installer les bonnes plantes aux bons endroits;
  • de gérer adéquatement l’eau au jardin;
  • de tolérer certains nouveaux habitants, comme les coccinelles.

La cour, un abri pour la biodiversité

La cour peut également être un havre de biodiversité. Il suffit de l’aménager avec quelques éléments présentant des caractéristiques recherchées par certaines espèces.

Pour ce faire, voici quelques idées faciles à réaliser :

  • Offrez des abris et des lieux de reproduction pour les insectes et les petits animaux en plantant une diversité de végétaux.
  • Offrez aux abeilles solitaires des endroits pour faire leur nid, grâce à un sol facile à travailler et à des bouts de bois. Ces abeilles contribuent à la pollinisation de certaines plantes.
  • Plantez des arbres et des arbustes sur votre terrain, si vous avez assez d’espace. Ces végétaux peuvent offrir un abri aux oiseaux tout en étant une source de pollen et de nectar pour les pollinisateurs.
  • Tentez de toujours avoir des plantes en fleurs. Celles-ci permettent de fournir une ressource alimentaire pour les pollinisateurs durant toute la saison estivale.
  • Prévoyez des abris ou aménagez des habitats pour la faune habitant votre cour. Vous pouvez prévoir :
    • un nichoir pour des chauves-souris;
    • un plan d’eau pour les oiseaux et les insectes;
    • un mur de plantes grimpantes ou d’autres plantes adaptées pour la faune urbaine.
  • Prenez soin de votre sol. L’ajout de compost au jardin permet notamment d’assurer une meilleure productivité de votre potager. Consultez la page Santé des sols.

Attention : certaines plantes peuvent s’avérer invasives (ex. : la renouée du Japon, la salicaire pourpre, la menthe). Afin d’éviter la propagation des espèces exotiques envahissantes, informez-vous avant d’introduire une nouvelle espèce dans votre jardin. Consultez la page Les espèces envahissantes au Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du site Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.