Au Québec, plus de 95 % de la production des fraises et des framboises est destinée à la vente à l’état frais. Les 5 % restants sont transformés en coulis, en confitures et en gelées, en purées, en alcools, etc.

Ces fruits sont principalement cultivés au champ. La culture en serre des fraises et des framboises commence à se développer.

Fraises et framboises du Québec en chiffres

Voici un portrait statistique de l'industrie des fraises et framboises au Québec (données de 2018) :

 FraisesFramboises
Nombre d'entreprises 507 518
Volume de production :15 461 tonnes1246 tonnes
Consommation :3,45 kg/personne n. d.
Recettes :66 millions $8 millions $

Répartition des producteurs de fraises et de framboises au Québec

Les producteurs de fraises se trouvent principalement dans la Capitale-Nationale (28%), dans les Laurentides (16%), en Montérégie (14%) et en Chaudière-Appalaches (12%). Les producteurs de framboises se trouvent également dans les Laurentides (22%), en Montérégie (16%), en Chaudière-Appalaches (14%) et dans la Capitale-Nationale (9%).

Grande variété de fraises et de framboises

Les producteurs sélectionnent les variétés de fraises et de framboises à cultiver en fonction du goût et du calendrier de maturation des fruits.

Les variétés de fraises cultivées au Québec sont au nombre de 13. Les plus répandues sont la Jewel et la Seascape. Les premiers fruits sont disponibles dès le mois de mai. Les variétés plus tardives sont offertes jusqu’à la mi-octobre.

Quant aux framboises, elles comptent sept variétés qui sont offertes de juillet à septembre.

Autocueillette

L’autocueillette est une activité d’été qu’apprécient vivement les grands et les petits. Près de 300 producteurs ouvrent leurs portes chaque année pour laisser le public récolter lui-même les fruits. Ils sont aussi accessibles pour répondre aux questions des cueilleurs d’un jour et des clients.

Pour trouver un lieu où pratiquer l’autocueillette dans votre région ou pour acheter des fruits directement d’un producteur, communiquez avec l'Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec (Les Fraîches du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.).

Retombées économiques

Le Québec est la 1re province productrice de fraises au Canada. Il arrive en outre au 2e rang des provinces productrices de framboises.

La valeur des exportations québécoises de fraises et de framboises s’établit à 2,5 millions $. Les États-Unis sont le principal importateur de fraises et de framboises fraîches du Québec.

Fraises et framboises biologiques

La demande pour les fraises et les framboises biologiques est bien présente. Pour y répondre, une dizaine de producteurs se sont lancés dans la culture de fraises et de framboises bio.

La fraise biologique n’est offerte qu’un mois pendant l’été. Le mode de culture biologique augmente les coûts de production de 30 à 35 %. Le rendement à l’hectare est aussi plus faible que celui de la fraise traditionnelle. C’est pourquoi la fraise bio se vend un peu plus cher.

Les producteurs du Québec ont entrepris récemment de réduire l’usage des pesticides. Ils optent désormais pour des méthodes de lutte intégrée contre les ennemis des cultures, comme le dépistage et le piégeage des insectes nuisibles, les biopesticides, etc.

Consultez la page Agriculture biologique pour en savoir plus sur ce mode de production.

Soutien aux producteurs agricoles

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation met plusieurs programmes d’aide financière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. à la disposition des producteurs agricoles. Il est possible d’obtenir des conseils ou de l’information en consultant un conseiller régional. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.