Apparentés aux myrtilles et à la canneberge, les bleuets font partie du paysage québécois. Riches en antioxydants naturels, ces savoureux petits fruits sont bénéfiques pour lutter, entre autres choses, contre le vieillissement, les maladies du cœur et le cancer.

Deux principales espèces

Le bleuet sauvage et le bleuet en corymbe sont les deux espèces de bleuets valorisées au Québec. Contrairement au bleuet sauvage, qui pousse au ras du sol, le bleuet en corymbe se développe sous la forme d’un arbuste.

Des deux espèces, le bleuet sauvage représente de loin l’exploitation la plus importante. Il est récolté principalement sur deux types de terrains :

  • les forêts ayant subi une coupe ou un incendie récent;
  • les bleuetières aménagées.

Bleuet du Québec en chiffres

La production de bleuets est en constante augmentation, bien que la concentration de la culture des bleuets sauvages soit clairement établie au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Voici un portrait statistique de l'industrie du bleuet au Québec (données de 2018) :

  • Nombre d’exploitants (bleuets sauvages) : 474
  • Volume de production (bleuets sauvages) : 34 906 tonnes
  • Recettes en provenance du marché : 28,4 millions $.

Répartition des producteurs de bleuets sauvages au Québec

Les producteurs de bleuets sauvages se trouvent principalement au Saguenay-Lac-Saint-Jean (71 %), sur la Côte-Nord (9 %), dans la Capitale-Nationale (7 %) et en Chaudière-Appalaches (3 %).

Bleuets en corymbe

Les bleuets en corymbe sont cultivés en majorité en Montérégie, puisque 28 % des exploitations s’y trouvent. Viennent ensuite la Chaudière-Appalaches avec 18 % des exploitations et l’Estrie qui compte 11 % des exploitations.

Bleuets sauvages transformés

Plus de 95 % des bleuets sauvages récoltés au Québec sont surgelés. La grande majorité des entreprises de congélation se trouvent au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Certaines bénéficient même des appellations de qualité « Bleuets sauvages boréals » et « Certifié biologique ».

Outre la transformation en fruits surgelés, les bleuets du Québec entrent dans la fabrication de garnitures de tartes, de confitures, de coulis, de purées, de gelées, de jus, de concentrés et de confiseries. Ils peuvent aussi être utilisés comme ingrédients dans des muffins, des pains, des pâtisseries et des yogourts.

Retombées économiques

Le Québec est au 2e rang à l’échelle mondiale quant aux volumes de bleuets sauvages récoltés.

En ce qui a trait aux exportations de bleuets sauvages et de bleuets en corymbe, elles ont atteint une valeur de plus de 92 millions $ et ont été dirigées vers 30 pays.

Principales destinations des exportations de bleuets transformés

Le Québec exporte principalement les bleuets transformés aux États-Unis (44 %), en Allemagne (10 %), en Suisse (9 %), en Belgique (6 %) et au Japon (8 %).

Soutien aux producteurs agricoles

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation met plusieurs programmes d’aide financière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. à la disposition des producteurs agricoles. Il est possible d’obtenir des conseils ou de l’information en consultant un conseiller régional. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.