Utilisation des pesticides en milieu agricole

Les producteurs agricoles doivent composer avec la présence d’insectes nuisibles ou de maladies parasitaires. Ils doivent aussi combattre les mauvaises herbes tout en préservant l’environnement, la santé de la population et la viabilité de leur entreprise.

Protection des cultures

Il existe plusieurs moyens de lutte pour contrer les ennemis des cultures. Ces moyens peuvent être biologiques, chimiques ou physiques. Les approches peuvent être préventives ou curatives.

Lorsque les moyens de prévention sont infructueux, divers outils s’offrent aux agriculteurs. Les pesticides en font partie :

  • insecticides (contre les insectes nuisibles);
  • fongicides (contre les maladies parasitaires);
  • herbicides (contre les mauvaises herbes).

Il a été démontré que certains pesticides peuvent rester dans le sol plusieurs années. Ils peuvent aussi se déplacer avec les eaux de surface ou souterraines, de même que dans l’air. Ils sont susceptibles d’affecter par mégarde les abeilles, les oiseaux, les organismes aquatiques et même les humains.

Le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec et certaines municipalités réglementent la mise en marché et l’utilisation des pesticides.

Gestion intégrée des ennemis des cultures

La gestion intégrée des ennemis des culture est une méthode de lutte contre les organismes nuisibles. Elle consiste à avoir recours à toutes les techniques nécessaires pour réduire les risques associés à l’utilisation des pesticides en milieu agricole.

Cette méthode est mise de l'avant dans la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture 2011-2021 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. À terme, l'objectif est de réduire de 25 % les risques pour la santé et l’environnement liés à l’utilisation des pesticides en milieu agricole au Québec. 

Pour plus de détails, consultez aussi la page Rationaliser, réduire et remplacer les pesticides en agriculture Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..