Écureuil roux

Nom français
Écureuil roux

Nom anglais
Red squirrel

Nom scientifique
Tamiasciurus hudsonicus

Grand groupe
Mammifères

Sous-groupe
Mammifères terrestres

Description

L’écureuil roux est un petit rongeur arboricole qui vit presque partout au Québec, principalement dans les milieux forestiers et agroforestiers. Souvent, il est possible de l’observer en train de bondir entre les arbres à la recherche de noix et de graines.

Identification

Taille   

De 28 à 35 cm. La queue mesure de 9,5 à 15 cm.

Poids      

De 140 à 250 g pour le mâle.

Coloration     

L’hiver, la fourrure de l’écureuil roux est rousse alors que, durant l’été, elle est brun olive et gris. Son ventre est blanc.

Espèces similaires

Écureuil gris

Grand et petit polatouches

Empreintes

Patron de déplacement

Le patron de déplacement de l’écureuil roux est de type « galopeur ». Ses pattes arrière sont plus grandes que les pattes avant. Les empreintes des quatre pattes sont visibles au sol, les pattes arrière sont à l’avant. Les pistes des écureuils vont souvent d’un arbre à l’autre.

Répartition

L’écureuil roux vit partout au Québec, sauf dans certains secteurs de la péninsule d’Ungava

Présence au Québec

Origine

Indigène

Statut de résidence des populations

Cette espèce vit au Québec toute l’année.

État de la situation

Dans le cadre du Plan de gestion des animaux à fourrure, un bilan de l’exploitation est produit périodiquement afin de s’assurer que les populations sont en bonne santé. L’état des populations d’écureuils roux est suivi grâce à des indicateurs issus du piégeage, notamment de la vente de fourrures et des données provenant des adeptes du piégeage.

Rang de précarité

Le rang de précarité provincial (rang S) pour cette espèce est S5.

Habitat

L’habitat préféré de l’écureuil roux se situe dans les peuplements résineux ou mixtes.

Domaine vital

Le domaine vital est la zone spatiale utilisée par un animal sauvage. Le domaine vital de l’écureuil roux est de 2 à 8 ha (0,02 à 0,08 km2).

Alimentation

L’écureuil roux se nourrit de cônes de conifères, de glands, de graines, de noisettes, de bourgeons, de fleurs et de champignons. Au printemps, il mange les bourgeons gonflés de sève et arrache l’écorce pour lécher la sève qui s’en écoule, avec une préférence pour l’érable. Il ne dédaigne pas non plus les insectes, les œufs d’oiseaux, les oisillons, les souris et même les jeunes lapins. Il trouve aussi des graines dans les stations d’alimentation destinées aux oiseaux.

Reproduction

La mise bas a lieu d’avril à mai. La femelle a une portée par année, de cinq petits en moyenne. La durée de la gestation est de 40 jours environ.

Menaces pour l’espèce

Les populations d’écureuils roux ne sont pas menacées au Québec.

Parmi les causes de mort possibles pour cette espèce, il y a notamment, la prédation, les maladies et parasites, la famine, les collisions routières et le piégeage.

Maladies

L’écureuil roux peut être porteur de nombreux parasites et maladies, qui peuvent occasionner divers problèmes de santé, comme des pertes de poils chez ces animaux.

Parasite de la peau

La mite de la gale canine, qui cause la maladie de la gale sarcoptique, est un parasite que l’on trouve dans les populations d’animaux sauvages au Québec, dont l’écureuil. Ce parasite microscopique cause une inflammation de la peau, des démangeaisons et une perte de poils, sans autres conséquences pour l’animal. Dans certains cas, il est possible que l’état de santé général de l’animal se détériore après quelques jours ou semaines. À ce moment, l’inflammation de la peau peut entraîner la formation de croûtes épaisses et fissurées qui apparaissent surtout sur la tête. L’animal peut éventuellement en mourir, surtout pendant la saison froide, durant laquelle il perd beaucoup de chaleur.

La mite de la gale canine est transmissible aux animaux domestiques, particulièrement aux chiens, par contact direct. Votre animal risque de contracter la maladie s’il joue ou dort à proximité d’un terrier ou d’un lieu régulièrement fréquenté par un animal malade. Consultez votre vétérinaire afin de vérifier si certains traitements antiparasitaires préventifs devraient lui être prescrits.

Certaines personnes peuvent développer des démangeaisons à la suite d’un contact avec un animal atteint de gale sarcoptique. Toutefois, la maladie se résorbe normalement d’elle-même, car le parasite ne survit pas sur l’être humain.

Infection virale

Des écureuils perdent parfois leurs poils à cause d’une infection virale (virus du fibrome). Lorsqu’ils en sont infectés, des nodules (petites bosses) se développent sur la peau, autour des yeux et parfois sur les oreilles. La plupart sont sans danger et disparaissent tout seuls. Les lésions varient de simples plaques cutanées surélevées à des nodules bien définis, parfois assez volumineux. La perte de poils peut être observée sur les nodules.

Le virus se transmet par contact direct entre les animaux, mais aussi par l’intermédiaire de piqûres de moustiques ou de puces.

Problèmes d’origine alimentaire

Les écureuils qui ont une diète déséquilibrée ou pauvre en certains éléments nutritifs peuvent perdre des poils. Dans ces cas, aucune inflammation de la peau n’est associée à la chute des poils.

En cas de contact

Il peut arriver que les écureuils mordent les personnes qui leur offrent de la nourriture. Parfois, des écureuils gris attaquent des personnes sans raison apparente. La prudence est de rigueur. Il est recommandé de toujours observer les animaux sauvages à une distance sécuritaire.  

En tout temps, évitez de toucher un écureuil à mains nues. Il pourrait vous blesser, vous transmettre des maladies ou des parasites. Prenez les mesures nécessaires si vous avez été en contact avec l’animal (p. ex., morsures, griffures).

Il ne faut jamais manipuler une carcasse d’écureuil à mains nues et il faut bien suivre les consignes pour s’en débarrasser de façon sécuritaire.

En cas de présence importune

Toute capture d’un animal sauvage doit avoir comme but sa mise en valeur et la conservation des ressources. Vous devez vous informer sur la réglementation en vigueur comme celle sur la chasse sportive ou le piégeage avant d’en faire la capture.

Méthodes de prévention

Dommage dans les érablières

La combinaison de plusieurs méthodes différentes pourrait aider à minimiser les dommages dans les érablières. Elles consistent à :

  • réduire le nombre de bosquets de conifères, qui constituent des abris de choix pour l’écureuil, lorsque les dommages sont importants ou dans les secteurs où les dommages sont intenses;
  • utiliser des tubulures amovibles qui permettent de les retirer après la saison des sucres (petites érablières);
  • réduire l’utilisation de produits de nettoyage à base d’hypochlorite de sodium, ou les éliminer, ou rincer parfaitement la tubulure après leur utilisation. Ces produits laissent des dépôts salés qui peuvent attirer les écureuils;
  • utiliser des chutes de tubulures recouvertes d’une gaine métallique.

Introduction dans les maisons, les cabanons et les autres bâtiments

Fermez toutes les ouvertures avec du grillage métallique fort d’une maille de 1 cm ou moins. Avant de fermer les issues, vous devez veiller à faire sortir tous les écureuils. Vous pouvez le faire au moyen de boules de naphtaline, de lumière, de pièges ou d’un chat. Sinon, leurs tentatives pour sortir causeront des dégâts importants.

Taillez les arbres situés près des bâtiments pour conserver une distance de plus de 3 m afin d’empêcher les écureuils de les atteindre.

Dommages aux fils électriques

Installez des tuyaux de plastique de 60 cm de long et de 5 à 7 cm de diamètre autour des fils. Le tuyau doit être mobile de façon à tourner autour du fil et faire chuter l’écureuil. Il peut être fendu sur sa longueur pour faciliter son installation.

Dommages aux mangeoires

Suspendez les mangeoires d’oiseaux à l’aide d’un long fil métallique de très petit diamètre. Vous pouvez aussi installer un cône inversé, que ce soit au-dessus de la mangeoire lorsqu’elle est suspendue ou sur le poteau lorsque la mangeoire est ancrée dans le sol. Ce cône doit être mobile afin de ne pas laisser de prise à l’animal.

La mangeoire doit être installée à au moins 1,5 m du sol et à 3 m de tout endroit d’où l’écureuil pourrait s’élancer directement sur la mangeoire : branche d’arbre, rampe de galerie, cabanon, toit, etc.

Il existe également des mangeoires dites « anti-écureuils ». Certaines résistent à leurs dents acérées et ne sont pas rongées. Elles doivent être situées hors d’atteinte des écureuils. Certaines de ces mangeoires seront déjouées par les écureuils qui réussiront à se suspendre la tête en bas. Les mangeoires en métal et à balancier sont efficaces, mais elles ont le désavantage que le balancier, qui permet l’accès aux graines, se règle au poids du visiteur. Par conséquent, elles peuvent éloigner les oiseaux de taille moyenne qui se présentent seuls ou en groupe.

Une autre façon d’éloigner les écureuils consisterait à mélanger un produit à base de poivre de cayenne (capsaïcine) aux graines. Les oiseaux n’y sont pas sensibles, contrairement aux écureuils et à plusieurs autres mammifères.

Dommages aux bulbes de fleurs

Vous pouvez installer un grillage métallique (à poulailler) au-dessus des bulbes à la surface du sol. Vous pouvez utiliser ce grillage pour vous confectionner un panier avec des côtés d’environ 10 cm de hauteur. Prenez soin de le placer à l’envers au-dessus des bulbes avant de les recouvrir de terre. Les écureuils ne pourront ainsi les atteindre ni par les côtés ni par le bas. Un plus petit panier fait d’un treillis, pour certains contenants de fruits, petites tomates de jardins, par exemple, peut aussi être utilisé pour les plus petits bulbes. Une petite cage faite de grillage placé dans une fosse de 30 cm de profondeur est aussi efficace. Les grillages ne nuisent pas aux bulbes. Les jeunes pousses croissent tout simplement à travers le grillage.

Après la plantation des bulbes, vous pouvez étendre un paillis composé de matière piquante et irritante comme des aiguilles de pin séchées ou des rameaux d’épinette. Cette installation peut dissuader les écureuils de creuser autour de vos bulbes. Vous pouvez également planter des bulbes qu’ils ne recherchent pas : les narcisses, les fritillaires et les jacinthes, les bulbes de bulbocode, de chionodoxa, de colchique, d’éranthis, de muscari, de nivéole, d’ornithogale, de perce-neige ou de scille. Les écureuils ne s’attaqueraient pas aux bulbes de Crocus tommasinianus ni à ses cultivars. Ils peuvent parfois s’en prendre aux bulbes d’ails ornementaux.

Vous pouvez également planter du géranium ou des plants d’ail et d’oignon, des herbes aromatiques comme la menthe, le thym, la sarriette, la lavande et le romarin, ou des plantes à feuillage odorant. Vous pouvez étendre des cheveux humains, des poils de chien ou de chat. Leur odeur ainsi que celle du marc de café ou de savons désodorisants peuvent les déjouer. Vous pouvez plonger les bulbes dans un répulsif avant de les planter. Vous pouvez aussi tremper les bulbes dans une solution de paraffine, soit une solution d’une cuiller à table de paraffine par 600 ml d’eau. Les bulbes doivent tremper pendant 30 minutes dans cette solution avant de les planter. La paraffine empêche les rongeurs de détecter l’odeur des bulbes.

Certaines personnes recommandent la plantation d’un noisetier, Corylus americana ‘Grimo’. Les écureuils se régalent de ses fruits et délaissent les bulbes. L’utilisation d’un répulsif sur les bulbes et les fleurs peut permettre de réduire les dommages. Vous pouvez également répandre sur le sol du poivre de Cayenne ou un engrais naturel composé de fumier séché et granulé de poule pondeuse.

Arbres ornementaux (écorce et bourgeons, construction de nids inesthétiques)

Vous pouvez procéder par exclusion ou utiliser un répulsif.

Méthodes d’exclusion

Lorsque les arbres sont isolés, vous pouvez encercler le tronc avec un collet de métal de 60 cm de largeur et l’installer à une hauteur de 1,8 m du sol pour empêcher l’animal de ronger l’écorce et d’y grimper pour construire son nid. Le collet peut tenir en place avec de la broche dont les deux extrémités sont reliées par un ressort. L’arbre pourra continuer de croître en diamètre. Cette mesure n’est pas efficace si les arbres sont rapprochés, car l’animal se déplace de branche en branche. Il faut une distance minimale de 3 m entre les branches.

Utilisation d’un répulsif

L’utilisation d’un répulsif liquide appliqué sur les plantes ou les bulbes, même sur les clôtures et les meubles d’extérieur, ou de sachets de répulsifs suspendus aux arbustes et aux arbres peuvent permettre de réduire les dommages. Les répulsifs ont une durée de vie limitée. Ceux qui altèrent le goût peuvent être jugés parfois plus efficaces. Vous pouvez vous procurer ces différents répulsifs dans les centres de jardinage, dans les commerces d’extermination et dans les quincailleries.

Méthodes de contrôle

Lorsque toutes les méthodes de prévention ont été utilisées sans succès et que les animaux causent tout de même des dommages à vos biens, il est possible de les éliminer avec des pièges mortels ou encore de les abattre. 

La capture d’individus pour réduire les dommages est peu efficace même si elle est souvent répétée.

Capture et relocalisation

Il est fortement déconseillé de relocaliser un écureuil roux loin de son lieu de capture. Chaque déplacement risque d’introduire de nouvelles maladies ou de nouveaux parasites dans la région et de causer de la compétition entre des espèces locales.

Si les méthodes d’exclusion n’ont pas été exécutées avant la capture de l’animal, ce n’est qu’une question de temps pour qu’un autre animal vienne prendre la place de l’animal déplacé.

Lorsque tout a été expérimenté sans résultat, la capture peut être envisagée. L’écureuil roux peut être attrapé avec une grande variété de cages. La localisation idéale de la cage à écureuil se situe sur une plate-forme aménagée sur le tronc de l’arbre ou, encore, directement sur une branche. Les cages à capture vivante doivent être vérifiées chaque jour.

Appâter un écureuil roux

Pour appâter un écureuil roux, vous pouvez utiliser des tranches de pommes ou d’oranges, des noix écalées et du beurre d’arachide ou des guimauves.

Capture à l’aide de pièges mortels

L’écureuil roux peut facilement être capturé avec des pièges à ressort tels que les pièges Ouell 310 et 411180. Les pièges en X no 110 et no 120 sont aussi recommandés. Consultez la liste des pièges autorisés pour la capture vivante et mortelle de l’écureuil roux.

Abattage à l’aide d’une arme à feu

L’abattage à l’aide d’une arme à feu est une méthode généralement peu efficace. Elle nécessite beaucoup de temps, mais elle demeure possible.

Vous pouvez abattre un écureuil assez facilement avec une carabine de calibre .22, un fusil ou encore une carabine à air comprimé qui est moins bruyante et moins dangereuse.

La décharge d’arme à feu peut être interdite dans certaines municipalités : renseignez-vous auprès de la vôtre.

PRESCOTT, J. et P. RICHARD (1996). Mammifères du Québec et de l’Est du Canada, Guide nature Quintin, Waterloo, 399 p. [http://www2.ville.montreal.qc.ca/jardin/info_verte/conseils/conseil_ecureuil.htm Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.].

Dernière mise à jour : 26 février 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec