Description

La campylobactériose est une maladie causée par la bactérie Campylobacter sp. répandue partout dans le monde. Cette bactérie est présente chez plusieurs mammifères et oiseaux. Elle est généralement associée à des problèmes digestifs et parfois à des problèmes reproducteurs.

Cette maladie est une zoonose Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., c’est-à-dire que les animaux peuvent aussi la transmettre à l’humain. La bactérie provoque souvent des intoxications alimentaires. Pour plus de détails, visitez la page Campylobactériose chez l’humain.

Animaux à risque

Les volailles domestiques sont souvent infectées. La bactérie est aussi régulièrement détectée chez les bovins, les porcs, les moutons, les chèvres, les chiens et les chats. Elle est parfois identifiée chez les reptiles.

Signes de la maladie chez les animaux

Les animaux infectés ne présentent généralement aucun symptôme, mais ils peuvent tout de même excréter la bactérie dans leur environnement. Une diarrhée plus ou moins grave peut survenir, surtout chez les jeunes animaux.

Chez les brebis et les chèvres, la campylobactériose est une cause majeure d’avortement. Chez les volailles, la maladie entraîne des problèmes de foie et une baisse marquée de la ponte.

Transmission

Même en l’absence de symptômes, les animaux infectés peuvent être contagieux.

Un animal atteint peut introduire la bactérie dans un élevage. Celle-ci se trouve généralement dans les intestins et les excréments de l’animal. Les brebis et les chèvres l’excrètent parfois dans les produits de la mise bas lors des naissances ou des avortements.

Les mouches présentent un risque d’introduction de la bactérie dans les élevages de volailles. Les plans d’eau comme les lacs et les ruisseaux ainsi que l’eau non traitée sont susceptibles d’être contaminés. Cette bactérie a besoin d’humidité et survit bien dans l’eau.

La bactérie se transmet aussi à partir de matériel, d’aliments ou de mains contaminés.

Traitement

Le plus souvent, la guérison des animaux est spontanée. Un traitement de soutien visant leur réhydratation ou un antibiotique peut parfois être nécessaire.

Protection et prévention

Plusieurs mesures peuvent aider à prévenir la maladie chez les animaux.

Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon après être allé aux toilettes. Faites de même après tout contact avec une personne, un animal ou une substance possiblement contaminée comme une couche de bébé, des selles d’animaux, une litière, des aliments et des ustensiles de cuisine.

Il faut empêcher les animaux de compagnie de boire dans les toilettes. Fournissez-leur de l’eau potable à volonté.

Évitez de nourrir les animaux domestiques avec de la viande crue Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et ramassez régulièrement leurs excréments.

À la ferme, adoptez des pratiques de gestion et de biosécurité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. appropriées, en portant une attention particulière à l’hygiène des bâtiments et de l’environnement des animaux. Appliquez des mesures sanitaires rigoureuses.

La bactérie responsable de la campylobactériose est sensible à plusieurs désinfectants. Vous pouvez utiliser de l’alcool isopropylique à 70 %, un produit prêt à l’emploi disponible en pharmacie sous le nom d’« alcool à friction isopropylique ». Vous avez aussi l'option de préparer une solution composée de 10 millilitres d’eau de Javel dilués dans 1 litre d’eau.

Si un animal présente des signes de maladie, vous devez l’isoler des autres animaux et consultez un médecin vétérinaire.

Dernière mise à jour : 20 juillet 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec