Description

La chlamydiose est une maladie causée par la bactérie Chlamydia psittaci, C. abortus ou C. felis. Chez les animaux, elle se manifeste par des problèmes respiratoires ou reproducteurs. En général, les souches de Chlamydia psittaci peuvent survivre de quelques semaines à plusieurs mois dans l’environnement.

Cette maladie est une zoonose Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., c’est-à-dire que les animaux peuvent aussi la transmettre aux humains. Ces derniers sont infectés le plus souvent par C. psittaci, qui est transmise par un oiseau. Cette forme de la maladie, appelée psittacose, cause des symptômes respiratoires.

Animaux à risque

La chlamydiose affecte un grand nombre d’espèces animales, dont les bovins, les porcs, les moutons, les chèvres, les chats, les reptiles et les oiseaux.

Signes de la maladie

Chez les oiseaux

La maladie causée par C. psittaci touche surtout les pigeons ou les psittacidés, comme les perroquets ou les perruches. Plus précisément, on trouve la bactérie dans les sécrétions nasales et les selles des oiseaux de même que dans la poussière.

L’animal peut excréter la bactérie sans présenter de signes de maladie. Si des symptômes sont visibles, ils peuvent comprendre une léthargie, une perte de poids et d’appétit, des plumes ébouriffées, des excréments liquides allant du jaune au vert lime, des décharges nasales, une difficulté respiratoire ou une infection des yeux.

Chez les ruminants

La maladie causée par C. abortus peut provoquer des avortements ou de la mortalité chez les nouveau-nés des brebis, des chèvres et des vaches.

Chez les chats

La maladie causée par C. felis provoque de la fièvre, une rhinite bénigne, des éternuements ou une conjonctivite sévère.

Protection et prévention

Plusieurs mesures peuvent aider à prévenir la maladie chez les animaux et la transmission à l’humain.

Assurez-vous d’offrir à vos oiseaux de bonnes conditions en matière de transport et d’hébergement. Par exemple, ayez une ventilation suffisante pour assurer leur hygiène. Chaque jour, éliminez toute nourriture souillée et nettoyez le contenant d'eau et de nourriture.

Placez en isolement tous les oiseaux atteints ou suspectés de l'être et faites-les traiter par un médecin vétérinaire. Il est important de réduire le stress chez l’oiseau porteur, car il pourrait diminuer l’efficacité du traitement ou faire apparaître des signes de maladie.

N’exposez pas les oiseaux traités à des oiseaux non traités, car ils pourraient être infectés de nouveau.

Environnement des oiseaux

Les mesures d’hygiène sont importantes pour éviter la contamination de l’environnement des oiseaux. Utilisez des gants ou lavez-vous les mains fréquemment lorsque vous travaillez avec ces animaux.

Il faut s’abstenir d’épousseter les lieux avec un linge sec, une brosse ou un aspirateur. Cela provoque des aérosols, des microgouttelettes en suspension dans l’air. Évitez aussi les courants d’air, et nettoyez régulièrement les purificateurs d’air ou les ventilateurs.

Le nettoyage est de mise. Utilisez régulièrement un désinfectant pour laver le plancher et pour humecter les déchets avant de les enlever. Nettoyez les draperies, les meubles, les tapis qui ont pu être en contact avec l’oiseau infecté.

Pour prévenir une réinfection causée par l’environnement, désinfectez tout l’équipement, en particulier les objets contaminés comme la cage, l’abreuvoir, la mangeoire et les perchoirs. Vous pouvez utiliser de l’alcool isopropylique à 70 %, un produit prêt à l’emploi disponible en pharmacie sous le nom d’« alcool à friction isopropylique ». Vous pouvez aussi préparer une solution composée de 10 millilitres d’eau de Javel dilués dans 1 litre d’eau.

En animalerie

Des mesures préventives peuvent être mises en place en animalerie. D'abord, isolez les nouveaux oiseaux et évitez d’acheter ou de vendre des oiseaux qui présentent des signes de maladie.

Il est préférable de placer les cages de manière à éviter le transfert de matières, comme les excréments, les plumes ou la nourriture, d’une cage à l’autre. Ne superposez pas les cages et nettoyez-les chaque jour.

Protégez les personnes à risque en portant des gants et un masque chirurgical durant la manipulation des oiseaux contaminés, le nettoyage et la désinfection des cages ou de l’environnement.

Recueillez des données comme le nom des fournisseurs et des acheteurs des oiseaux .

Pour les éleveurs

À titre préventif, placez les oiseaux en quarantaine pendant 3 mois pour le perroquet et pendant 6 semaines pour les autres oiseaux. Assurez une ventilation séparée à tous les nouveaux sujets.

Consultez un médecin vétérinaire à propos des analyses à prévoir avant d’intégrer les oiseaux dans l’élevage.

Chez les humains

Les animaux infectés peuvent transmettre la maladie, même lorsqu’ils ne présentent pas de symptômes.

Chlamydiose causée par C. psittaci : Une personne peut être infectée en manipulant un oiseau malade ou en entrant en contact avec ses sécrétions, par exemple en nettoyant la cage. L’inhalation de poussières de plumes ou un contact avec des sécrétions nasales, lacrymales ou encore des excréments séchés, peut aussi provoquer la maladie. La période d'incubation Lire le contenu de la note numéro 1  est de 5 à 14 jours, parfois plus.

La psittacose peut passer inaperçue. Lorsque des symptômes se manifestent chez l’humain, ils peuvent comprendre de la fièvre, des maux de tête, des frissons, des douleurs musculaires, une perte d’appétit, de la toux, un écoulement nasal ou une pneumonie.

La personne malade guérit généralement en 7 à 10 jours.

Chlamydiose causée par C. abortus : En de rares cas, une personne peut être contaminée si elle entre en contact direct avec des petits ruminants, comme les brebis et les chèvres.

Les femmes enceintes doivent éviter tout contact avec des brebis lorsque le troupeau est infecté par C. abortus, surtout durant la période de mise bas des animaux.

Les symptômes comprennent de la fièvre, des maux de tête et des nausées. La maladie peut causer un avortement, des mort-nés ou des naissances prématurées.

Chlamydiose causée par C. felis : En de rares cas, une personne peut contracter la maladie à la suite d’un contact direct avec un chat infecté par C. felis. La bactérie provoque une conjonctivite chez l’humain.

Dernière mise à jour : 7 avril 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec