Description

La toxoplasmose est une maladie causée par Toxoplasma gondii, un parasite protozoaire Lire le contenu de la note numéro 1 . ​​Elle est surtout associée à des problèmes de reproduction chez les animaux.

Cette maladie est une zoonose Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., c’est-à-dire que les animaux peuvent aussi la transmettre à l’humain.

Animaux à risque

La toxoplasmose touche un grand nombre d’espèces animales. La maladie affecte surtout les moutons et les chèvres, parfois les porcs et, plus rarement, les bovins et les chevaux. Les chats sont souvent infectés.

Signes de la maladie

La plupart du temps, l’infection est sans symptômes chez les animaux. 

Chez les moutons, les chèvres et les porcs, la toxoplasmose peut provoquer des problèmes de reproduction, comme des avortements ou de petits mort-nés. Elle peut aussi causer des encéphalites et des lésions oculaires.

Les chats présentent rarement des signes de maladie. La manifestation la plus fréquente est la pneumonie.

Protection et prévention

Plusieurs mesures peuvent aider à prévenir la maladie chez les animaux et la transmission aux humains.

Infection des chats

Le chat est le principal responsable de la contamination environnementale par ce parasite. Les propriétaires de chats doivent empêcher leurs animaux de s’infecter.

Pour ce faire, nourrissez vos chats avec de la nourriture commerciale uniquement ou avec des aliments cuits correctement. Évitez de leur donner de la viande crue Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Il faut empêcher les chats de chasser. Vous pouvez, par exemple, suspendre une clochette à leur cou pour diminuer leurs chances de capturer des proies.

Évitez d’adopter un jeune chat ou de prendre soin d’un individu dont vous ne connaissez pas l’état de santé.

Les femmes enceintes et les personnes ayant un système immunitaire affaibli doivent garder leurs chats à l’intérieur de préférence.

Transmission par la litière

Le nettoyage fréquent de la litière est essentiel pour empêcher les œufs des parasites de se développer. Vous devez enlever les excréments et l’urine tous les jours et les jeter avec les ordures ménagères.

Utilisez de la litière agglomérante. Ses propriétés absorbantes créent des conditions peu propices au développement des parasites.

Lavez-vous les mains après avoir manipulé la litière.

Désinfectez le bac à litière régulièrement. Il faut toutefois savoir que les désinfectants domestiques sont peu efficaces contre ce parasite. Utilisez de l'eau bouillante et laissez agir pendant au moins 10 minutes. Portez des gants pour vider le bac et le remplir d'eau puis lavez-les après chaque usage avant de les retirer.

Si vous êtes une femme enceinte, demandez à une autre personne de nettoyer la litière. Si ce n’est pas possible, suivez rigoureusement les recommandations précédentes.

Contamination de l’environnement

Recouvrez les bacs à sable lorsqu’ils ne sont pas utilisés afin d’empêcher les chats d’y avoir accès. Si le carré de sable est contaminé, enlevez complètement le sable et remplacez-le.

Utilisez une pelle pour enlever toute matière fécale sur le sol. Prenez soin d’enlever également le sol qui entoure les excréments et qui aurait pu être contaminé. Il n’est pas recommandé d’enterrer les selles ou de les mettre au compost.

Infection du bétail

Gardez les aliments des animaux dans des silos ou d’autres contenants à l’abri des chats et des rongeurs.

Pour empêcher les chats ou la vermine d’y avoir accès, débarrassez-vous rapidement et adéquatement des placentas et des avortons.

Effectuez un contrôle de la vermine.

Il est préférable de limiter le nombre de chats pouvant circuler à la ferme, par exemple, en les faisant stériliser.

Chez les humains

Les animaux atteints peuvent transmettre la maladie à l’humain, même lorsqu’ils ne présentent pas de symptômes.

Une personne peut contracter la maladie par le contact avec des excréments de chat ou encore si elle mange des aliments contaminés. Dans ce cas, il s’agit la plupart du temps de viande insuffisamment cuite, dont la viande de gibier ou de mouton. Des légumes ou des fruits mal lavés, qui proviennent d’un potager fréquenté par des chats, ou du lait cru peuvent aussi être en cause.

Habituellement, l’infection est sans symptômes chez les humains. Les symptômes possibles comprennent la fatigue, la fièvre, les maux de tête, les douleurs musculaires, l’inflammation des ganglions et les lésions oculaires.

Chez les jeunes enfants, les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli, la maladie peut se compliquer et inclure une encéphalite. Elle peut aussi provoquer un avortement chez les femmes enceintes ou des problèmes de santé chez l’enfant à naître.

Transmission par les aliments

Appliquez les recommandations pour prévenir les intoxications alimentaires. Portez une attention particulière à la préparation et à la cuisson de la viande ainsi qu’au lavage des légumes et des fruits. Pour en apprendre davantage, consultez la section Préparation des aliments et cuisson sécuritaires.

Dernière mise à jour : 28 avril 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec