Le Québec est en confinement du 9 janvier au 8 février 2021. Un couvre-feu (entre 20 h et 5 h) et d’autres mesures spécifiques s’appliquent durant cette période. Pour connaitre ces mesures, visitez la page Confinement du Québec.

Accès aux campus

Depuis le 8 octobre 2020, les cégeps, collèges privés et universités dont un campus est situé en zone rouge ont pris des mesures pour limiter la circulation du personnel et de la population étudiante, tout en assurant la continuité des activités et des services.

Il est fortement recommandé de limiter la possibilité de se déplacer entre les régions aux activités nécessaires ou essentielles. Une attention particulière doit être portée aux déplacements entre les régions en zone rouge et celles classées à un palier d’alerte inférieur.

Le port du masque ou du couvre-visage est obligatoire en tout temps, sauf lorsque l’étudiant est assis dans une salle de classe ou à la bibliothèque. Bien que le port du masque de procédure ne soit pas obligatoire dans les établissements d’enseignement supérieur, son usage est recommandé.

Activités en présence

Chaque établissement prend les décisions qui s’imposent en maintenant sur son campus les activités nécessaires ou essentielles et en y limitant la présence physique. Les activités qui peuvent se tenir en présence par un établissement d’enseignement supérieur situé en zone rouge comprennent :

  • Les activités dans les cliniques universitaires comme les cliniques dentaires, d'optométrie, de psychologie ou d'orthophonie. Il s’agit à la fois d’un lieu de formation et d'un lieu permettant l’accessibilité de soins et de services de santé à la population. Les activités y ont repris graduellement depuis septembre. 
  • Certains stages en milieu professionnel nécessitant un accès à des équipements particuliers, et les activités qui requièrent notamment l’usage d’équipement spécialisé inaccessible aux étudiants à l’extérieur des campus, par exemple. 
  • Les activités des programmes d’arts vivants comme la musique, le théâtre, les arts visuels et le chant. 
  • Les cours qui requièrent l’utilisation d’outils ou d’équipements spécialisés comme la musique, les arts visuels, les arpenteurs-géomètres, l'audiologie et la pratique sage-femme. 
  • Les cours nécessitant la réalisation d’un projet qui ne peut se faire à distance comme la réalisation d’un prototype dans un cours de génie nécessitant des appareillages, des outils et des matériaux spécialisés. 
  • Les cours et les travaux qui nécessitent des terrains d’expérimentation (agriculture, foresterie et génie). 
  • Les cours et les travaux qui se déroulent dans les jardins pédagogiques (sciences botaniques et horticoles). 
  • Les laboratoires de recherche et d’enseignement, dont ceux qui supposent l’utilisation d’animaux. 
  • Les laboratoires qui n’ont pas d’équivalent raisonnable en simulation à distance, surtout dans le domaine de la santé. 
  • Les stages sur le terrain comme l'exploration minière et en milieu d'enseignement et les stages en milieu clinique, incluant les sciences de la santé au sens large, dont la médecine, les sciences infirmières, la pharmacie, le travail social et la psychologie. 
  • Les cours dans le domaine du développement physique comme la kinésiologie. 
  • Toutes les activités de stages dans le domaine de la santé et des services sociaux. 
  • Le pilotage d’aéronefs. 
  • Les examens ou évaluations. 

Précisions pour les résidences étudiantes

Les résidences étudiantes sont fermées aux visiteurs externes, sauf exception. Par exemple, les étudiants qui habitent seuls peuvent recevoir la visite d’une autre personne. Il est demandé de toujours recevoir la même personne.

Les rassemblements dans les espaces communs des résidences sont interdits. Les cafétérias des résidences étudiantes peuvent offrir des options pour emporter.

Mesures pour soutenir les étudiants en zone rouge

Un investissement de 60 millions de dollars a permis la mise en place de conditions propices à la persévérance et à la réussite scolaires pour l’année 2020-2021, notamment par :

  • le développement de nouvelles formules pédagogiques;
  • l’adaptation des modes de prestation des formations aux règles de distanciation physique;
  • la mise en place de différentes mesures de soutien psychosocial destinées aux étudiants.

À ces sommes s’ajoute un investissement de 75 millions de dollars pour l’année 2020-2021 visant à bonifier le soutien direct offert à la population étudiante en contexte de crise sanitaire. Cet investissement est réparti en trois volets :

  • l’encadrement pédagogique des étudiants (30 M$);
  • la bonification du soutien matériel offert à la communauté étudiante (35 M$);
  • la bonification du soutien psychosocial offert à la communauté étudiante (10 M$).

De plus, un nouvel investissement de 10 millions de dollars sur deux ans permettra de réduire les temps d’attente pour obtenir des services spécialisés en santé mentale chez les étudiantes et étudiants. Une somme additionnelle de 25 millions de dollars a aussi été accordée aux établissements collégiaux pour favoriser l’encadrement des étudiants.

Protocole d'urgence

Les établissements d’enseignement supérieur se sont dotés d’un protocole d’urgence pour être en mesure de basculer rapidement vers l’enseignement à distance en cas d’interdiction d’accès totale ou partielle aux campus. Ce plan prévoit notamment le maintien de la prestation de travail des membres du personnel et de l’encadrement offert aux étudiantes et étudiants pour assurer la poursuite des activités d’enseignement. Pour plus d’informations, consultez le protocole d’urgence (PDF 251 Ko).

Résultats du sondage mené auprès des étudiants en enseignement supérieur

Du 30 octobre au 4 novembre 2020, un sondage a été réalisé auprès de 600 étudiants des collèges et universités du Québec pour évaluer leur degré de satisfaction générale relativement à la session d’automne 2020. Pour plus de détails, consultez le document Rentrée 2020 - Sondage auprès des étudiants en enseignement supérieur (PDF 524 Ko).