Prochaines étapes pour celles et ceux qui poursuivront leur démarche

Le lundi 8 juin au plus tard à midi :

Je remplis ma demande d’admission à la nouvelle formation Soutien aux soins d’assistance en établissement de santé (attestation d’études professionnelles).

Dans la semaine du 8 juin :

Le centre de formation professionnelle (CFP) où je souhaite m’inscrire analyse ma demande. Si je suis admissible, un établissement de santé et de services sociaux m’invitera à transmettre mon CV et un texte de motivation. On communiquera avec moi au besoin pour obtenir des précisions ou passer une entrevue à distance. Une validation de mon état de santé et de mes antécédents judiciaires sera aussi effectuée, si une offre d’embauche est formulée, conformément aux exigences du réseau de la santé et des services sociaux. 

Avant le 15 juin :

Si je suis sélectionné, je reçois la confirmation et je commence la formation le 15 juin.

Les personnes qui ne répondent pas aux critères d’admission seront informées.
 

On a besoin du meilleur de toi

Travailler auprès des aînés et des personnes vulnérables permet de vivre des expériences humaines enrichissantes. Les gens qui suivront le programme de formation pour devenir préposés en CHSLD (AEP) contribueront au rétablissement ou au maintien de l’état de santé de personnes qui ont besoin de leurs soins. Au quotidien, elles réaliseront différentes tâches qui apporteront un réconfort à ces personnes et amélioreront leur qualité de vie.

Une attestation accessible rapidement

Avec la nouvelle attestation d’études professionnelles Soutien aux soins d’assistance en établissement de santé, le gouvernement du Québec veut faciliter l’accès à une formation de qualité et à un emploi gratifiant où chaque geste fait du bien. 

Cette formation de courte durée permettra à des milliers de personnes de contribuer rapidement à l’effort sanitaire et d’obtenir une attestation d’études professionnelles menant officiellement à l’exercice du métier de préposé en CHSLD. La mise en place de cette attestation est un moyen exceptionnel de rendre rapidement disponibles des travailleurs qualifiés. 

Avantages de la nouvelle formation

  • Allie l’apprentissage en classe et celui en milieu de travail pour permettre d’acquérir une expérience sur le terrain.
  • Courte durée de la formation à temps plein, soit 375 heures réparties sur 12 semaines.
  • Bourse d’études de 760 $ par semaine pendant la formation.
  • Donne accès à un emploi à temps plein en CHSLD après l’obtention d'une attestation d’études professionnelles, avec un salaire annuel de 49 000 $.

Contenu de la formation

  • Métier et formation
  • Prévention des infections et de la contamination
  • Soins liés aux activités de la vie quotidienne
  • Approches relationnelles
  • Besoins et capacités
  • Relation aidante
  • Soins de fin de vie
  • Premiers secours

Déroulement de la formation

  • Partie 1 : Théorie et laboratoire uniquement en centre de formation professionnelle (120 heures)
  • Partie 2 : Pratique en milieu de travail comprenant certains apprentissages théoriques à distance (255 heures) 

Les personnes en formation ne feront pas d’allers-retours entre les centres de formation professionnelle et les établissements de santé et de services sociaux dans le but d’éviter la propagation de la COVID 19. 

Au besoin, le prêt d’équipement informatique sera possible par l’entremise des centres de formation professionnelle.

Une fonction valorisante lors de la formation

Tout au long de la formation vers le métier de préposé en CHSLD, les élèves auront la chance de travailler directement auprès d’aînés et de personnes vulnérables en assurant une présence rassurante et bienveillante. Ils leur donneront des soins au lever, au moment des repas et au coucher.

Les élèves seront donc à leurs côtés tout au long de la journée pour leur offrir soins et réconfort, ce qui contribuera grandement à leur bien-être. Cela donnera également aux élèves l’occasion d’observer de près tout changement physique ou mental de leur état. 

Ce lien privilégié vous permettra de soutenir les préposés aux bénéficiaires, les infirmières auxiliaires et les infirmières dans leur travail quotidien.

Principales tâches

  • Favoriser et stimuler l’autonomie des aînés et des personnes vulnérables. 
  • Donner des soins d’assistance comme l’aide à l’alimentation.
  • Aider ou accompagner les personnes dans leurs déplacements.
  • Appliquer les mesures pour favoriser le confort, le sommeil et le repos.
  • Apporter un soutien moral aux personnes.
  • Apporter de l’aide aux résidentes et aux résidents lors des activités de la vie quotidienne.
  • Veiller à la prévention des infections et de la contamination.
  • Assurer le bien-être et la sécurité des résidents.