Pour la rentrée 2020, le gouvernement du Québec ajoute des ressources supplémentaires dans le réseau de l’éducation dans le but de favoriser la réussite éducative des élèves. Plus précisément, un investissement de près de 100 millions de dollars permettra de soutenir leur retour en classe et la consolidation de leurs apprentissages.

Si vous constatez que votre enfant a cumulé des retards d’apprentissage importants, n’hésitez pas à communiquer avec son enseignant.

Mesures offertes

De nouvelles activités de rattrapage, de récupération et d’aide aux devoirs

  • 20 M$ supplémentaires mis à la disposition des écoles pour la réalisation de nouvelles activités visant l’accompagnement des élèves dans leur retour en classe et la consolidation de leurs apprentissages. Par exemple, l’école de votre enfant pourrait décider :
    • de bonifier les services d’aide aux devoirs;
    • d’accroître la présence des enseignants à l’école dans le but d’offrir du tutorat;
    • d’organiser des activités de rattrapage et de récupération;
    • de rehausser la disponibilité des ressources spécialisées.

Des centaines de milliers d’heures de services directs supplémentaires offerts aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage

  • Temps entièrement consacré par les spécialistes aux besoins des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage grâce à l’assouplissement des procédures administratives.

De nouveaux outils complémentaires pour apprendre à distance

  • 192 capsules pédagogiques originales disponibles en ligne sur matieresaemporter.ca Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et diffusées à la télévision par SAVOIR MÉDIA jusqu'au 6 novembre, de 8 h 30 à 11 h 30 du lundi au vendredi, sous le titre Matières à emporter. Découvrez la grille-horaire (PDF 422 Ko).
  • Accès prolongé à la plateforme Web de ressources pédagogiques ecoleouverte.ca Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Plus de ressources et plus de temps pour les élèves

  • 18,7 M$ pour l’ajout de 350 nouveaux enseignants, orthopédagogues, psychologues, psychoéducateurs, orthophonistes et autres ressources professionnelles ou de soutien à temps plein.
  • Plus de 700 nouvelles ressources déjà embauchées l’an dernier.
  • Équivalent de deux jours et demi de plus par semaine de services techniques ou professionnels dans chaque école primaire et secondaire.

Création de 75 nouvelles classes spéciales

  • 7,3 M$ pour la création de 75 nouvelles classes.
  • 200 nouvelles ressources assureront les services adaptés aux élèves qui ont des besoins particuliers, incluant un soutien professionnel accru et répondant aux besoins de plusieurs élèves particulièrement vulnérables.

Un soutien pour favoriser la persévérance scolaire

  • 10 M$ supplémentaires pour appuyer les organismes qui travaillent à favoriser la persévérance scolaire des décrocheurs pour rejoindre et faire raccrocher les jeunes, notamment ceux qui auraient pu décrocher en raison de la pandémie.

Un accès favorisé aux activités parascolaires et à l’aide aux devoirs

  • 41 M$ additionnels pour une plus grande offre d’activités sportives, culturelles et scientifiques à l’école.
  • Ceci inclut davantage de services d’aide aux devoirs, un facteur important de la réussite scolaire pour de nombreux élèves.

La consolidation des apprentissages

  • Une période de consolidation des apprentissages est prévue en début d’année.
  • Certaines notions qui devaient être acquises au cours de la dernière année scolaire seront rappelées tout au long de la nouvelle année, si l’enseignant le juge nécessaire.

Soutien particulier

Une attention particulière sera portée aux élèves :

  • ayant des difficultés d’apprentissage, telles que la dyslexie, un trouble du langage, un trouble du spectre de l’autisme ou un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité :
    • accroissement des suivis individuels
    • ajustement des mesures de soutien tout au long de l’année scolaire en fonction des besoins;
  • en transition, comme ceux qui sont passés de la 6e année à la 1re secondaire (ex. : gestion du stress, adaptation à un nouvel horaire, etc.);
  • qui étaient dans des groupes d’anglais intensif en 6e année et dont la classe n’a pas pu couvrir le contenu prévu aux matières inscrites au Régime pédagogique;
  • allophones pour qu’ils puissent réviser, consolider et approfondir leur connaissance de la langue française, ce qui leur permettra de faire des apprentissages dans les différentes matières, en plus d’améliorer les communications entre l’école et les familles de ces élèves.