La sécurité des usagers des établissements d’enseignement est une priorité pour le gouvernement du Québec. Ainsi, à titre préventif, une analyse de la concentration du plomb dans l’eau aux fins de consommation a été exigée du réseau scolaire public et des établissements d’enseignement privé. Par cette opération, le gouvernement veut s’assurer que leur eau respecte la norme la plus stricte qui soit.

Il importe de préciser que l’eau potable au Québec est de qualité et demeure la meilleure source pour s’hydrater.

Tests d'eau

Les écoles du Québec doivent effectuer les tests requis et identifier les correctifs à apporter d’ici le 1er novembre 2020 dans le cas des écoles primaires et d’ici le 1er mars 2021 dans le cas des autres établissements. Il a été demandé au réseau scolaire public et aux établissements privés de prioriser l’analyse de leurs établissements bâtis avant 1990 puisque ces derniers sont plus susceptibles de contenir du plomb.

Le gouvernement fournira gratuitement les appareils nécessaires à la mesure de concentration de plomb dans l’eau au réseau scolaire et aux établissements privés au début de l’année 2020. Que ceux-ci aient recours ou non à un laboratoire externe pour mener leurs analyses, ces appareils deviendront leur propriété et pourront être réutilisés au besoin. Par ailleurs, si les établissements optent pour la réalisation de tests par un laboratoire agréé, ils devront en assumer les coûts.

Résultat des tests

Le réseau scolaire et les écoles privées ont la responsabilité de communiquer les résultats des analyses aux parents. De plus, l’information sera rendue publique par le gouvernement à partir de l’automne 2020. Si une concentration de plomb dépassant la norme exigée est relevée, le réseau scolaire et les étabilissements d'enseignement privé ont la responsabilité d’en informer les parents.

Interventions sur les points d’eau problématiques

Le gouvernement a transmis aux écoles et au réseau scolaire une procédure décrivant les actions à entreprendre Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., selon la concentration de plomb relevée. Entre autres, le point d’eau en question doit être identifié et immédiatement condamné jusqu’à ce que des travaux correctifs soient effectués ou qu’un filtre certifié soit installé.