La violence renvoie à toute manifestation de force,

  • de forme :
    • verbale,
    • écrite,
    • physique,
    • psychologique, ou
    • sexuelle;
  • qui est exercée intentionnellement contre une personne; et
  • qui a pour effet :
    • d'engendrer chez elle des sentiments de détresse,
    • de la léser,
    • de la blesser, ou
    • de l'opprimer en s'attaquant à son intégrité ou à son bien-être psychologique ou physique, à ses droits ou à ses biens.

En contexte scolaire, les actions à privilégier devraient :

  • permettre d'offrir aux jeunes un milieu bienveillant, empreint de civisme et favorable aux relations positives et à l'ouverture à la diversité;
  • contribuer au sentiment de sécurité des jeunes, en plus de réduire ou d'éviter les problèmes liés aux comportements d'agression chez les victimes, les auteurs ou les témoins d'un acte de violence;
  • contribuer à réduire la vulnérabilité des jeunes face aux différentes manifestations de violence, comme l'homophobie, les agressions sexuelles et la violence dans les relations amoureuses.

Mots-clés

  • Abus
  • Agression sexuelle
  • Cyberintimidation
  • Homophobie
  • Intimidation
  • Relations harmonieuses
  • Résolution de conflits
  • Taxage
  • Violence dans les relations amoureuses

Moments-clés pour la réalisation d'interventions éducatives structurées

  • Préscolaire
  • 1re année du primaire
  • 2e année du primaire
  • 3e année du primaire
  • 4e année du primaire
  • 5e année du primaire
  • 1re année du secondaire
  • 3e année du secondaire
  • 4e année du secondaire
  • 5e année du secondaire

Conseils spécifiques

  • Valoriser les relations harmonieuses et les comportements prosociaux entre élèves, entre adultes et élèves, et entre adultes.
    • Annoncer et renforcer les comportements attendus.
    • Accorder de l'attention à ces comportements et non seulement aux comportements indésirables.
  • Faire la distinction entre la violence, l'intimidation, l'agressivité, la colère et le conflit.
  • Ne pas banaliser la violence.
  • Intervenir activement sur les dynamiques de groupes pour protéger les élèves à risque et prévenir les interactions négatives.
  • Assurer une intervention rapide dans les cas de violence ou d'intimidation exprimée directement (ex. : coups, insultes, bagarre) ou indirectement (ex. : rumeurs, exclusion), y compris dans le cyberespace. Une intervention immédiate est souhaitée, ainsi qu’un encadrement visant à faire cesser le comportement.
  • Considérer les situations de violence et d'intimidation comme une manifestation de difficultés relationnelles. Ces situations requièrent une intervention qui consiste en du soutien et de l'encadrement éducatifs qui visent le renforcement des compétences personnelles et sociales des élèves impliqués, par exemple :
    • soutien accru pour la gestion de la colère ou des conflits;
    • affirmation positive de soi;
    • prise de décision responsable;
    • exploration de stratégies pour faire face à l'intimidation, à la violence, aux moqueries.