Allègement de certaines mesures sanitaires

À compter du 31 janvier 2022, les plateaux d’entraînement seront ouverts pour les étudiants athlètes avec obligation de présenter le passeport vaccinal pour les personnes de 13 ans et plus.

Directives pour le personnel et les étudiants

Consignes à suivre pour la personne qui présente des symptômes de la COVID-19

Toute personne qui présente des symptômes de la COVID-19 doit s’isoler et suivre les consignes qui correspondent à sa situation avant de se présenter dans un établissement d’enseignement.

Consignes à suivre pour la personne atteinte de la COVID-19

Toute personne atteinte de la COVID-19 doit s’isoler et suivre les consignes qui s’appliquent à sa situation afin d’éviter de transmettre la COVID-19 à d’autres personnes.

Test de dépistage rapide

Le gouvernement priorise actuellement les milieux moins vaccinés, comme les garderies et les écoles primaires, mais des tests rapides seront aussi rendus disponibles dans les établissements d’enseignement supérieur au cours des prochaines semaines en fonction des arrivages. En attendant, toute personne âgée de 14 ans ou plus peut obtenir gratuitement des tests de dépistage rapides de la COVID-19 en pharmacie.

Directives générales pour tous les établissements d’enseignement

Rentrée de janvier 2022

À compter du 17 janvier, les activités d’enseignement et de recherche pourront reprendre sur les campus. Les établissements qui le souhaitent peuvent se prévaloir d’une période de transition jusqu’au 31 janvier afin d’adapter le mode d’enseignement et ainsi favoriser le retour en présence pour le personnel et la communauté étudiante.

Distanciation physique

Aucune distanciation physique n'est exigée entre les étudiants dans les salles de classe. Une distance de 2 mètres est cependant exigée dans certains cas, par exemple dans les salles d’entraînement et pour certaines activités, comme les cours de chant. Dans les aires communes des établissements, une distance de 1 mètre doit idéalement être maintenue entre les étudiants, lorsque possible.

Port du masque

Le port du masque d’intervention est obligatoire en tout temps pour les étudiantes et étudiants, même lorsqu’ils sont assis en classe ou à la bibliothèque, sauf exception pendant les activités qui le nécessitent (ex. : lorsqu’une personne s’alimente, lors d’activités physiques ou lors d’activités d’enseignement qui impliquent l’utilisation de certains instruments de musique ou le théâtre). Les étudiantes et étudiants peuvent également retirer leur masque pendant le chant, si une distance de 2 mètres est maintenue entre eux.

Activités parascolaires

Les activités parascolaires, les tournois et les compétitions sportives sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Pour plus d’informations, consultez la page Mesures en vigueur dans les établissements d’enseignement supérieur.

Plan de repli

Les établissements doivent également avoir préparé un plan de repli et le tenir à jour afin d’être en mesure de le mettre en œuvre rapidement advenant le cas où la situation sanitaire l’exigerait.

Mesures sanitaires

Les établissements d’enseignement doivent maintenir les mesures sanitaires sur les campus (désinfection et aération des lieux, installation de stations d’hygiène des mains et de poubelles sans contact, etc.). Ils doivent également prévoir des procédures quant à la gestion des personnes qui présentent des symptômes ou qui obtiennent un résultat positif à un test en se référant aux consignes d’isolement.

Fréquentation des cours

Les établissements d’enseignement déterminent les modalités des cours (présentiel, hybride, à distance, etc.) et les étudiantes et étudiants font leur choix en conséquence. Les établissements ont toutefois été invités à faire preuve d'une certaine souplesse pour les étudiantes et étudiants ayant des enjeux médicaux.

Résidences étudiantes

Les établissements sont responsables de la gestion des résidences étudiantes. En ce sens, les consignes de santé publique doivent être respectées. De plus, des mesures sanitaires (désinfection et aération des lieux, installation de stations d’hygiène des mains et de poubelles sans contact, etc.) et une procédure de gestion des cas de résidents ressentant des symptômes s’apparentant à la COVID-19 et des cas de résidents infectés devront être mises en place dans les résidences étudiantes.

Activités d’accueil et d’intégration

Les activités d’accueil et d’intégration en présence sont suspendues. Elles doivent être réalisées à distance ou reportées jusqu’à nouvel ordre, lorsque les directives de santé publique le permettront.

Autres directives spécifiques

Activités physiques réalisées dans un contexte académique

  • Les sports et les activités physiques pratiqués dans un contexte académique (ex. : cours d’éducation physique, cours requis dans le programme de formation) sont autorisés dans le respect de la distanciation physique d’un mètre dans la mesure du possible.
  • À l’intérieur, le port du masque s’applique en tout temps sauf pour les activités aquatiques et lors de la pratique d’une activité physique qui le requiert. Dans ces contextes, assurer le respect de la distanciation physique d’un mètre, dans la mesure du possible.
  • Les cours peuvent se dérouler normalement sans restriction de nombre (activités individuelles et collectives).
  • Les vestiaires peuvent être utilisés. Les étudiants doivent porter le masque d’intervention lorsqu’ils s’y trouvent et, comme il s’agit d’une aire commune, ils doivent idéalement maintenir une distance de 1 mètre entre eux, lorsque possible.

Activités physiques autres que celles réalisées en contexte académique

  • À compter du 31 janvier 2022, les plateaux d’entraînement seront ouverts pour les étudiants athlètes avec obligation de présenter le passeport vaccinal pour les personnes de 13 ans et plus.
  • Les sports et activités physiques autres que ceux pratiqués dans un contexte académique (ex. : élève-athlètes, étudiants en pratique libre) doivent suivre les consignes associées aux activités dans un lieu public.

Journées portes ouvertes

  • Respect de la distanciation physique de 1 mètre
  • Port du masque
  • Les voies d’accès utilisées pour les entrées et les sorties sur le site doivent être distinctes.
  • Dans toute portion du site où les personnes demeurent relativement immobiles, debout ou assises sans sièges fixes, incluant toute portion du site où il y a un risque d’attroupement (ex. : aire de restauration, espace autour d’une attraction ou d’une prestation), les règles concernant les sections s’appliquent (sections séparées par des barrières physiques, accueillant un maximum de 500 personnes, ayant une superficie minimale de 2 m2 par personne et faisant l’objet de surveillance).
  • Le passeport vaccinal n’est pas exigé.

    Stages dans le réseau de la santé et des services sociaux

    Les stagiaires en santé et services sociaux dont les activités impliquent des contacts directs avec des patients ou avec d’autres intervenants qui ont des contacts directs avec des patients doivent être adéquatement protégés contre la COVID-19. Ils doivent transmettre la preuve qu’ils sont adéquatement protégés à leur établissement d’enseignement.

    Les stagiaires qui ne sont pas adéquatement protégés contre la COVID-19 ne pourront entamer ou poursuivre leur stage. Ils ne pourront en outre exiger une indemnité ou des mesures de réparation à cet égard.

    Les membres du personnel enseignant qui supervisent les stages n’ont pas l’obligation d’être adéquatement protégés même s’ils peuvent avoir des contacts physiques directs avec des personnes à qui sont offerts des services de santé et des services sociaux (patients) ou avoir des contacts physiques directs avec des personnes qui offrent de tels services (stagiaires, étudiantes et étudiants), notamment en raison du partage d’espaces communs.

    Établissements d’enseignement supérieur rapportant une situation d’éclosion

    L'introduction des tests rapides dans la communauté (20 décembre 2021), les changements dans la stratégie de dépistage (5 janvier 2022) et les changements dans la priorité de saisie des éclosions suite à la hausse importante des cas affectent les nombres de cas confirmés et, par conséquent, le nombre d’éclosions. Ainsi, cette donnée ne sera plus disponible pour les établissements d’enseignement supérieur.