Directives générales pour tous les établissements d’enseignement

Aucune distanciation physique n'est exigée entre les étudiants dans les salles de classe. Une distance de 2 mètres est cependant exigée dans certains cas particuliers : dans les salles d’entraînement, entre les tables dans les aires de restauration et pour certaines activités comme les cours de chant. Dans les aires communes des établissements, une distance d’un mètre doit idéalement être maintenue entre les étudiants, lorsque possible.

Le port du masque de procédure est obligatoire en tout temps pour les étudiantes et étudiants, même lorsqu’ils sont assis en classe ou à la bibliothèque, sauf exception pendant les activités qui le nécessitent (ex. : lorsqu’une personne s’alimente ou lors d’activités d’enseignement qui impliquent l’utilisation de certains instruments de musique, l’activité physique ou le théâtre). Les étudiantes et les étudiants peuvent également le retirer pendant le chant, si une distance de 2 mètres est maintenue entre eux.

Les activités parascolaires, y compris les activités sportives, sont permises dans l’ensemble des établissements. Le passeport vaccinal peut cependant être requis. Pour plus d'informations, consultez la page Lieux et activités exigeant le passeport vaccinal COVID-19.

Les établissements doivent également avoir préparé un plan de repli et le tenir à jour afin d’être en mesure de le mettre en œuvre rapidement advenant le cas où la situation sanitaire l’exigeait.

Les établissements d’enseignement doivent maintenir les mesures sanitaires sur les campus (désinfection et aération des lieux, installation de stations d’hygiène des mains et de poubelles sans contact, etc.). Ils doivent également prévoir les procédures quant à la gestion des personnes qui présentent des symptômes ou qui obtiennent un résultat positif à un test en se référant au guide Gestion des cas et des contacts dans les établissements d’enseignement postsecondaire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Fréquentation des cours

Les établissements d’enseignement déterminent les modalités des cours (présentiel, hybride, à distance, etc.) et les étudiantes et étudiants font leur choix en conséquence. Les établissements ont toutefois été invités à faire preuve d'une certaine souplesse pour les étudiantes et étudiants ayant des enjeux médicaux.

Résidences étudiantes

Les établissements sont responsables de la gestion des résidences étudiantes. En ce sens, les consignes de santé publique doivent être respectées. De plus, des mesures sanitaires (désinfection et aération des lieux, installation de stations d’hygiène des mains et de poubelles sans contact, etc.) et une procédure de gestion des cas de résidents ressentant des symptômes s’apparentant à la COVID-19 et des cas de résidents infectés devront être mises en place dans les résidences étudiantes.

Directives particulières en lien avec les activités d’accueil et d’intégration, selon la situation épidémiologique

Sur recommandation des autorités de santé publique, et ce, pour permettre une rentrée assurant la santé et la sécurité de toutes et tous, une directive particulière en lien avec la tenue des activités d’accueil et d’intégration est prévue pour les établissements où le risque épidémiologique est jugé plus grand. Ce risque est établi notamment en fonction de la couverture vaccinale de la population étudiante (obtention de la première dose de vaccin ou prise de rendez-vous pour la deuxième dose) ou de l'évolution de la situation sanitaire de la région où se trouvent ces établissements.

Pour les établissements qui ne sont pas visés par les directives particulières

Les activités d’accueil et d’intégration sont permises. Elles devront se dérouler selon les consignes émises par les autorités de santé publique pour les événements de ce type (activités du type « cérémonie » ou activités de nature événementielle ou sociale, selon le cas). 

Pour les établissements où le risque épidémiologique est jugé plus grand et qui sont visés par les directives particulières

Pour les établissements où le risque épidémiologique est jugé plus grand et qui sont visés par cette directive particulière, ces activités ne peuvent être tenues en présence.

Liste des établissements où le risque épidémiologique est jugé plus grand

 
Type d'établissementNom de l'établissement
CégepsCégep de Rosemont
Cégep MarieVictorin
Collèges privés subventionnésInstitut Teccart
Collège TAV
Collèges privés non subventionnésInstitut d'enregistrement du Canada
Collège l'Avenir de Rosemont

Nombre total d'établissements : 6.

Données en date du 2 septembre 2021. Cette liste sera mise à jour dès que possible au cours du mois d'octobre.

Établissements d’enseignement supérieur rapportant une situation d’éclosion

Une éclosion correspond à la survenue d’au moins 2 cas confirmés de COVID-19 au cours d’une période maximale de 14 jours et ayant un lien avec un lieu ou un événement précis. Les informations présentées dans cette liste sont complémentaires à celles disponibles sur la page Données sur les éclosions de COVID-19 au Québec de l’Institut national de santé publique du Québec.