Les orientations de la rentrée 2021-2022 sont établies en fonction de la situation sanitaire actuelle et de l’opération de vaccination en cours auprès de la population. Elles prennent en compte le fait que plus de 75 % de la population de 12 ans et plus est vaccinée et qu’une majorité des élèves de 12 à 17 ans a reçu deux doses. Pour en savoir plus, consultez la page Vaccination des jeunes de 12 à 17 ans contre la COVID-19.  

La présence de variants au Québec commande une approche prudente. La mise en place de mesures sanitaires d’appoint est nécessaire dans certaines régions du Québec pour réduire le risque d’éclosion et d’éviter la fermeture de classes.

Cette page est mise à jour en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique. Consultez-la régulièrement.

Tests rapides de dépistage de la COVID-19 en milieu scolaire

Bien que les tests rapides soient déployés dans les écoles, ce nouveau moyen de dépistage doit être de dernier recours. Si un enfant présente des symptômes compatibles avec ceux de la COVID-19 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. avant de se rendre à l’école, il est primordial de le garder à la maison. Un test devra alors être fait dans un centre de dépistage (CDD). Rendez-vous sur la Plateforme de dépistage de la COVID-19 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour connaître le centre de dépistage le plus près et prendre rendez-vous. En cas de doute, l’outil d’autoévaluation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est toujours disponible pour vous aider à prendre la meilleure décision.

Cette mesure est mise en place là où les risques d’éclosion sont plus grands en raison de la situation épidémiologique en détérioration. Les tests rapides de dépistage de la COVID-19 sont déployés dans les écoles primaires des régions suivantes : Mauricie et Centre-du-Québec, Estrie, Montréal, Outaouais, Laval, Lanaudière, Laurentides, Montérégie, Chaudières-Appalaches (Beauce-Sartigan, Appalaches, Etchemins). 

Pour détecter rapidement les élèves qui développent, en cours de journée, des symptômes compatibles avec ceux de la COVID-19 et ainsi permettre au plus grand nombre d’élèves de rester en classe, des tests rapides de dépistage sont mis en place dans certains établissements scolaires.

Le test rapide de dépistage nécessite un prélèvement nasal et ne dure que quelques minutes. Il peut être administré par un membre du personnel scolaire désigné par la direction de l’école et ayant suivi les formations données sous l’autorité du ministère de la Santé et des Services sociaux, soit le Test nasal Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et le Contrôle de qualité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Le résultat est disponible 15 minutes après le début de l’analyse du prélèvement. La participation à un éventuel dépistage à l’école est volontaire. Les parents doivent préalablement consentir à cet éventuel dépistage en remplissant un formulaire de consentement transmis par l’école.

Le résultat de dépistage et les recommandations qui l’accompagnent seront transmis rapidement aux parents par la direction de l’école. Si le test est négatif, l’enfant pourra retourner dans sa classe en portant un masque. Si le test est positif, l’enfant sera isolé. Les parents seront contactés pour qu’ils ramènent l’enfant à la maison en vue de lui faire passer un test dans un centre désigné de dépistage (CDD). Pour plus d’information, consultez le feuillet Informations importantes pour les parents (PDF 427 Ko).

Dans l’éventualité où l’enfant développerait des symptômes apparentés à la COVID-19 dans la journée et que le parent n’aurait pas donné son consentement, aucun test ne sera effectué. Comme il est prévu, l’enfant sera isolé et son parent sera appelé pour qu’il vienne le chercher.

Il est important de noter qu’aucun dépistage ne sera effectué sur un enfant qui ne présente pas de symptômes compatibles avec ceux de la COVID-19.

Port du masque d’intervention

Régions dont le nombre de cas par jour dépasse le seuil admissible 

Consignes applicables relatives au port du masque dans les régions du Québec dont le nombre de cas par jour dépasse le seuil admissible pour qu’elles soient au palier vert : Centre-du-Québec, Estrie, Lanaudière, Laurentides, Laval, Mauricie, Montérégie, Montréal, Outaouais et dans les MRC des Appalaches, de Beauce-Sartigan et des Etchemins. À compter du 28 septembre, ces consignes s'appliqueront également dans la MRC de Robert-Cliche.

Préscolaire

Port du masque non requis

Primaire et secondaire

Obligatoire en tout temps à l’intérieur de l’école : dans les salles de classe, au service de garde, dans les aires communes et lors des déplacements des élèves, ainsi que dans les transports scolaires.

Formation générale des adultes et formation professionnelle

Obligation de porter le masque d’intervention en tout temps, même en classe

Autres régions où les cas sont stables

Pour les autres régions du Québec où les cas sont stables, voici les directives qui s’appliquent quant au port du masque d’intervention :

Préscolaire

Port du masque non requis

Primaire et secondaire

Obligation de porter le masque dans les aires communes, dans le transport scolaire et lors des déplacements. Le masque n'est pas requis en classe.

Formation générale des adultes et formation professionnelle

Obligation de porter le masque d’intervention en tout temps, même en classe

Port du masque d’intervention pour tout le personnel, selon les consignes de la CNESST.

Activités parascolaires

Au primaire, les activités parascolaires physiques et sportives se poursuivent. Il est toutefois possible que les élèves doivent se retirer temporairement de leurs activités parascolaires, notamment s’ils ont été en contact avec un cas de COVID-19 à l’école.

Au secondaire, le passeport vaccinal sera requis pour la pratique de certaines activités physiques et sportives dans le cadre du parascolaire. Le passeport vaccinal sera aussi requis pour la participation à des parties ou à des compétitions interécoles dans le cas des programmes particuliers en sport et des programmes Sports‑études. À l’extérieur, les activités physiques et sportives pour lesquelles un passeport vaccinal sera nécessaire sont celles impliquant des contacts fréquents ou prolongés. De plus, toutes les activités physiques et sportives intérieures sont visées par le passeport vaccinal. Pour plus de détails, consultez la liste complète.

Hygiène et désinfection

Mesures d’hygiène des mains, de nettoyage et d’entretien des surfaces 

Maintien : 

  • des mesures de nettoyage et de la désinfection par les agents d’entretien, particulièrement en ce qui concerne les surfaces fréquemment touchées; 
  • des routines d’hygiène des mains pour les élèves et les employés, selon les recommandations de la CNESST; 
  • de l’évaluation des enfants symptomatiques et de leur exclusion éventuelle.

Qualité de l'air

Consultez la page Qualité de l’air dans les écoles pour connaître les mesures mises en place. 

Présence en établissement

100 % des élèves en présence à temps complet

Organisation des groupes

Aucune contrainte

Services professionnels

Aucune contrainte

Soutien pédagogique

Mesures additionnelles pour soutenir les élèves vulnérables ou accusant un retard pédagogique 

Mise en œuvre d’une stratégie pour favoriser le raccrochage scolaire, qui représente un investissement de 13 millions de dollars

Cafétérias

Port du masque lors des déplacements. Celui-ci peut être retiré pendant le repas.

Déplacements dans l'établissement

Port du masque d’intervention pour les élèves à partir de la 1re année du primaire ainsi que pour les élèves du secondaire, de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle 

Port du masque d’intervention pour tout le personnel, selon les consignes de la CNESST 

Transport scolaire

Places assignées pour faciliter la gestion des contacts en cas d’éclosion 

Port du masque d’intervention pour les élèves à partir de la 1re année du primaire ainsi que pour les élèves du secondaire, de la formation professionnelle et de l’éducation aux adultes 

Port du masque d’intervention pour tout le personnel, selon les consignes de la CNESST