Obtenir une autorisation d'enseigner

Pour exercer le métier d’enseignant, vous devez détenir une autorisation d’enseigner.

Notez que le 10 juin 2020, la validité et les conditions de certaines autorisations d’enseigner ont été modifiées à la suite de la révision du Règlement sur les autorisations d’enseigner.

Types d'autorisation

Brevet d’enseignement 

À la fin de votre formation d’enseignant dans un programme agréé, un brevet d’enseignement Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vous sera délivré par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Cette autorisation est permanente.

Autorisation provisoire d’enseigner 

Vous avez également la chance de concilier le travail et les études en vous procurant une autorisation provisoire d’enseigner Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Cette autorisation est délivrée aux étudiants qui effectuent leur quatrième année au baccalauréat en enseignement préscolaire, primaire ou secondaire. Elle est également offerte à ceux qui commencent la maîtrise en enseignement en formation générale ou le baccalauréat en enseignement professionnel. Vous devez détenir une promesse d’engagement de la part d’un établissement scolaire afin d’obtenir cette autorisation, s'il y a lieu.

Permis probatoire d’enseigner

Le permis probatoire d’enseigner est délivré aux personnes ayant complété une formation en enseignement à l’extérieur du Canada équivalente à un programme de formation en enseignement au Québec et qui ont réussi l’examen de langue reconnu par le ministre. Pour obtenir le brevet d’enseignement, vous devez ensuite répondre à certaines conditions.

Tolérance d’engagement

La tolérance d’engagement Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est une permission exceptionnelle par laquelle le ministre autorise un employeur à engager, pour enseigner au préscolaire, au primaire ou au secondaire, une personne qui n’est pas titulaire d’une autorisation d’enseigner. Cette autorisation est délivrée principalement dans les régions connaissant une pénurie d’enseignants pour permettre d'engager un candidat n’ayant pas nécessairement la formation en enseignement. La tolérance d’engagement n’est pas renouvelable et n’est délivrée qu’à l’employeur.

Communiquez directement avec les commissions scolaires afin de trouver un emploi.

Prolongation de la validité de certaines autorisations d’enseigner

Le 10 juin 2020, est entré en vigueur le Règlement modifiant le Règlement sur les autorisations d’enseigner. Ce Règlement répond à certaines problématiques identifiées et permet de contrer des difficultés éprouvées par les détenteurs d’autorisation d’enseigner temporaire en raison du contexte pandémique actuel.

Principalement, ce Règlement introduit des mesures transitoires pour permettre aux candidats de se conformer aux nouvelles exigences réglementaires mises en place en octobre dernier. Il prolonge également la durée de validité de plusieurs autorisations provisoires d’enseigner et de permis probatoires d’enseigner jusqu’au 30 juin 2021. .

Échéances des autorisations provisoires et des permis probatoires

Tous les permis probatoires et les autorisations provisoires d’enseigner dont l’échéance se situait entre le 1er octobre 2019 et le 30 juin 2021 sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021.

La prolongation est automatique et les candidats n’ont aucune démarche à entreprendre. Les employeurs seront informés de la modification, ainsi aucune nouvelle autorisation d’enseigner avec une date d’échéance modifiée ne sera délivrée à cet effet.

Conditions d’obtention des autorisations provisoires en formation générale

Toute personne qui fait une demande d’autorisation provisoire d’enseigner en formation générale dispose d’une période transitoire de deux années pour se conformer aux nouvelles conditions (9 crédits au lieu de 6) et ce, pour toute demande reçue au Ministère, au plus tard le 30 juin 2022.

Toute demande refusée entre le 1er octobre 2019 et le 10 juin 2020 pour lesquelles un candidat avait accumulé 6 crédits sera automatiquement révisée par le Ministère sans démarche additionnelle.

Conditions d’obtention des autorisations provisoires en formation professionnelle (anciennes licences)

Toute personne qui fait une demande d’autorisation provisoire d’enseigner de 5 ans en formation professionnelle pourra, pendant une période transitoire de 5 ans, se voir délivrer cette autorisation d’enseigner si elle possède, parmi le minimum de 90 unités du programme de formation en enseignement en formation professionnelle demandées, 45 unités en éducation au lieu des 60 unités requises suite à la modification réglementaire d’octobre 2019. Cette mesure s’applique pour toute demande reçue au Ministère au plus tard le 30 juin 2025.

Toute personne qui s’est vu délivrer une autorisation provisoire d’enseigner de 5 ans en formation professionnelle avant 1er octobre 2019 (ancienne licence d’enseignement) pourra obtenir un renouvellement de 5 ans selon les conditions de l’ancien règlement (heures d’enseignement, heures d’expérience pertinente en milieu de travail ou cours). Cette mesure s’applique uniquement qu’au premier renouvellement délivré après le 1er octobre 2019.

Une autorisation provisoire d’enseigner demeure valide uniquement si son détenteur est inscrit dans un programme de formation en enseignement. Toutefois, toute personne qui s’est vu délivrer une autorisation provisoire d’enseigner de 5 ans en formation professionnelle avant 1er octobre 2019 (ancienne licence d’enseignement) et qui n’est plus inscrit dans un programme de formation en enseignement bénéficie automatiquement d’une période transitoire de 5 années afin de lui permettre de se réinscrire.