Immigrer et enseigner au Québec

L’éducation est au cœur de la société québécoise et est l’une de ses valeurs fondamentales. De plus, le Québec affiche des taux de chômage très bas et d’excellentes perspectives d’emploi, notamment dans le domaine de l’éducation.

Le système éducatif québécois est établi sur une base linguistique francophone et anglophone, selon la langue d’enseignement de chaque école. De plus, l’État québécois et ses institutions sont laïques, ce qui signifie que leurs décisions et leurs actions sont indépendantes des pouvoirs religieux. Ainsi, certaines personnes, notamment les nouveaux enseignants, ne peuvent porter un signe religieux dans l’exercice de leur fonction.

Que vous enseigniez ou non dans votre pays, il vous est possible de devenir enseignant au Québec. Une formation supplémentaire peut être demandée.

Pour plus d’informations en lien avec l’immigration, veuillez consulter le site du gouvernement du Canada Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Pour plus de détails, consultez le document Les différentes voies d'accès menant à la profession enseignante pour les personnes titulaires d'une autorisation d'enseigner délivrée à l'extérieur du Canada (PDF 126 Ko).

Vous avez une formation en enseignement

Plusieurs formations sont reconnues à l’international pour enseigner au Québec. Vous pouvez consulter la liste des pays afin de vérifier si votre formation est reconnue. Nous vous recommandons de faire d’abord une demande d’autorisation d’enseigner, que votre programme figure ou non sur cette liste, puisque chaque dossier est différent (programmes, parcours spécifiques, cours optionnels).

Liste des pays

Si vous avez une formation en enseignement, dans une discipline scolaire ou dans l’enseignement d’un métier et que vous êtes autorisé à enseigner dans votre pays, voici la démarche pour devenir enseignant au Québec.

Démarche

  1. Vous devrez d’abord remplir une demande d’autorisation d’enseigner au Québec en ligne en vous assurant d’y joindre tous les documents justificatifs du formulaire.
  2. Si votre demande est acceptée, vous recevrez un avis d’admissibilité conditionnelle. L’admissibilité conditionnelle ne vous permet pas d’enseigner; elle vous permet de faire l’examen obligatoire de langue.
  3. Vous avez deux ans pour faire l’examen de langue.
  4. Si vous réussissez l’examen de langue, vous obtiendrez un permis probatoire d’enseigner. Le permis probatoire d’enseigner est une autorisation d’enseigner temporaire de 5 ans. Vous pourrez donc enseigner durant cette période.
  5. Pour obtenir un brevet d’enseignement (autorisation permanente d’enseigner), vous devrez :
    • obtenir 15 crédits universitaires, soit :
      • 6 unités sur la didactique
      • 3 unités sur le système scolaire du Québec
      • 3 unités sur l’évaluation des apprentissages
      • 3 unités sur l’intervention auprès des élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage
    • réaliser un stage probatoire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de 600 à 900 heures

Pour la formation professionnelle seules les 3 unités sur le système scolaire du Québec sont exigées ainsi que la réussite du stage probatoire.

Demander ou renouveler une autorisation d'enseigner

Note : Si votre demande d’autorisation d’enseigner est refusée, vous recevrez une lettre mentionnant quelles sont les démarches à effectuer pour obtenir une autorisation d’enseigner.

Vous n’avez pas de formation en enseignement

Si vous détenez une formation dans une discipline scolaire

Si vous avez un diplôme équivalant à un baccalauréat dans une discipline scolaire comme la mathématique, la chimie, l’anglais et la musique, vous pouvez vous réorienter vers la profession enseignante au Québec.

  • Adaptation scolaire
  • Anglais, langue d’enseignement
  • Anglais, langue seconde
  • Arts (dramatique, plastiques, danse et musique)
  • Éducation physique et à la santé
  • Éthique et culture religieuse
  • Français, langue d’enseignement
  • Français, langue seconde
  • Espagnol, langue tierce
  • Mathématique
  • Science et technologie (chimie, physique et biologie)
  • Univers social (histoire, géographie, histoire et éducation à la citoyenneté et monde contemporain)

Vous devez communiquer avec l’université de votre choix afin de cibler la formation en enseignement qui correspond à vos aspirations professionnelles et à votre formation universitaire. Certains programmes universitaires reconnaissent votre formation et votre expérience professionnelle. Ainsi, des crédits de cours universitaires peuvent vous être accordés. Dans la majorité des cas, la maîtrise qualifiante est exigée.

Tout au long de votre formation, vous pouvez concilier le travail et les études. Avant d’entreprendre une démarche de qualification en enseignement, sachez qu’il vous est possible d’être suppléant (enseignant à la leçon, à taux horaire ou suppléant occasionnel). Aucune autorisation n’est nécessaire pour être suppléant en enseignement dans une discipline scolaire en lien avec votre formation. Cependant, pour obtenir un contrat en enseignement durant vos études, vous devez vous procurer une autorisation provisoire d’enseigner. 

À la fin de votre formation, un brevet d’enseignement vous sera remis.

Liste des programmes de formation à l’enseignement menant à une autorisation d’enseigner

Si vous détenez une formation en lien avec le service de l’éducation préscolaire

Si vous êtes actuellement sur le marché du travail, à la suite de l’obtention d’un diplôme équivalent dans le domaine de la petite enfance ou du service de l’éducation préscolaire (ex : DEC en techniques d’éducation à l’enfance), vous pouvez vous réorienter vers l’éducation préscolaire et en enseignement primaire. Vous devez respecter les deux conditions suivantes :

  • avoir 3 000 heures d’expérience comme éducateur ou comme enseignant dans le service de l’éducation préscolaire ;
  • compléter un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire que vous pouvez effectuer en conciliant le travail et les études dans l’université de votre choix en demandant une autorisation provisoire d’enseigner.

Vous devrez d’abord communiquer avec l’université de votre choix. L’université pourra vous renseigner sur les cours compensatoires ou sur les crédits accordés selon vos études et votre expérience professionnelle, le cas échéant.

À la fin de votre formation, le brevet d’enseignement vous sera remis. 

Les étudiants titulaires d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques d’éducation à l’enfance ou d’une formation équivalente et inscrits à un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire pourront également obtenir une autorisation provisoire de dispenser l’enseignement primaire, à certaines conditions. La demande d’autorisation d’enseigner doit être transmise avant le 30 juin 2025.

Si vous détenez une formation professionnelle

Si vous êtes actuellement sur le marché du travail, à la suite de l’obtention d’un diplôme équivalent d’études professionnelles (ex. : mécanique, électrotechnique), vous pouvez vous réorienter vers l’enseignement en formation professionnelle. Vous devez respecter les deux conditions suivantes :

  • avoir 3 000 heures d’expérience pratique ou d’enseignement en lien direct avec le métier à enseigner;
  • compléter un baccalauréat en enseignement professionnel que vous pouvez effectuer en conciliant le travail et les études dans l’université de votre choix en demandant une autorisation provisoire d’enseigner.

Vous devrez d’abord communiquer avec l’université de votre choix afin de cibler le baccalauréat en enseignement professionnel qui vous convient. L’université pourra vous renseigner sur les crédits accordés selon vos études et votre expérience professionnelle.

À la fin de votre formation, le brevet d’enseignement vous sera remis. 

  • Administration, commerce et informatique
  • Agriculture et pêches
  • Alimentation et tourisme
  • Arts
  • Bois et matériaux connexes
  • Chimie et biologie
  • Bâtiment et travaux publics
  • Environnement et aménagement du territoire
  • Électrotechnique
  • Entretien d’équipement motorisé
  • Fabrication mécanique
  • Foresterie et papier
  • Communications et documentation
  • Mécanique d’entretien
  • Mines et travaux de chantier
  • Métallurgie
  • Transport
  • Cuir, textile et habillement
  • Santé
  • Services sociaux, éducatifs et juridiques
  • Soins esthétiques

Établissements d’enseignement universitaire

Peu importe votre parcours, vous devez communiquer avec l’université de votre choix afin de cibler la formation en enseignement qui correspond à vos aspirations professionnelles et à votre formation universitaire. Certains programmes universitaires reconnaissent votre formation et votre expérience professionnelle. Ainsi, des crédits de cours universitaires peuvent vous être accordés.

Liste des programmes de formation à l’enseignement menant à une autorisation d’enseigner

Tout au long de votre formation, vous pouvez concilier le travail et les études. Avant d’entreprendre une démarche de qualification en enseignement, sachez qu’il est possible d’être suppléant. Aucune autorisation n’est nécessaire pour être suppléant en enseignement dans une discipline scolaire en lien avec votre formation. Cependant, pour obtenir un contrat en enseignement durant vos études, vous devez vous procurer une autorisation provisoire d’enseigner.

À la fin de votre formation, le brevet d’enseignement vous sera remis. 

À consulter aussi

Questions sur les autorisations d’enseigner au Québec

Dernière mise à jour : 10 novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec