Il existe plusieurs façons de faire reconnaître vos études et votre diplôme au Québec. Les démarches à faire varient en fonction de votre situation et de vos objectifs.

Si vous souhaitez exercer une profession ou un métier réglementé au Québec, vous devez faire reconnaître vos compétences acquises hors du Québec par l’organisme de réglementation qui régit cette profession. Vous serez alors soumis au processus d’équivalence de l’organisme. Celui-ci pourrait aussi exiger la réussite d’une formation d’appoint, d’un stage et d’examens.

Vous pourriez également décider de retourner aux études pour obtenir un diplôme québécois. Vous pouvez faire reconnaître certains de vos acquis et de vos compétences acquises hors du Québec pour raccourcir la durée de votre formation.

Enfin, si la profession ou le métier que vous désirez exercer n’est pas réglementé, vous pouvez commencer votre recherche d’emploi dans votre domaine et postuler directement auprès d’employeurs.

Faire reconnaître des études et un diplôme par un organisme de réglementation

Certains métiers et professions sont régis par un organisme de réglementation. Si vous avez étudié dans un pays étranger ou dans une autre province canadienne, il est possible que vous deviez présenter une demande d’équivalence de diplôme ou de formation au comité chargé des admissions de l’organisme de réglementation qui régit le métier ou la profession que vous souhaitez exercer. Il vous est conseillé de vous renseigner auprès de l’organisme visé sur la marche à suivre pour présenter une demande d’équivalence de diplôme ou de formation.

Pour en savoir plus, consultez la page Faire reconnaître ses compétences par un organisme de réglementation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Faire reconnaître des études et un diplôme par un établissement d’enseignement du Québec

Si vous désirez étudier dans un établissement d’enseignement du Québec et que vous avez obtenu un diplôme à l’extérieur du Québec, c’est à l’établissement d’enseignement d’établir si vous répondez à ses critères d’admission. Vous devrez donc vous renseigner à ce sujet auprès du service des admissions de l’établissement auquel vous souhaitez vous inscrire.

Les établissements d’enseignement peuvent également reconnaître une partie de votre expérience de travail acquise hors du Québec. Pour en savoir plus sur la reconnaissance des compétences au niveau secondaire professionnel, collégial et universitaire, consultez la page Faire reconnaître ses compétences par un établissement d’enseignement Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Faire reconnaître des études et un diplôme par un employeur

Pour les métiers et professions non réglementés, certains employeurs sont capables d’évaluer vos compétences acquises hors du Québec, incluant votre expérience de travail, grâce à leurs connaissances dans leur domaine d’activité.

Les employeurs québécois peuvent également exiger une évaluation comparative de vos études effectuées hors du Québec. Cependant, cette dernière n’est pas toujours requise.

Pour en savoir plus, consultez la page Faire reconnaître ses compétences par un employeur Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Soumettre une demande d’évaluation comparative de vos études effectuées hors du Québec

Il est possible de demander, pour vos études faites hors du Québec, une évaluation comparative de vos études Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Cet avis d’expert vous indiquera à quels repères scolaires (ou principaux diplômes) et à quels domaines de formation du Québec peuvent être comparées vos études.

L’évaluation comparative n’est ni un diplôme ni l’équivalent d’un diplôme. Il s’agit d’une comparaison générale entre des programmes d’études relevant de deux systèmes éducatifs officiels. Elle vise à faciliter l’accès à l’emploi aux personnes qui ont étudié à l’extérieur du Québec. Surtout utilisée par les employeurs pour mieux comprendre des documents scolaires délivrés hors du Québec, elle peut aussi être demandée par un ordre professionnel ou un autre organisme de réglementation ou, encore, par un établissement d’enseignement.

Avant de faire une demande d’évaluation comparative de vos études effectuées hors du Québec, vérifiez si celle-ci est exigée dans le cadre d’un processus d’embauche ou d’admission.