Xavier Savard-Fournier

Stage dans le domaine de la migration et du développement
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
Paris (France)

« Ce stage à l’OCDE aura marqué le point culminant d’une période de ma vie que je qualifierais de grand retour. Retour aux études pour une nouvelle maîtrise en migration internationale et affaires étrangères, retour dans un poste de stagiaire après 10 ans en communication et journalisme, mais surtout, retour en présentiel en Europe et à l’OCDE, alors qu’on espère tous être dans la dernière étape de la COVID-19. Impressionnant, donc, de constater que l’arrêt imposé par la pandémie aura finalement été, dans mon cas, l’occasion de prendre un pas de recul pour mieux faire un retour professionnel dans le domaine de la migration.

Mon stage au sein de l’unité migration et compétences du Centre de développement de l’OCDE aura d’ailleurs été la « cerise sur le sundae » de ce cheminement pandémique. J’y aurai approfondi mes compétences en matière de recherche empirique et politique et aiguisé mes compétences diplomatiques. Mais j’y aurai surtout parfait mes connaissances des enjeux migratoires du moment, que ce soient les routes migratoires dans le monde, l'attrait des travailleurs qualifiés, l'impact des définitions de la migration sur la recherche et les politiques publiques, les effets entourant la migration de transit et les enjeux entourant la migration de retour.

Comme quoi la question du retour, dans tous ses aspects, n’aura jamais été bien loin lors de ces six derniers mois passés à Paris. Merci d’ailleurs au programme de stages pour cette chance unique d’expérience professionnelle en institutions internationales. »

Audrey Bessette

Stage dans le domaine du commerce international
Trade Law Centre (télétravail)

« C’est dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) que j’ai eu l’immense bonheur de réaliser un stage qui alliait tous mes champs d’intérêt. J’ai été accueillie (virtuellement) par le Trade Law Centre, situé en Afrique du Sud.

En effet, le stage au sein du Trade Law Centre m’a permis de publier de multiples recherches concernant le droit du travail et le droit commercial reliés aux chaînes d’approvisionnement. En participant à un nouveau projet sur l’industrie du textile et des vêtements, j’ai eu l’occasion d’approfondir mes connaissances dans mes deux domaines de prédilection, soit le droit et la mode. J’ai été sensibilisée sur la situation des travailleurs à l’étranger, ce qui représente une prise de conscience nécessaire dans le monde moderne de consommation. La flexibilité de ce stage permet à tous de réaliser leur plein potentiel, et ce, dans des domaines qui les passionnent. L’expertise apportée me sera utile tout au long de ma carrière et de mon cheminement en tant qu’individu.

Je remercie grandement le MRIF ainsi que le Trade Law Centre pour cette expérience de stage qui semblait trop belle pour être vraie. Un remerciement particulier est dû à Trudi Hartzenberg et au professeur Gerhard Erasmus pour m’avoir donné une parcelle de leur grande expertise. »

Marie-Alexandre Forest

Stage dans le domaine de la migration de la main-d’œuvre et des droits des travailleurs migrants
Organisation internationale pour les migrations
Genève (Suisse)

« Lors des six derniers mois, dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales, j’ai eu l’énorme privilège de me joindre à l’équipe de l’Unité de la mobilité des travailleurs et développement humain au sein du Département de l’appui aux programmes et de la gestion des migrations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Cette division œuvre à protéger les travailleurs migrants tout au long de leur processus de migration, y compris lors de la phase initiale de recrutement.

Dans les circonstances de la pandémie, j’ai commencé mon stage à distance pour ensuite me rendre dans les bureaux du siège social basé à Genève, en Suisse. J’avais la charge, entre autres, de l’élaboration d’une étude préliminaire des meilleures pratiques en matière de recrutement transfrontalier et de réglementation de la protection des travailleurs migrants.

Travailler au sein d’une équipe passionnée et spécialisée en protection des droits des travailleurs migrants m’a beaucoup motivée et influencée tout au long de mon stage. En effet, je me suis découvert un fort intérêt envers cette population et je crois continuer à me spécialiser dans ce domaine. J’ai grandement élargi mes connaissances sur les dynamiques et les régulations entourant les travailleurs migrants dans la région dans laquelle j’aimerais travailler, soit l’Amérique latine. Le stage m’a permis de me créer une expertise dans une région donnée du monde, ce qui rend mon profil très intéressant pour les différents acteurs impliqués dans la protection de cette population. »

Mathilde Bourgeon

Stage dans le domaine de la protection des réfugiés
Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés
Montréal (Canada)

« Cette année, grâce au ministère des Relations internationales et de la Francophonie, j’ai eu la chance d’effectuer un stage de six mois au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Mon stage a été doublement enrichissant puisque je travaillais à la fois pour la cheffe de bureau de Montréal et pour l’unité de protection (PU). La première partie de mon mandat a été l’occasion pour moi de collaborer avec différentes équipes du HCR Canada, comme celles des communications et des solutions durables, mais également avec de nombreux organismes de la société québécoise qui défendent les droits des personnes réfugiées. Au sein du PU, j’ai pu rencontrer les institutions gouvernementales responsables des enjeux liés à l’asile et travailler avec elles. Je suis aussi allée sur le terrain, notamment en offrant des formations aux demandeurs d’asile récemment arrivés.

Tout au long de ces six mois, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes dévouées à la cause des réfugiés, et qui ont pris le temps de me transmettre leurs savoirs et leurs expériences. »

Charles-Antoine Leboeuf

Stage dans le domaine des droits de la personne et lutte contre les discriminations
Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme
Dakar (Sénégal)

« J’ai effectué un stage au Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH-BRAO), situé à Dakar au Sénégal, en 2021-2022. Ce stage a été rendu possible grâce à l’appui du ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Je suis infiniment reconnaissant de la chance qui m’a été offerte. Cette expérience à l’ONU m’a permis de devenir un véritable professionnel du secteur des droits humains. Cette expérience représente un tremplin pour ma carrière qui m’a donné les compétences et les outils nécessaires pour poursuivre mon parcours à l’international.

Je travaille à présent dans une ONG internationale de droits humains à Londres. Je me suis spécialisé sur la thématique du genre et des droits humains grâce à mon passage au HCDH-BRAO, travaillant étroitement avec des défenseures et défenseurs de droits humains directement sur le terrain. Mon mandat a constitué une source inépuisable d’apprentissages qui me serviront toute ma vie. Je me sens transformé après ce stage, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. J’ai tissé des liens d’amitié que je chéris énormément. J’ai été exposé à des perspectives et à des modes de vie tout à fait différents des miens, ce qui m’a poussé à me questionner et à m’améliorer comme être humain. Le Sénégal est un pays des plus accueillants et chaleureux qui marque toute personne qui y pose les pieds. Je suis heureux d’avoir sauté le pas et de m’être lancé dans cette aventure hors du commun. Je remercie toutes les personnes qui ont fait de mon expérience un moment inoubliable de ma vie. Ma gratitude est forte, ma vision est claire et ma détermination à faire avancer les droits humains est entière. Comme on dirait en wolof, nio far – on est ensemble. »

Janie Piuze Duclos

Stage dans le domaine de la diversité des expressions culturelles
Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)
Paris (France)

« Dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales (PSOIG) du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), j’ai eu l’occasion d’effectuer un stage au siège de l’UNESCO à Paris, au sein de l’Entité sur la diversité des expressions culturelles, qui se consacre essentiellement à la mise en œuvre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Mon mandat au cours de ce stage s’est traduit par la réalisation de tâches tout aussi variées que stimulantes. Notamment, j’ai pu contribuer à la préparation de la quinzième et de la seizième session du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, j’ai réalisé des recherches sur les politiques culturelles et sur les bonnes pratiques – particulièrement en ce qui concerne la découvrabilité des contenus culturels, le numérique et les accords commerciaux internationaux –, j’ai participé à la rédaction d’une publication sur les interactions entre l’intelligence artificielle et la culture, j’ai rédigé des discours, des correspondances et des documents d’information, et bien plus encore!

Ce stage a donc été une occasion unique pour moi d’apprendre, de me confronter au marché du travail et de mettre en pratique mes connaissances acquises lors de mes études. Il m’a permis de développer de nombreuses compétences, à la fois au niveau personnel et professionnel.

Un grand merci à toute l’équipe du MRIF et à mes collègues de l’UNESCO, tout particulièrement à ma superviseure de stage Mme Laurence Mayer-Robitaille, pour l’accompagnement dans la réalisation de cette expérience extraordinaire! »

Laurie Chartrand

Stage dans le domaine de la jeunesse
Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)
Paris (France)

« Mon expérience de stage à la section jeunesse de l’UNESCO a largement dépassé mes attentes. Pendant six mois, j’ai eu la chance de travailler sur une foule de dossiers et de réaliser des tâches très variées et enrichissantes. Tout au long de mon stage, j’ai mis à profit ma créativité pour développer des projets, des campagnes de communication ainsi que des partenariats innovants et hors des sentiers battus afin de faire entendre les voix des jeunes et de les accompagner dans la réalisation de leurs idées et projets à impact social.

Je suis très heureuse d’avoir pu travailler avec des gens dévoués, expérimentés, extrêmement compétents, bienveillants et toujours disponibles. J’ai énormément appris à leurs côtés, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

Je suis extrêmement reconnaissante au ministère des Relations Internationales et de la Francophonie de faciliter l’accès à l’emploi dans les organisations internationales pour les jeunes professionnels québécois par le biais du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales. Dans mon cas, ce stage m’a permis d’obtenir un contrat de consultante à la section jeunesse de l’UNESCO. Je suis très heureuse de pouvoir continuer à évoluer au sein de cette merveilleuse équipe. »

Mikael Mongelard

Stage dans le domaine du droit
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
Paris (France)

« Dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), j’ai eu l’occasion de travailler au sein de la Direction des affaires juridiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris. Cette expérience fut enrichissante tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

Au cours de mon stage, j’ai pu développer des compétences quant aux aspects juridiques, institutionnels et procéduraux liés aux activités de l'Organisation. J’ai aussi été impliqué dans la réalisation de recherches juridiques dans divers domaines d’intervention de la Direction, tout en participant activement à la rédaction de notes d’analyse et de synthèse ainsi qu’au classement et à la mise en place d’outils de travail en matière contractuelle.

Finalement, j’ai développé ma capacité à veiller au respect des privilèges et des immunités de l’OCDE ainsi qu’au statut juridique de l’Organisation.

Le Programme de stages en organisations internationales gouvernementales du MRIF permet aux étudiants de vivre des expériences extrêmement enrichissantes et stimulantes à travers le monde, tout en faisant rayonner le Québec sur la scène internationale.

Je souhaite remercier le MRIF ainsi que son personnel, qui fut exceptionnel et qui m’a guidé à chaque étape de ce projet. Finalement, j’aimerais remercier mon organisation d’accueil, et plus particulièrement les membres du personnel de la Direction des affaires juridiques, qui m’ont accueilli dès le premier jour comme un collègue de longue date, qui m’ont apporté du soutien, des conseils, de l’encadrement, des connaissances, et qui m’ont inspiré pour mes projets futurs. La Direction des affaires juridiques de l’OCDE, sous la supervision de Me Josée Fecteau, est une équipe compétente et dévouée, et je suis reconnaissant d’avoir eu la chance d’être un membre de cette équipe pendant les six derniers mois. »

Remies Joele Ze Meka

Stage dans le domaine de l’adaptation aux changements climatiques dans le secteur de l’agriculture
Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
Dakar, Sénégal

« C’est à travers le Programme de stages en organisations internationales gouvernementales (PSOIG) du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) que j’ai eu la chance de réaliser un stage de six mois (avril à octobre 2022) au sein de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Dakar, au Sénégal.

Dans le cadre de mon mandat de stage, j’ai appuyé un projet multiacteurs, multisecteurs et multiéchelles, engageant acteurs gouvernementaux, de la recherche et de la société civile, qui appuie la planification de l’adaptation aux changements climatiques des secteurs agricoles au Sénégal pour la sécurité alimentaire et la nutrition.
Au cours de ce stage, j’ai eu la chance d’approfondir mes connaissances sur les changements climatiques ainsi que sur la sécurité alimentaire. J’ai eu à réaliser différentes tâches qui m’ont permis de développer de nombreuses compétences qui me seront indispensables dans mes prochains mandats. J’ai également eu l’occasion d’en apprendre davantage sur le fonctionnement d’une organisation internationale.

J’ai eu la chance de travailler au sein d’une équipe dynamique, dévouée, accueillante et qui a su me faire confiance. J’ai reçu un grand soutien de la part de mes collègues Maidie, Awa ainsi que de la coordonnatrice nationale du projet SAGA au Sénégal, à savoir Mme Ndeye Yacine Badiane Ndour. Un grand merci à mes collègues du projet SAGA pour leur patience, leur appui et leur accompagnement tout au long de mon stage.

Outre l’aspect professionnel, ce stage m’a également permis de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et d’élargir mon réseau social. J’ai adoré découvrir la richesse culturelle et culinaire sénégalaise.

Ce stage a certainement été un grand tournant dans mon parcours professionnel et personnel et j’en ressors grandie. Je profite de cette occasion pour remercier chaleureusement le MRIF ainsi que la FAO, sans qui cette belle expérience n’aurait jamais été possible. Un grand merci à vous. »

Mireille Gauthier

Stage dans le domaine du développement économique
Organisation des États américains

« Prendre part à l’organisation d’événements ayant comme thème la compétitivité des Amériques est une expérience enrichissante, tant sur le plan professionnel et personnel, qui permet de développer des compétences inestimables tout en étant au fait des innovations en cours à travers le continent.

Mon stage de six mois à l’Organisation des États américains (OEA), basée à Washington, D.C., États-Unis, a été réalisé entièrement à distance. Bien que les échanges en présentiel aient été limités, l’expérience que j’ai vécue s’est avérée dynamique, puisque j’étais entourée d’une équipe accessible qui me soutenait de manière adéquate.

Je tiens à souligner le leadership incroyable dont font preuve mes collègues au quotidien pour faire croître le programme Americas Competitiveness Exchange (ACE) au sein du continent. Les efforts déployés chaque jour pour assurer constamment des liens forts entre les différents acteurs économiques impliqués ainsi qu’une image de marque puissante sont magistraux.

Mon travail au sein de l’organisation consistait plus particulièrement en l’appui direct à l’équipe de coordination du programme ACE, lequel est l’un des principaux événements de haut niveau de l’OEA. Deux fois par an, celui-ci réunit des intervenants œuvrant dans le secteur du développement économique, provenant des secteurs public, privé et universitaire, de partout en Amérique et d’ailleurs.

J’ai participé à diverses étapes du processus de coordination d’ACE Louisiane en mars 2022, et d’ACE Équateur, ayant eu lieu à l’automne 2022, que ce soit d’assister à des rencontres de préparation et de logistique, de contribuer au choix des hôtes et des participants, ou encore de recueillir et de compiler les résultats du programme. Mes compétences linguistiques ont également été mises à profit par des entretiens avec des leaders économiques provenant de différents pays du continent.

Surtout, les contacts créés dans les six derniers mois constituent un précieux atout et j’espère continuer la collaboration au-delà du stage. Je suis reconnaissante envers le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) et le Bureau du Québec à Washington, instigateurs du stage dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales, et l’OEA, qui m’a si généreusement accueillie. Je tiens notamment à souligner la précieuse collaboration tout au long des procédures administratives et du stage de Mme Maryse Robert, M. César Parga, Mme Adriana Bonilla, Mme Cristina Narváez et M. Juan Sebastián Fonseca, mes collègues des derniers mois. »

Yasmine Adelantado

Stage dans le domaine de l’autonomisation économique des femmes
ONU Femmes
Abidjan (Côte d’Ivoire)

« C’est dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales du ministère des Relations internationales et de la Francophonie que j’ai eu la chance d’effectuer un stage de six mois au sein d’ONU Femmes à Abidjan, en Côte d’Ivoire, au département d’autonomisation économique.  

Cette expérience m’a permis de découvrir une nouvelle région du monde et la culture de l’Afrique de l’Ouest. J’ai pu mettre à profit mes connaissances en développement de projet et en développement agricole et rural au profit d’une population très vulnérable dans le pays, soit les femmes. J’ai eu l’occasion d’effectuer des recherches sur les filières agricoles du cacao et de l’anacarde afin de les rendre plus inclusives et équitables. Mais ce qui m’a le plus marquée, ce sont les expériences humaines que j’ai eu l’occasion de vivre. J’ai aidé des entrepreneures qui sont devenues des amies, dans leur parcours professionnel. L’une d’entre elles a même eu l’opportunité d’intégrer un programme canadien, qui lui permettra d’améliorer ses capacités de production afin de pouvoir exporter vers le Canada et les États-Unis.

Le Programme de stages en organisations internationales gouvernementales est une bonne opportunité de développement, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. J’encourage les nouveaux diplômés qui souhaitent avoir une expérience internationale à tenter leur chance. »

Nassila Boukaria

Stage dans le domaine de la gestion durable des terres, des sols et de l’eau
Organisation de l’alimentation et de l’agriculture des Nations Unies (FAO)
Rome (Italie)

« Dans le cadre du Programme de stages en organisations internationales gouvernementales (PSOIG) du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), coordonné par la Direction des organisations et des forums internationaux, j’ai eu l’immense privilège d’être accueillie dans l’équipe du Cadre mondial contre la pénurie d’eau dans l’agriculture (WASAG) pendant six mois. Ce partenariat fait partie de la division des terres et des eaux de l’Organisation de l’alimentation et de l’agriculture des Nations Unies (FAO), dont le siège social se situe à Rome.  

J’ai eu la chance de pouvoir y passer plusieurs mois, de septembre à janvier. Malgré la situation sanitaire mondiale, mon expérience fut très enrichissante. J’ai pu y rencontrer des collègues de la division des terres et des eaux, développer mon réseau et même animer un évènement durant la 26e Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP26)! J’ai travaillé à la rédaction de propositions de projet en collaboration avec d’autres institutions et gouvernements, à l’organisation d’évènements et de webinaires sur les thèmes de la gestion intégrée dans terres et des eaux ainsi qu’au lancement du nouveau site Web du WASAG Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Je tiens à remercier chaleureusement mon superviseur de stage, Jean Boroto, pour sa confiance, ainsi que mes collègues Antoine Asselin-Nguyen, Rosaida Dolce et Ying Ma, avec qui ce fut un plaisir de travailler. J’ai beaucoup appris de mon expérience, tant d’un point de vue personnel que d’un point de vue professionnel.

Un grand merci aux coordonnatrices du PSOIG et à la FAO pour la merveilleuse opportunité! Ce fut une expérience unique qui a certainement marqué mon parcours professionnel. »

Dernière mise à jour : 16 décembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec