Québec, le 26 octobre 2020 – Après avoir demandé aux Québécoises et aux Québécois de limiter leurs contacts pour une période de 28 jours et compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique de la pandémie, le premier ministre, François Legault, ainsi que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annoncent aujourd’hui la nécessité de maintenir cet effort pendant quatre semaines supplémentaires dans les zones rouges, soit jusqu’au 23 novembre. Toutefois, certains assouplissements pourraient être annoncés dans deux semaines pour les régions où la tendance à la baisse se poursuivra.

« On doit tout faire pour réduire nos contacts ou nos risques de contacts. On ne peut pas continuer à avoir de 800 à 1 000 nouveaux cas par jour. Dans deux semaines, nous allons réévaluer la situation avec la Santé publique. Si les trois indicateurs, soit le nombre de cas, le nombre d’éclosions et le nombre d’hospitalisations, ont baissé de façon soutenue pendant au moins deux semaines, on va pouvoir envisager d’assouplir certaines consignes, mais pas avant », a expliqué le premier ministre, exhortant les Québécois à poursuivre leurs efforts d’ici là.

À noter que toutes les mesures d’aide aux entreprises qui ont été obligées de fermer leurs portes en zone rouge sont aussi reconduites.

Nouvelles mesures sanitaires en zones rouges pour les élèves de 3e secondaire

À la suite de nouvelles recommandations des autorités de la Santé publique, le gouvernement du Québec annonce également aujourd’hui une mise à jour des mesures actuellement en place dans les écoles du Québec. Dans le but de réduire le nombre de personnes présentes dans les écoles chaque jour et afin de limiter les contacts, les élèves de 3e secondaire fréquenteront dorénavant l’école selon une formule en alternance, alliant enseignement en classe et enseignement à distance dans une démarche de poursuite des apprentissages.

Concrètement, ils suivront leurs cours en classe un jour sur deux et à la maison le jour suivant, et ce, en conservant le même horaire, comme c’est le cas actuellement pour les élèves de 4e et 5e secondaire. Cette formule ne s’applique pas aux jeunes ayant des besoins spéciaux.

Les établissements scolaires ayant déjà opté pour un mode d’organisation en alternance devront étendre leurs mesures aux groupes de 3e secondaire. Cette nouvelle mesure sera en vigueur dès le 2 novembre prochain pour les régions ayant atteint le palier d’alerte rouge.

Rappelons que les services professionnels pour élèves vulnérables seront maintenus et offerts individuellement ou en groupes d’au plus six élèves, toujours en conservant une distance de deux mètres entre chaque personne. Les consignes demeurent les mêmes dans les écoles situées en zones vertes, jaunes et oranges.

Citations :

« Les efforts que nous avons faits depuis bientôt un mois donnent des résultats. Je veux remercier tous les Québécois. Mais le combat n’est pas fini. Pour réussir à prendre le dessus sur le virus, pour faire baisser le nombre de cas et le nombre de personnes hospitalisées, pour être bien certains de réduire la contagion dans la société, nous avons besoin de quatre semaines de plus. Le moindre relâchement peut faire exploser la contagion à la hausse. On a tous un rôle à jouer. Chaque personne peut faire des efforts pour limiter la propagation du virus. Si l’effort qu’on fait permet de sauver une vie, ça aura valu la peine de faire cet effort. Si l’effort qu’on fait permet de garder une classe de plus ouverte, ça aura valu la peine de faire cet effort. Le peuple québécois se serre les coudes depuis plusieurs mois. On est liés les uns aux autres comme jamais dans notre histoire. J’ai confiance en vous. »

François Legault, premier ministre du Québec

« On constate que la situation se stabilise un peu, mais ce n’est qu’un pas de franchi et ce n’est pas suffisant. Il reste encore beaucoup à faire, surtout pour éviter à nos hôpitaux d’être en surcapacité. On le sait, c’est un équilibre fragile à maintenir, et certaines régions sont dans une situation critique, sans parler du fait que les cas augmentent en dehors des régions de Montréal et de Québec. Ce gros effort que chacun d’entre nous a fait jusqu’à maintenant a relativement bien marché, mais nous devons continuer en ce sens pour venir à bout de cette seconde vague qui nous menace. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur le coronavirus et les mesures mises en place : Québec.ca/coronavirus. This hyperlink will open in a new window.