Appel à projets coopération bilatérale Québec-Bavière

Avis général

Terminé

L'appel à projets 2020-2022 est terminé. Consultez la liste des projets retenus pour connaître les projets qui ont été financés.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • faire connaître le Québec en Bavière dans ses diverses dimensions, en le valorisant comme espace de dynamisme culturel, scientifique et économique;
  • promouvoir les intérêts du Québec et valoriser ses compétences en assurant la promotion de son expertise dans différents secteurs;
  • soutenir les projets des partenaires québécois dans la mesure où ils concourent au développement de la société québécoise.

Secteurs ciblés

Les thèmes transversaux, c’est-à-dire qui s’appliquent à tous les secteurs, sont :

  • le développement régional (projets réalisés à l’extérieur des grands centres urbains);
  • le numérique.

Les secteurs ciblés par cet appel à projets sont les suivants :

Miser sur les hautes-technologies et l’innovation

  • Développement économique;
  • Recherche;
  • Aéronautique;
  • Énergie;
  • Intelligence artificielle;
  • Éducation/formation.

L’identité comme base solide pour l’avenir

  • Cohésion sociale;
  • Culture;
  • Jeunesse, principalement les activités visant la relève;
  • Migration.

Relever les défis mondiaux ensemble

  • Lutte contre les changements climatiques;
  • Sécurité;
  • Libre-échange.

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être bilatéral, c’est-à-dire qu’il doit inclure au minimum un partenaire du Québec et un partenaire de la Bavière;
  • produire des retombées tangibles mutuellement bénéfiques pour les partenaires québécois et bavarois;
  • faire l’objet d’une demande de soutien financier qui n’excède pas deux ans (le projet doit se réaliser, en totalité ou en partie, entre le mois d’avril 2020 et le mois de mai 2022);
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt ;
  • respecter la date limite de dépôt des demandes (tout dossier reçu après le 15 janvier 2020 ne pourra être retenu).

Une attention particulière sera portée aux projets novateurs encourageant le développement de nouveaux partenariats. Nous soutenons autant des projets issus de partenariats déjà établis que de projets en phase de démarrage.

Les projets de solidarité internationale, de nature individuelle ou unilatérale, comme les tournées de spectacles ou les séjours linguistiques ne sont pas admissibles.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier du gouvernement du Québec, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec et légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent;
  • être un établissement d’enseignement, une coopérative, un organisme culturel, un centre de recherche, d’innovation et de transfert technologique, une entreprise, un centre hospitalier ou une organisation.

    Veuillez prendre note que les ministères, les organismes budgétaires, les organismes non budgétaires ainsi que les entreprises du gouvernement du Québec peuvent participer aux appels à projets dans le cadre des coopérations internationales sous la responsabilité du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF). Cependant, l’aide financière accordée ne peut être utilisée pour couvrir des dépenses encourues par ceux-ci et leur personnel. L’aide financière ne pourra être utilisée que pour couvrir des frais encourus par des partenaires externes québécois.

Directives pour le financement

La subvention du gouvernement du Québec pour un projet retenu ne pourra excéder 7 500 $ CA par année et 50 % du budget total du projet.

Le gouvernement du Québec accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement. Le partenaire bavarois doit entreprendre ses propres démarches auprès du Bureau de la coordination scientifique ou de la chancellerie bavaroise.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur leur projet faisant notamment état des retombées escomptées.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais de transport international, hébergement et frais de séjour, jusqu’à 2 500 $ par mission, par personne (montant forfaitaire);
  • frais pour l’organisation de webinaires, l’enregistrement, la traduction et la diffusion de capsules vidéo ou de cours en ligne, jusqu’à un maximum de 1 500 $;
  • frais de publication ou de traduction en lien avec les résultats du projet, jusqu’à un maximum de 750 $;
  • frais pour l’inscription à un colloque, jusqu’à un maximum de 250 $.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • toute dépense relative au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel (y compris le cachet pour les artistes);
  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental portant sur la même dépense;
  • les frais de voyage en première classe ou en classe affaires (ou l’équivalent) et les frais de bagages excédentaires.

Le projet doit pouvoir disposer d’autres sources de financement complétant les postes budgétaires non couverts par l’actuel appel à projets. Une attention particulière sera portée à la diversité des sources de financement lors de l’évaluation des projets.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • description du projet : objectifs, contexte, enjeux;
  • apport spécifique (technologies, expertise scientifique) des partenaires;
  • complémentarité du partenariat;
  • réalisme du plan de travail (calendrier de réalisation);
  • justification de la demande d’aide financière et diversité des sources de financement;
  • résultats attendus sur les plans scientifique, technologique, économique et social;
  • valorisation et visibilité possible des résultats;
  • potentiel du partenariat à s’inscrire dans un programme de financement européen ou international ou dans un réseau international;
  • nouveauté de la collaboration pour la coopération Québec–Bavière.

Les projets seront également évalués selon leur caractère particulièrement innovant, structurant et en lien avec l’avenir et le développement de nos sociétés. En matière scientifique, la perspective d’une valorisation économique de la recherche sera privilégiée, tout comme les projets de recherche d’envergure et structurants permettant aux partenaires d’un projet de s’insérer à l’intérieur de grands réseaux internationaux. Enfin, les projets favorisant le développement durable de chaque société seront privilégiés, en tenant compte de leurs facteurs culturels, sociaux, économiques, environnementaux ou territoriaux.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF en étroite collaboration avec la Délégation générale du Québec à Munich et les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Informations concernant les partenaires bavarois

Bayerische Projektpartner tragen die Verantwortung für die Finanzierung ihres Projektteils. Sofern für ein Projekt auch Fördermittel aus Bayern benötigt werden, stehen für wissenschaftliche Projekte die Wissenschaftliche Koordinierungsstelle, Frau Dr. Florence Gauzy, für alle weiteren Projekte die Bayerische Staatskanzlei, Frau Kristina Beck, als Ansprechpartner zur Verfügung. Für Anträge auf Projektförderung für nichtwissenschaftliche Projekte ist ein finanzieller Eigenanteil von mindestens 10 Prozent der Gesamtausgaben notwendig. Anträge sind zwingend vor Projektbeginn zu stellen (d.h. vor Abschluss eines dem Projekt zuzurechnenden Lieferungs- oder Leistungsvertrages). Unternehmerische Aktivitäten sind in Bayern nicht förderfähig.

Version française :
Les partenaires bavarois des projets sont responsables du financement de leur part du projet. Si un projet nécessite également un financement de la Bavière, veuillez communiquer, pour les projets scientifiques, avec Dr Florence Gauzy du Bureau de la coordination scientifique. Pour tous les autres projets non-scientifiques, veuillez communiquer avec Kristina Beck de la chancellerie d’État de Bavière. Une demande de financement pour un projet non scientifique doit contribuer au minimum à 10% des dépenses totales. Les demandes doivent être soumises avant le début du projet, c’est-à-dire avant la conclusion d’un contrat de livraison ou de service lié au projet. Notez que les activités entrepreneuriales ne sont pas éligibles à une aide financière en Bavière.

Documents pour les suivis administratifs

Projets retenus 2020-2022

Le MRIF et le ministère de la Culture et des Communications investissent plus de 180 000 $ pour la réalisation de 17 projets innovants entre le Québec et la Bavière pour la période 2020-2022.

Les projets retenus par le comité de sélection s’inscrivent dans les domaines de la recherche et de l’innovation, de l’intelligence artificielle, de la santé et de la culture.

Portraits croisés
Partenaire du Québec : Marie-Claude Bhérer, L'Institut national de l'image et du son
Partenaire de Bavière : Christine Haupt, Hochschule für Fernsehen und Film (HFF)
Échanges lyriques Québec-Bavière
Partenaires du Québec : Marie Oujoud et Alain Nonat, Théâtre lyrichorégra 2.0
Partenaire de Bavière : Jens Neundorff von Enzberg, Opéra de Regensburg
Échange croisée en arts numériques entre la Bavière et le Québec
Partenaire du Québec : Robin Dupuis, Perte de signal
Partenaire de Bavière : Barbara Friedrichs, Lab 30
Méthodes avancées d'optimisation pour la gestion de robots mobiles dans les usines et les entrepôts
Partenaire du Québec : Michel Gendreau, Polytechnique Montréal
Partenaire de Bavière : Alena Otto, Chaire de Management Science / Operations and Supply Chain Management, Université de Passau
Une nouvelle technique d’analyse précise et rapide de la matière pour la médecine, l’environnent et le patrimoine culturel
Partenaire du Québec : Patrizio Antici, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Partenaire de Bavière : Jörg Schreiber, Ludwig Maximilian Universität (LMU)
Développement d'outils de diagnostics pour le vieillissement des batteries au lithium
Partenaire du Québec : Gessie Brissard, Université de Sherbrooke
Partenaire de Bavière : Hubert Gasteiger, Université Technique de Munich (TUM)
Frittage photonique pour l'électronique imprimable
Partenaire du Québec : Andreas Ruediger, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Partenaire de Bavière : Pr Johannes A. Lercher, Technische Universität München
Impacts du numérique et des technologies portatives sur l'évaluation du risque assuranciel: Bavière-Québec
Partenaire du Québec : Sébastien Lanctôt, Université de Sherbrooke
Partenaire de Bavière : Jochen Hoffmann, Université Friedrich-Alexander Erlangen-Nürnberg
Innovation et biculturalisme : étude comparée d'entrepreneurs migrants au Québec et en Allemagne
Partenaire du Québec : Kerstin Kuyken, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Partenaire de Bavière : Christoph Barmeyer, Université de Passau
Principes Industrie 4.0 appliqués au contrôle non-destructif (NDT) pour les applications industrielles
Partenaire du Québec : François Mainguy, PRAGMA solution CND
Partenaire de Bavière : Johannes Vrana, Vrana GmbH
Coopération en matière de support à l'entrepreneuriat en intelligence artificielle et gestion des chaines d'approvisionnements
Partenaire du Québec : Jean-François Ouellet, HEC Montréal
Partenaire de Bavière : Martin Bader, Technische Hochschule Ingolstadt
Accès aux marchés allemand et québécois pour les startups medtech, notamment en santé numérique et intelligence artificielle
Partenaire du Québec : François Bergeron, MEDTECH
Partenaire de Bavière : Jörg Trinkwalter, Medical Valley EMN
Influence de la diversité culturelle sur l'utilisation et la validation des systèmes d'intelligence artificielle. Applications en santé mentale.
Partenaire du Québec : Marie-Jean Meurs, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Partenaire de Bavière : Barbara Schellhammer, Munich School of Philosophy
Cooperation between ConsortiumSN/Inven_t and MCTS around techno-social innovation
Partenaire du Québec : Yves Joanette, Consortium santé Numérique, Université de Montréal
Partenaire de Bavière : Ruth Müller, Munich Center for Technology in Society (MCTS)
Data lake configuration between major university teaching hospitals
Partenaire du Québec : Yves Joanette, Consortium santé Numérique, Université de Montréal
Partenaire de Bavière : Ludwig Christian Hinske, Maximilians-Universität München
Integrated Approach to Training in Digital Health
Partenaire du Québec : Yves Joanette, Consortium santé Numérique, Université de Montréal
Partenaire de Bavière : Martin Fischer, Institut for Medical Education
A Socialy Responsible Approach to Data Property and Access in Health
Partenaire du Québec : Yves Joanette, Consortium santé Numérique, Université de Montréal
Partenaire de Bavière : Medical Valley EMN

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 1er novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec