Appel à projets coopération bilatérale Québec-Brésil

Terminé

L'appel à projets 2021-2023 est terminé.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • appuyer la réalisation d’activités novatrices et structurantes qui génèrent des retombées concrètes, notamment économiques, dans les secteurs ciblés (voir section suivante);
  • renforcer les échanges institutionnels entre le Québec et le Brésil en appuyant la réalisation d’activités structurantes susceptibles d’engendrer des retombées directes dans des secteurs d’intérêts réciproques;
  • favoriser le développement économique, éducatif, culturel et scientifique du Québec et du Brésil dans une perspective de développement durable;
  • soutenir la mise en réseau, la collaboration, le partage d’expertise et le développement de partenariats durables entre organismes québécois et brésiliens;
  • encourager le rayonnement du Québec et de ses secteurs d’expertise au Brésil;
  • favoriser une connaissance et une compréhension plus fines des deux sociétés, de leurs similitudes et de leurs spécificités par la prise en compte des facteurs culturels, sociaux, économiques et territoriaux des projets.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise ces secteurs :

  • Développement économique;
  • Santé et services sociaux;
  • Recherche et innovation;
  • Éducation et enseignement supérieur;
  • Environnement et lutte contre les changements climatiques;
  • Culture.

Les thèmes ciblés pour la réalisation de projets favorisant l'innovation, la diversification des activités, l’attraction d’investissements et les partenariats qui soutiennent le développement économique, sont les suivants (non exclusifs) :

  • l'aéronautique;
  • l’agroalimentaire;
  • les technologies de l’information et de la communication (TIC);
  • le transport;
  • les infrastructures;
  • la santé et le secteur pharmaceutique;
  • l’énergie.

Les thèmes ciblés pour le secteur de la santé et des services sociaux sont, entre autres, les suivants :

  • le développement de partenariats s'inscrivant en cohérence avec les objectifs poursuivis par le Protocole de coopération en matière de santé entre l'Organisation panaméricaine de la Santé, le gouvernement du Québec et les intervenants des domaines prioritaires ciblés, soit :
    • l’amélioration des services de première ligne;
    • la santé des femmes et des nourrissons;
    • le renforcement des capacités de suivi et d’utilisation des données en santé;
    • les déterminants de la santé et la promotion de la santé;
  • le développement de collaborations entre les institutions du Québec et du Brésil en matière de recherche biomédicale et de bio-informatique.

Les thèmes ciblés pour le secteur de la recherche et de l’innovation sont, entre autres, les suivants :

  • le développement de projets renforçant la coopération scientifique et technologique entre le Québec et le Brésil, notamment dans les secteurs suivants (non exclusifs) :
    • l’énergie, en particulier en ce qui a trait au développement des sources d’énergies renouvelables;
    • l’environnement et la lutte contre les changements climatiques;
    • le transport et la mobilité durable;
    • la gestion de l’eau;
    • les biotechnologies et l’agroalimentaire;
    • les nanotechnologies;
    • la santé;
    • l'intelligence artificielle;
    • les technologies de l’information.

Les thèmes ciblés pour le secteur de l’éducation et l’enseignement supérieur sont, entre autres, les suivants :

  • le développement d’échanges et de partenariats institutionnels en matière d’enseignement et de recherche sur des sujets d’intérêt commun pour le Québec et le Brésil;
  • le développement et l’amélioration de l’enseignement et de l’apprentissage du français et du portugais.

Les thèmes ciblés pour le secteur de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques sont, entre autres, les suivants :

  • l’échange d'information, le partage des connaissances et des bonnes pratiques ou encore la réalisation de projets de formation portant sur la protection de l'environnement de même que sur l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux impacts des changements climatiques;
  • le développement d’échanges et de partenariats institutionnels entre le Québec et le Brésil en matière de développement durable, notamment dans les secteurs suivants (non exclusifs) :
    • les technologies propres;
    • les technologies permettant la réduction des émissions de GES.

Les thèmes ciblés pour le secteur de la culture sont, entre autres, les suivants :

  • la réalisation de projets favorisant la présence culturelle de chacune des parties sur le territoire de l’autre, notamment par la promotion et la diffusion d’œuvres et de produits culturels, la mobilité d’artistes, la tenue d’événements culturels à portée collective ou le développement de partenariats entre organismes et institutions culturels;
  • la réalisation de coproductions, de cocréations, d’échanges et de résidences artistiques entre le Québec et le Brésil, notamment dans les secteurs des arts numériques, des arts visuels, du cinéma et de la télévision, de la musique et des variétés, du cirque et du théâtre;
  • le développement du secteur culturel numérique par la production, la diffusion, la préservation et l’innovation culturelles ainsi que par l’utilisation des outils numériques à des fins créatives.

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être réalisés sur une période maximale de deux années civiles, soit jusqu’au 31 décembre 2023;
  • impliquer au moins un partenaire québécois et un partenaire brésilien;
  • s’inscrire dans un des thèmes ciblés;
  • se dérouler dans un des trois états brésiliens ciblés (São Paulo, Rio de Janeiro et Paraná);
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt;
  • être soumis avant la date limite de dépôt des demandes (tout dossier reçu après le 21 novembre ne sera pas considéré).

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec ou y a un établissement;
  • être légalement constitué et enregistré;
  • et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent.

Cet appel à projets s’adresse aux organismes à but lucratif, aux organismes sans but lucratif, aux organismes spécialisés dans la recherche et à l’innovation, aux entreprises innovantes, aux institutions publiques (dont les établissements d’enseignement et les centres hospitaliers), aux centres de recherche, aux organismes et entreprises culturelles ainsi qu’aux associations, fédérations et autres regroupements.

Directives pour le financement

La subvention du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) pour un projet retenu ne pourra excéder 6 000 $ CA par année. Il est donc possible de demander un maximum de 6 000 $ pour l’année 2021-2022 ainsi qu’un maximum de 6 000 $ pour l’année 2022-2023, pour un total maximal de 12 000 $.

Le MRIF accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement.

L’aide financière fera l’objet d’une convention de subvention entre le MRIF et le coordonnateur québécois. La subvention sera effectuée en versements annuels, à raison d’un versement par année financière.

Les projets retenus feront l'objet d'une évaluation de mi-parcours. Un rapport de mi-parcours sera transmis par le MRIF aux coordonnateurs québécois et devra être dûment rempli puis acheminé au MRIF au plus tard le 9 décembre 2022. Le financement de la deuxième année de réalisation ne sera pas renouvelé automatiquement. Il sera octroyé sur la base d’une évaluation positive (état d’avancement du projet, utilisation et prévisions budgétaires pour la seconde année) et sous réserve des disponibilités budgétaires.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent également à produire un rapport financier et narratif final sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Le MRIF octroie les soutiens financiers aux organismes demandeurs québécois exclusivement.

Les projets retenus feront l'objet d'une évaluation de mi-parcours. Une fiche de bilan à la mi-parcours sera transmise par le MRIF aux organismes québécois et celle-ci devra être complétée et acheminée au MRIF au plus tard le 30 novembre 2022. Le financement de la deuxième année de réalisation ne sera pas renouvelé automatiquement. Il sera octroyé sur la base d’une évaluation positive de l’état d’avancement du projet et de l’utilisation budgétaire et sous réserve des disponibilités budgétaires.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais pour l’organisation d’activités de formation ou de partage d’expertise;
  • frais de publication ou de diffusion des résultats du projet;
  • frais liés à l’enregistrement, à la réalisation et au montage de vidéos promotionnelles, de capsules d’information, de cours en ligne ou d’autres vidéos en lien avec le projet;
  • frais d’organisation de visioconférences;
  • frais liés à l’achat ou à la location de matériel, d’équipement ou de logiciels pour le partenaire québécois ou brésilien, incluant les frais d’envoi;
  • frais d’expertise-conseil, de contrats de recherche ou d’étude de marché.

Lorsqu’offert, et dans le respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19 :

  • frais de déplacement aller-retour Québec-Brésil en classe économique et frais de transport local sur ces territoires;
  • indemnités quotidiennes de séjour (jusqu’à 200 $ par jour, par participant) jusqu’à un maximum de 7 jours;
  • frais de délivrance de visas;
  • frais pour l’organisation d’un colloque, d’une conférence, d’un séminaire, d’un festival ou d’autres activités semblables ou pour la participation à de telles activités.

Si un déplacement au Brésil est envisagé, il est fortement recommandé de consulter les conseils aux voyageurs du gouvernement du Canada Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. lors de la planification du voyage et avant le départ, et d’éviter les zones visées par un avertissement de sécurité. De plus, il est demandé de prévoir un plan de contingence pour réaliser le projet et mobiliser les sommes versées autrement si les déplacements ne peuvent être réalisés au cours de la période visée par l’appel à projets.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • toute dépense relative au financement habituel d’un organisme et à la rémunération de son personnel;
  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental;
  • frais de voyage en première classe et frais de bagages excédentaires;
  • frais de déplacement et allocations forfaitaires quotidiennes pour des séjours à l’extérieur des trois États brésiliens ciblés (São Paulo, Rio de Janeiro et Paraná);
  • cachet d’artistes.

Critères d'évaluation

Les projets soumis dans les secteurs de la culture et de l’éducation et des enjeux de santé et de société seront évalués selon ces critères :

  • pertinence des objectifs et des résultats attendus au regard des thèmes ciblés et des priorités gouvernementales;
  • contribution aux efforts de relance de l’après-COVID-19;
  • retombées concrètes attendues;
  • caractère novateur et structurant;
  • cohésion et qualité de la formulation du projet, de l’échéancier et du montage financier;
  • crédibilité des coordonnateurs du Québec et du Brésil ainsi que de leurs organisations respectives;
  • possibilité de développement de partenariats institutionnels complémentaires et durables;
  • potentiel de mise en place et de consolidation de réseaux de contacts;
  • contribution au rayonnement du Québec au Brésil et valeur ajoutée pour le partenariat Québec-Brésil;
  • prise en considération des principes québécois de développement durable;
  • prise en considération des orientations de la Politique internationale du Québec, de la Vision internationale du Québec et des autres stratégies et plans gouvernementaux;
  • prise en considération des principes de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (pour les projets s’inscrivant dans le secteur culturel seulement);
  • mise en valeur et diffusion des résultats auprès des clientèles cibles et du grand public.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF, en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Les gouvernements des trois États brésiliens concernés seront aussi consultés sur les projets soumis. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées..

Contexte

Les relations internationales ont subi de profondes mutations au cours des derniers mois en raison de la crise sanitaire causée par la COVID-19 et des restrictions de déplacements internationaux. Cependant, la collaboration internationale n’est pas moins primordiale et pourra assurer la relance de l’après-COVID-19.

Prenant acte de cette nouvelle réalité, une attention particulière sera portée aux projets qui contribuent aux efforts de relance dans les secteurs ciblés. Les porteurs de projets sont encouragés à prioriser les moyens de collaboration à distance et à faire preuve de créativité dans l’adaptation du projet aux circonstances actuelles. À cet égard, le gouvernement accordera une plus grande flexibilité quant aux dépenses admissibles.

En raison du contexte de pandémie lié à la COVID-19, des restrictions demeurent à l’entrée de plusieurs pays. Pour cette raison, les déplacements internationaux non essentiels demeurent fortement découragés. Dans l’éventualité où le demandeur souhaiterait se déplacer, il lui appartiendra d’en démontrer le caractère essentiel et de s’assurer de respecter toutes les consignes en vigueur au moment du déplacement. Si vous décidez de donner suite à votre intention de déplacement, nous vous informons que le gouvernement n’assumera aucun dépassement de coûts associés à la situation sanitaire de votre destination ou à votre retour au pays et que les dépenses admissibles ne pourront inclure les frais supplémentaires reliés aux tests de dépistage et à toute quarantaine.

Projets retenus 2021-2023

Le Québec et le Brésil en synergie pour améliorer la déclaration des événements indésirables

Au Canada et au Brésil, il y a des centaines de milliers d’événements indésirables graves associés aux médicaments chaque année, dont plusieurs entraînent le décès et coûtent aux systèmes de santé des dizaines de milliards de dollars. Malheureusement, seulement 5 % des événements indésirables seraient déclarés aux systèmes de pharmacovigilance, empêchant Santé Canada et ANVISA (au Brésil) d’évaluer en continu le ratio risques-bénéfices des médicaments consommés par la population. Ce projet vise à améliorer la déclaration des événements indésirables au Brésil et au Canada via un projet de recherche épidémiologique développé en synergie avec les équipes de la Dre Fernanda Raphael Escobar Gimenes, de l’Université de São Paulo.

La première année de ce projet est financée majoritairement par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Brésil : École d’infirmières de Ribeirao Preto de l’Université de São Paulo
Secteur : Santé et services sociaux
Accès, persévérance et réussite d’étudiants et d’étudiantes autochtones à l’université au Québec et au Brésil

Dans la visée de renforcer les principes d’équité, de diversité, d’inclusion et de décolonisation, ce projet vise à impliquer des étudiants et des étudiantes universitaires autochtones du Québec (communautés atikamekw) et de Rio (peuple guarani), dans une démarche novatrice de coconstruction d’un portail Internet qui permettra de faire état des défis et des leviers de la présence autochtone dans les universités, et de développer des pratiques soutenant leur accès, la persévérance et la réussite en contexte universitaire. Une cartographie des ressources existantes, des groupes de travail locaux et des séminaires collectifs serviront à soutenir la formation des formateurs universitaires dans les deux contextes.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Brésil : Universidade Estadual de Rio de Janeiro
Secteur : Éducation et enseignement supérieur
Production de l’hydrogène vert par électrocatalyse

La production de l’hydrogène par l’électrocatalyse de l’eau est une approche des plus prometteuses pour produire de l’énergie propre ainsi que pour atteindre la carboneutralité. Ce projet a pour but de trouver des moyens de développer des technologies énergétiques qui permettent de produire efficacement de l’hydrogène de manière peu coûteuse. Il permet d’ancrer la collaboration de l’Institut de recherche sur l’hydrogène (IRH) et l’Instituto de Pesquisas Energéticas e Nucleares (IPEN) et donnera lieu à la création d’un échange d’étudiants entre les deux institutions. Cette coopération permettra le partage des connaissances et des moyens techniques pour développer des technologies de production d’hydrogène.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Brésil : Université de São Paulo
Secteur : Environnement et lutte contre les changements climatiques
Changements climatiques et durabilité de la filière chocolatière au Québec et au Brésil

La filière chocolatière québécoise, deuxième exportatrice en valeur après celle des viandes, importe son principal intrant, les fèves de cacao, de divers pays, dont le Brésil. La manière dont les changements climatiques affecteront cette production au Brésil aura donc des répercussions sur la durabilité de cette filière au Québec. Ce projet a pour objectif d’analyser l’incidence des changements climatiques sur la production de fèves de cacao et la dynamique des liens verticaux entre la production au Brésil et la transformation au Québec. Ensuite, il s’agira d’analyser comment les acteurs des différents maillons de la chaîne de valeur, au Québec comme au Brésil, s’adaptent afin de maintenir leur compétitivité tout en étant respectueux de l’environnement et des conditions sociales des producteurs agricoles.

Partenaire du Québec : Université Laval
Partenaire du Brésil : Universidade Federal de São Carlos
Secteur : Environnement et lutte contre les changements climatiques
Programme de prévention de fractures de fragilisation à l’Hospital do Trabalhador de Curitiba, Paraná

Les fractures de fragilisation sont un problème de santé important en raison du manque d’accessibilité à des services de gestion efficaces. Un programme intensif de prévention de l’ostéoporose fracturaire, dirigé par une infirmière, a été validé et implanté sous forme d’ordonnance collective à l’Hôpital Jean-Talon (Montréal). Ce projet vise à partager l’expertise québécoise pour l’implantation d’un programme comparable au Paraná.

Partenaire du Québec : CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal
Partenaire du Brésil : Hospital do Trabalhador de Curitiba / Secretaria da Saude (SESA) do Paraná
Secteur : Santé et services sociaux
Stratégies de participation basées sur le modèle quadruple hélice : expériences au Québec et au Paraná

Le projet vise à explorer les stratégies permettant d’engager les citoyens, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche ainsi que les gouvernements aux processus d’innovation et au développement des écosystèmes d’innovation. Ils cibleront les groupes de recherche au Québec et au Paraná (Brésil) travaillant sur des expériences d’innovation de quadruple hélice. Une étude comparative sur les stratégies de quadruple hélice au Québec et au Paraná sera publiée, et les résultats du projet seront diffusés par une série de webinaires et lors d’un colloque au Brésil.

Partenaire du Québec : Organisation universitaire interaméricaine
Partenaires du Brésil : Fundação Araucária de Desenvolvimento Científico e Tecnológico do Estado do Paraná
Secteur : Recherche et innovation
Matériaux bidimensionnels MXènes pour la conversion et le stockage de l’énergie solaire

Le projet a pour objectif d’étudier le potentiel des nanomatériaux bidimensionels XMènes Ti3C2(Tx) (Tx = F, OH) pour la production d’électricité photovoltaïque et son stockage dans les batteries. Il comporte trois volets axés sur :

  1. la synthèse physico-chimique de ces matériaux avancés;
  2. leur caractérisation microscopique;
  3. leur intégration au sein de dispositifs fonctionnels devant permettre d’en déterminer la pertinence pour des applications industrielles concrètes.

Ces activités de recherche ouvrent la voie au développement d’une nouvelle classe de nanomatériaux aux potentiels non encore explorés pour le stockage électrochimique de l’électricité et la conversion de l’énergie solaire.

Partenaire du Québec : Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Partenaires du Brésil : Universidade Federal do ABC (UFABC) et Universidade Federal do Paraná
Secteur : Recherche et innovation
Yerba mate : avancées pour l’amélioration génétique et la conservation de l’espèce

Le yerba mate est une espèce emblématique des forêts subtropicales d’Amérique du Sud et source de revenus en Argentine, au Brésil et au Paraguay, où il est produit en monoculture ou extrait de forêts. Ce projet vise à fournir des connaissances et des technologies liées aux aspects génétiques qui peuvent soutenir les programmes de conservation et d’amélioration génétique de l’espèce.

Partenaire du Québec : Groupe de recherche en écologie de la MRC-Abitibi, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
Partenaires du Brésil : Universidade Federal do Paraná / Embrapa Florestas
Secteur : Environnement et lutte contre les changements climatiques
Échange cinématographique Québec-Paraná

Le projet consiste en un échange cinématographique entre l’Université de l’État du Paraná et Spira, qui prendra la forme d’une participation virtuelle à deux conférences, d’un événement de diffusion de films de Spira au Paraná ainsi que d’une soirée de diffusion d’œuvres du Paraná à Québec. Pour la deuxième année, il est proposé de faire une résidence de création avec réciprocité dans le but de travailler sur deux œuvres. La résidence sera suivie d’une présentation des résultats lors d’une soirée qui sera diffusée simultanément au Québec et au Paraná.

Partenaire du Québec : Coop Spira
Partenaire du Brésil : Maîtrise interdisciplinaire en Arts, Université de l’État du Paraná
Secteur : Culture
Colloque sur l’état des lieux de l’éducation cinématographique au Québec et au Brésil

L’initiative du colloque, qui aura lieu dans le cadre du Festival Curta Cinema 2022 et 2023 ainsi qu’au Festival REGARD à Saguenay en 2023, vise à étudier la situation du cinéma jeunesse sur les deux territoires, à réfléchir à de nouvelles stratégies pour stimuler la création de courts métrages dédiés aux jeunes audiences et à encourager les milieux scolaires à intégrer les festivals de cinéma à leurs sorties culturelles annuelles.

Partenaire du Québec : Caravane Films Production
Partenaire du Brésil : Associaçāo Franco Cultural
Secteur : Culture
RIDM – Collaboration Québec-Brésil

En 2022, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) célèbrent 25 ans de dévouement au documentaire et au développement de l’industrie. Le festival Olhar de Cinema, quant à lui, souligne 10 ans de mise en lumière des films indépendants, avec un intérêt marqué pour le documentaire. Outre la conviction que le cinéma du réel est une forme artistique aussi importante que la fiction, les deux événements ont le désir de faire découvrir des cinématographies méconnues et souhaitent rassembler les cinéastes locaux et les professionnels de l’industrie internationale grâce à un échange entre ces deux festivals de cinéma du Québec et du Brésil.

Ce projet est financé par le ministère de la Culture et des Communication.

Partenaire du Québec : Forum RIDM
Partenaire du Brésil : Olhar de Cinema – Festival Internacional de Curitiba (organisé par Grafo Audiovisual)
Secteur : Culture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.

M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 8 mars 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec