Appel à projets coopération bilatérale Québec–Cap-Occidental

Avis général

Date limite

Les dossiers doivent être transmis au plus tard le 30 novembre 2022 à 23 h 59.

Le gouvernement du Québec et celui du Cap-Occidental ont signé en 2018 une entente de coopération bilatérale, souhaitant ainsi bâtir sur leur appartenance commune au groupe des Régions partenaires. Depuis, les deux États fédérés ont tissé des liens étroits, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et des technologies vertes. Le présent appel à projets est donc le reflet de cette volonté de coopérer dans ces domaines où il existe une expertise de pointe, laquelle gagnerait à bénéficier d’initiatives de maillage entre les deux régions.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • Stimuler les échanges et favoriser l’établissement de partenariats durables entre le Québec et le Cap-Occidental.
  • Encourager le partage d’expertise.
  • Augmenter la mobilité internationale des travailleurs et des entrepreneurs.

Secteurs ciblés

Les secteurs ciblés par cet appel à projets sont les suivants :

  • Recherche, science et innovation
  • Lutte aux changements climatiques
  • Énergies renouvelables et technologies propres

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être bilatéraux, c’est-à-dire comprendre au moins un partenaire québécois et un partenaire sud-africain du Cap-Occidental;
  • permettre des retombées tangibles mutuellement bénéfiques pour les partenaires;
  • démontrer qu’ils sont réalisables dans leur entièreté, en respectant le cadre budgétaire présenté ainsi que l’échéancier fixé.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur :

  • doit être une personne morale, légalement constituée depuis au moins trois ans, ayant son siège social au Québec;
  • doit être lié au milieu de la recherche et de l’innovation, de l’éducation et du renforcement des capacités professionnelles et techniques, des technologies propres ou du développement entrepreneurial;
  • ne doit pas être en défaut, c’est-à-dire qu’il doit avoir effectué la reddition de comptes de projets financés par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie dans le cadre d’appels à projets antérieurs.

Directives pour le financement

La subvention demandée pour un projet retenu ne pourra excéder 10 000 $ CA par année.

L’engagement financier du gouvernement du Québec, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur une ou deux années financières débutant le 1er avril 2022 et se terminant le 31 mars 2023.

L’appui financier sera accordé au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • Frais de déplacement aller-retour Québec–Cap-Occidental en classe économique et frais de transport local au Québec et au Cap-Occidental;
  • Indemnités quotidiennes de séjour des personnes en mission;
  • Frais pour l’organisation d’un évènement, d’un colloque, d’une conférence, d’une activité de formation ou d’une autre activité similaire;
  • Frais de publication ou de diffusion des résultats du projet;
  • Frais de délivrance de visas, si applicables.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • Toute dépense relative au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel;
  • Toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental portant sur la même dépense;
  • Frais de voyage en première classe ou en classe affaires (ou l’équivalent) et frais de bagages excédentaires;
  • Frais de déplacement et allocations forfaitaires quotidiennes pour des séjours à l’extérieur du Cap-Occidental (pour les Québécois) ou du Québec (pour les Sud-Africains).

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • Pertinence au regard des objectifs de la coopération et des secteurs ciblés;
  • Possibilité d’établissement de partenariats complémentaires et durables, par le moyen notamment de la réciprocité de l’implication active des partenaires;
  • Caractère novateur et original;
  • Démonstration de retombées concrètes et favorables au développement et au renforcement des liens entre le Québec et le Cap-Occidental dans les domaines de la recherche et innovation, des technologies propres ou du développement entrepreneurial;
  • Qualité, rigueur et diversité du montage financier;
  • Réalisme des objectifs poursuivis et des résultats attendus en fonction des plans de travail, de l’échéancier et du montage financier présentés.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Présentation de la demande

Note

À propos du formulaire

Veuillez enregistrer le formulaire sur votre ordinateur avant de le remplir avec Adobe Reader (version 8.0 ou plus). Ne pas remplir le formulaire dans un navigateur Web. Ne pas modifier le PDF dans aucune circonstance.

Les dossiers de demande de financement doivent être transmis par courriel et composés des documents suivants :

Tout dossier soumis après la date ci-dessous ne sera pas considéré.

Dépôt de votre demande et questions sur le processus

Projets retenus 2019-2020

Implantation des sucres à faible intensité de carbone dans les bioraffineries de 2e génération

Au cours des prochaines années, l'Afrique du Sud prévoit se munir de ses premières installations industrielles pour la production d’un biocarburant classique, l'éthanol produit à partir de canne à sucre. Il s'agit d'une période charnière pour le pays et une occasion hors du commun pour tenter, en parallèle, l'implantation d'une approche de valorisation des sous-produits de cette industrie (la bagasse).

Les équipes du Cap-Occidental et du Québec ont des expertises complémentaires : la première est au centre de l'implantation de l'industrie de la canne à sucre et experte dans l'intégration et la simulation de procédés. La seconde, le Laboratoire des technologies de la biomasse, menée par le professeur Lavoie, est, quant à elle, une des équipes de pointe au pays en ce qui a trait à la production de biocarburants de 2e génération (ou à faible intensité de carbone). De concert, les deux équipes visent à étudier l'implantation de la production de sucres de 2e génération dans les nouvelles infrastructures de production de biocarburants.

Partenaire du Québec : Université de Sherbrooke
Partenaire de Cap-Occidental : Stellenbosch University
Photocatalyseurs à base de graphène pour la dégradation du glyphosate en milieu aqueux

L’objectif de ce projet est d’éliminer les effets néfastes sur l’environnement et sur la santé humaine des pesticides. Cette collaboration entre les professeurs Siaj (UQAM) et Maaza vise plus précisément à préparer un photocatalyseur pour la dégradation des pesticides, en particulier le glyphosate, utilisé principalement dans l’agriculture. Le professeur Maaza est un chercheur très connu et très impliqué en Afrique. En tant que spécialiste en nanoscience et nanotechnologie, il a été décoré par le président d’Afrique du Sud en 2019.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Montréal (UQAM)
Partenaires de Cap-Occidental : University of South Africa (UNISA) et iThemba LABS-National Research Foundation of South Africa
Innovation en technologies immersives pour contenus créatifs

Ce projet est fondé sur la collaboration entre MUTEK et l’organisme du Cap-Occidental Electric South, organisateur du New Dimensions Lab qui se tient chaque année à Cape Town. La 5e édition du laboratoire mettra l’accent sur l’exploration de nouvelles technologies immersives telles que la réalité virtuelle, augmentée et mixte et sur le son spatial pour la création de contenus créatifs, notamment les productions documentaires, de fiction, de divertissement et d’art. Accompagnées par un(e) membre de l’équipe de MUTEK, les entreprises québécoises auront l’occasion de démontrer leur expertise et de la développer davantage en échangeant avec les compagnies africaines et internationales présentes.

Partenaire du Québec : MUTEK
Partenaire de Cap-Occidental : Electric South

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 22 novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec