Appel à projets coopération bilatérale Québec-Colombie

Date limite

Les dossiers doivent être transmis au plus tard le 10 octobre 2022 à 23 h 59.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • Appuyer la réalisation d’activités novatrices et structurantes qui génèrent des retombées concrètes, notamment économiques, pour les deux sociétés.
  • Soutenir la mise en réseau, la collaboration, le partage d’expertise et le développement de partenariats entre organismes québécois et colombiens dans les secteurs ciblés.
  • Favoriser une connaissance et une compréhension plus fines des deux sociétés, de leurs similitudes et de leurs spécificités.
  • Encourager le rayonnement du Québec et de ses secteurs d’expertise en Colombie.
  • Contribuer aux efforts de relance de l’après-COVID-19.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise les secteurs suivants :

  • Développement économique
  • Recherche et innovation (dont l’énergie et l’environnement ainsi que la santé et les services sociaux)
  • Éducation (notamment l’éducation préscolaire, l’éducation aux Autochtones, la réussite éducative, l’enseignement numérique, la formation professionnelle et la valorisation du personnel scolaire)
  • Enseignement supérieur
  • Culture (notamment les arts de la scène, le cinéma et l’audiovisuel)

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • impliquer au moins un partenaire québécois et un partenaire colombien;
  • s’inscrire dans l’un des secteurs ciblés;
  • être réalisés sur une période maximale de deux ans, soit au plus tard le 20 décembre 2024;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec ou bien y avoir un établissement;
  • être légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent.

Cet appel à projets s’adresse aux organismes à but lucratif, aux organismes sans but lucratif, aux organismes qui se consacrent à la recherche et à l’innovation, aux entreprises, aux institutions publiques (dont les établissements d’enseignement et les centres hospitaliers), aux centres de recherche, aux organismes et entreprises culturels ainsi qu’aux associations, aux fédérations et aux autres regroupements.

Directives pour le financement

La subvention demandée pour un projet retenu ne pourra excéder 4 000 $ CA par année. Il est donc possible de demander un maximum de 4 000 $ pour 2023 ainsi qu’un maximum de 4 000 $ pour 2024, pour un total maximal de 8 000 $.

L’appui financier sera accordé au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les projets retenus feront l'objet d'une évaluation de mi-parcours. Un gabarit de rapport de mi-parcours sera transmis par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie aux coordonnateurs québécois et devra être dûment rempli et acheminé au ministère des Relations internationales et de la Francophonie au plus tard le 1er décembre 2023. Le financement de la deuxième année ne sera pas renouvelé automatiquement. Il sera octroyé sur la base d’une évaluation positive (état d’avancement du projet, utilisation budgétaire et prévisions pour la seconde année) et sous réserve des disponibilités budgétaires.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent également à soumettre un rapport financier et narratif final sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées au plus tard le 20 décembre 2024.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • Frais de déplacement aller-retour Québec-Colombie en classe économique et frais de transport local sur ces territoires.
  • Indemnités quotidiennes de séjour (hébergement et repas) pour un maximum de sept jours et de 250 $ par jour.
  • Allocations mensuelles pour les stages de recherche pour un maximum de trois mois et de 1 000 $ par mois.
  • Frais pour l’organisation d’un colloque, d’une conférence, d’un séminaire, d’un festival ou pour la participation à de telles activités.
  • Coûts d’achat ou de location de matériel, d’équipement ou de logiciels pour le partenaire québécois ou colombien ainsi que les frais d’envoi ou de transport.
  • Frais d’organisation de visioconférence ou d’autre événement virtuel.
  • Coûts liés à l’enregistrement, à la réalisation et au montage de vidéos promotionnelles, de capsules d’information, de cours en ligne ou de tout autre contenu audiovisuel en lien avec le projet.
  • Frais d’expertise-conseil, de contrat de recherche ou d’étude de marché.
  • Frais de traduction et d’interprétation.
  • Frais de publication et de diffusion des résultats du projet.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • Toute dépense relative au financement habituel d’une organisation et à la rémunération de son personnel.
  • Toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental.
  • Frais de voyage en première classe.
  • Frais de déplacement et allocations forfaitaires quotidiennes pour des séjours à l’extérieur de la Colombie ou du Québec.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • Pertinence du projet au regard des objectifs, des secteurs ciblés et des priorités gouvernementales.
  • Caractère novateur et structurant du projet.
  • Potentiel de retombées scientifiques, sociales, culturelles et économiques du projet.
  • Perspectives du projet au-delà du financement octroyé par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie.
  • Prise en compte des principes de développement durable.
  • Cohésion et qualité de la formulation du projet, de l’échéancier et du montage financier.
  • Complémentarité et durabilité du partenariat.
  • Mise en valeur des résultats du projet et contribution au rayonnement du Québec en Colombie.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Présentation de la demande

Veuillez enregistrer le formulaire sur votre ordinateur avant de le remplir avec Adobe Reader (version 8.0 ou plus). Ne pas remplir le formulaire dans un navigateur Web. Ne pas modifier le PDF dans aucune circonstance.

Les dossiers de demande de financement doivent être transmis par courriel et composés des documents suivants :

Tout dossier soumis après cette date ne sera pas considéré.

Dépôt de votre demande et questions sur le processus

Projets retenus 2020-2021

Vers la construction d’une route d’économie solidaire entre des paysans québécois et colombiens

Basé sur les principes de l’économie solidaire, ce projet vise à jeter les bases d’une coopération éducative, culturelle et commerciale entre des associations paysannes québécoises et colombiennes au moyen de la réalisation d’une recherche et d’un colloque virtuel.

Partenaire du Québec : Carrefour d'animation et de participation à un monde ouvert
Partenaire de la Colombie : Campesina Digna
Secteur : Développement économique
Étude et simulation d'une borne de recharge de véhicule électrique par énergie solaire et hydrogène

Ce projet consiste à étudier et à simuler une borne de recharge domestique de véhicule électrique alimentée par de l'énergie solaire photovoltaïque et le stockage d'excédent sous forme d'hydrogène.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire de la Colombie : Universidad de Los Andes
Secteur : Recherche et innovation (environnement, énergies renouvelables)
La digitalisation de la gestion des processus d’affaires (BPM) dans le secteur de la santé

Ce projet a pour objectif, à l’aide du logiciel de gestion intégrée BPM de BlueKanGo, de présenter des solutions durables aux problématiques quotidiennes des établissements du domaine de la santé. Il vise également à présenter des cas concrets de digitalisation ayant pour finalité de faire progresser la sécurité et la qualité des processus d'affaires, notamment en situation de crise et de post-crise.

Partenaire du Québec : BKG Logiciels Canada Inc.
Partenaire de la Colombie : Multidiagnosticos
Secteur : Développement économique (santé et services sociaux)
Défi colombo-québécois en intelligence artificielle et computationnelle pour un avenir meilleur

Ce projet vise, d’une part, la prise de conscience des étudiants en génie face aux enjeux environnementaux et, d’autre part, le partage et le développement de connaissances sur l’intelligence artificielle et computationnelle par la réalisation de séances de formation et l’application à des cas réels du secteur énergétique.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire de la Colombie : Universidad Nacional de Colombia
Secteurs : Éducation, Recherche et innovation (intelligence artificielle)
La solidarité au féminin : entrepreneuriat entre Colombie et Québec

Ce projet vise à réaliser une analyse comparative de la situation des femmes entrepreneures appartenant à des groupes minoritaires au Québec et en Colombie au regard des expériences qu’elles ont vécues face à la discrimination. Les participants prendront part à des ateliers et à des séances d’échanges afin de générer une valeur ajoutée à leurs entreprises.

Partenaire du Québec : CEED Concordia
Partenaire de la Colombie : Nuestro Flow
Secteur : Développement économique
Dpac/Kino – Une initiative innovante pour une collaboration à impacts durables

Ce projet vise à favoriser la collaboration culturelle entre le Québec et la Colombie ainsi qu’à développer une meilleure connaissance et un usage accru des technologies pour la création de modèles d’affaires liés aux contenus médias. D’autre part, il vise à intégrer des mécanismes de développement durable et à impact social dans le financement, la production et la distribution de contenus médias afin de favoriser la diversité des voix, des points de vue et des langues.

Partenaire du Québec : Badel Media
Partenaire de la Colombie : Autobotika
Secteurs : Développement économique, Culture (développement culturel numérique)

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 12 septembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec