1. Accueil  
  2. Entreprises et travailleurs autonomes  
  3. Aide financière pour les entreprises  
  4. Appels à projets à l'international  
  5. Appel à projets coopération bilatérale Québec-Conseil nordique des ministres

Appel à projets coopération bilatérale Québec-Conseil nordique des ministres

Terminé.

L'appel à projets est terminé. 

Ve appel à projets 2021-2022

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • promouvoir le développement durable de chaque société en tenant compte des facteurs culturels, sociaux, économiques, environnementaux et territoriaux des projets et en reconnaissant l’importance de l’année 2021 avec la tenue de la CdP26 à Glasgow;
  • encourager les échanges entre les parties en renforçant mutuellement leur présence culturelle;
  • promouvoir la création et la présentation conjointes d’œuvres d’art et de produits culturels, notamment par des programmes d’échange d’artistes, de réalisateurs et d’auteurs, la tenue de grands événements et la conclusion de partenariats entre les institutions culturelles de chaque côté;
  • favoriser une meilleure compréhension mutuelle par la consolidation des réseaux et l’échange d’expertises;
  • promouvoir la collaboration entre les chercheurs dans les domaines d’intérêt ciblés des deux côtés.

Secteurs ciblés

Le présent appel à projets est ouvert à tous les secteurs en culture, en société ainsi qu’en recherche et innovation. En raison des répercussions de l’urgence sanitaire causée par la pandémie de COVID-19, la collaboration internationale est plus primordiale que jamais. L'appel à projets conjoint entre les parties vise à répondre et à contribuer aux efforts de relance post-COVID-19. La priorité sera donc accordée aux projets se rattachant à celle-ci et tout particulièrement à la relance « verte ».

Cet appel à projets vise les secteurs suivants :

Culture

Les projets culturels répondants aux critères suivants seront privilégiés :

  • Développement culturel numérique : encourager les collaborations, physiques ou virtuelles, notamment par l’échange d’artistes, de compagnies, d'entreprises, de réalisateurs et d’auteurs ainsi que par la tenue d’événements à portée collective;
  • Promouvoir la cocréation et la codiffusion d’œuvres et de produits culturels;
  • Favoriser une meilleure connaissance mutuelle par la consolidation des réseaux et le rayonnement de l’expertise culturelle ainsi que par le développement de partenariats entre institutions culturelles.

Les projets culturels doivent être partie prenante de domaines tels que :

  • le développement culturel numérique;
  • les arts de la scène (danse, musique, cirque, théâtre, etc.);
  • le cinéma;
  • la littérature et l’édition;
  • les arts visuels et numériques.

Les projets en lien avec l’événement NORDIC BRIDGES 2022 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sont aussi particulièrement considérés.

Société

Domaines privilégiés :

  • Santé;
  • Éducation;
  • Égalité des genres;
  • Jeunesse.

Recherche et innovation

Domaines privilégiés :

  • Numérique;
  • Climat, environnement et développement durable;
  • Développement durable des villes et mobilité;
  • Sciences de la vie;
  • Manufacturier innovant.

Veuillez noter que cet appel à projets est ouvert à tous les secteurs. Les projets seront évalués et sélectionnés en fonction de leur qualité et des critères indiqués ci-dessous.

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • impliquer au moins deux institutions ou intervenants de deux pays nordiques différents (Danemark, Finlande, îles Féroé, Groenland, Islande, Norvège, Suède et/ou îles Åland) et un partenaire québécois;
  • commencer au plus tôt en janvier 2022;
  • faire l’objet d’un dossier de candidature complet soumis à la fois au Conseil nordique des ministres (pour les partenaires nordiques) et au ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) (pour le partenaire québécois);
  • respecter la date limite de dépôt des candidatures : les candidatures reçues après le 29 novembre 2021 à 23 h 59 ne seront pas prises en compte.

Les domaines de la culture, de la société, de la recherche et de l'innovation ont été choisis comme domaines prioritaires. L'objectif est de faciliter la coopération concrète dans ces domaines. Un rapport final devra être soumis au plus tard le 28 février 2023.

En raison de la pandémie de COVID-19, les consignes gouvernementales concernant les voyages à l’étranger varient selon les conditions mondiales sanitaires en constante évolution. À cet égard, si le projet inclut une demande de soutien financier pour un déplacement à l’étranger, les candidats devront soumettre un plan alternatif pour l’utilisation des fonds accordés dans l’éventualité où les voyages ne sont pas recommandés, ou permis, au moment prévu de leur réalisation. L’absence d’un plan alternatif concernant d’éventuels déplacements au pays de Galles pourrait nuire aux candidats lors de l’évaluation de leur dossier.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Directives pour le financement

Le soutien aux projets de coopération ne doit pas se substituer au soutien habituellement accordé par d'autres organismes de financement. La subvention du gouvernement du Québec pour un projet retenu ne pourra excéder 10 000 $ CA par année.

L’engagement financier du MRIF, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur une année financière débutant le 1er avril 2021 et se terminant le 31 mars 2022.

Le MRIF accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement. Les partenaires nordiques doivent remplir le formulaire du CNM et se conformer aux modalités de financement de celui-ci.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Veuillez noter que les ministères, organismes ou organisations gouvernementales du Québec et les entreprises du gouvernement du Québec peuvent présenter des demandes dans le cadre d'appels à projets sous la responsabilité du MRIF. Toutefois, le financement accordé ne peut être utilisé pour couvrir les dépenses engagées par eux et leur personnel. Le financement ne peut être utilisé que pour couvrir les frais engagés par les partenaires externes du Québec.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais de transport pour l’aller-retour entre le Québec et les pays nordiques (classe économique);
  • frais d'organisation de webinaires, de production, de traduction et de diffusion de balados vidéo ou de cours en ligne;
  • autres dépenses liées au voyage (visas, assurances, frais d'émissions de gaz à effet de serre, transport d'instruments ou d'œuvres d'art, etc.);
  • allocations quotidiennes (hôtel et repas);
  • cachets d’artistes exclusivement reliés à la réalisation du projet;
  • frais de publication, de promotion et de diffusion liés au projet;
  • frais de location de locaux ou d'équipement;
  • achat de matériel ou d'équipement relié au projet.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • dépenses liées aux frais de fonctionnement d'une organisation et au salaire du personnel;
  • toute dépense précédemment couverte par un soutien financier provenant d'un autre programme gouvernemental;
  • frais de fonctionnement habituel du demandeur;
  • dépenses engagées avant 2022 ou avant la confirmation du financement par le programme de coopération;
  • frais de voyage en première classe;
  • frais d'excédent de bagages.

Le programme de coopération entre le Québec et le Conseil nordique des ministres utilise un mode de financement distinct, ce qui signifie que chaque partenaire est responsable de la totalité de ses dépenses en territoire étranger. Le soutien financier du Québec est assuré par le MRIF et le ministère de la Culture et des Communications (MCC). La subvention demandée au gouvernement du Québec doit porter uniquement sur les dépenses du partenaire québécois (incluant les frais de déplacement dans les pays nordiques ainsi que les frais de subsistance). De même, la subvention demandée au Conseil nordique des ministres doit concerner uniquement les dépenses des partenaires d'Europe du Nord (y compris les frais de déplacement au Québec et les frais de séjour).

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • cohérence du projet soumis par rapport aux objectifs énoncés dans l'appel à projets;
  • caractère innovant du projet;
  • création de nouveaux partenariats;
  • clarté des objectifs énoncés;
  • faisabilité du calendrier et du plan de travail;
  • contribution au développement du secteur sur la base des bénéfices et des résultats escomptés;
  • rigueur du montage financier et diversité des sources de financement;
  • équilibre entre les objectifs et les résultats projetés compte tenu du calendrier de travail et de la structure de financement;
  • aspect écologique du projet;
  • réalisation conjointe selon le principe de réciprocité et d'engagement mutuel, tant sur le plan du financement qu’en matière de retombées concrètes;
  • création d'échanges et de liens de coopération à long terme entre le Québec et les pays nordiques;
  • retombées concrètes pour le Québec et pour les pays nordiques;
  • création de réseaux de coopération.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF et le Conseil nordique des ministres, en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères.Le MRIF et le MCC conservent cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées. Veuillez noter que les décisions ne feront l'objet d'aucun recours.

Projets retenus 2019-2020

Circus Crossroads

Ce projet vise à créer des occasions d’internationalisation pour les jeunes artistes professionnels des arts du cirque, notamment en leur offrant des possibilités de réseautage lors de rencontres professionnelles. Circus Crossroads permettra aux jeunes artistes de découvrir et d’échanger sur les pratiques professionnelles à l’international et sur les spécificités culturelles des régions. Le projet favorisera à terme des échanges artistiques à l’international et des collaborations concrètes entre les pays nordiques et le Québec, ainsi qu’un rayonnement international de la discipline.

Partenaire du Québec : Tohu - Cité des arts du cirque
Partenaires du Conseil nordique des ministres : CircusInfo Finland et Dynamo (Danemark)
Secteur : Culture
Passage nord-ouest

Projet culturel pour la promotion de la création artistique innovante dans le domaine des arts numériques et de la musique électronique. Quatre artistes des pays nordiques participeront au festival Mutek à Montréal (août 2019) et quatre artistes québécois participeront soit au festival Insomnia à Tromsø en Norvège (octobre 2019) soit au festival Intonal à Malmö en Suède (avril 2020).

Partenaire du Québec : Mutek
Partenaires du Conseil nordique des ministres : Insomnia Festival (Norvège) et Intonal Festival - Kulturföreningen Inkost (Suède)
Secteur : Culture
La nordicité, la culture et la diversité

Dans la foulée de sa consultation sur le racisme dans les arts, la culture et les médias à Montréal, Diversité artistique Montréal (DVM) prévoit tenir une concertation pour mettre en œuvre les recommandations du rapport présenté en 2018. DVM prévoit de collaborer avec Globe Art Point et DanseHallern qui travaillent à une étude semblable et dont les résultats préliminaires seront présentés en 2019. Les objectifs seront notamment de faire rayonner les artistes québécois à l’international et de comparer nos façons de faire.

Partenaire du Québec : Diversité artistique Montréal
Partenaires du Conseil nordique des ministres : Dansehallerne (Danemark) et Globe Art Point (Finlande)
Secteur : Culture
Écoles d’été – Villes minières en transition

L’objectif de ce projet est d’organiser une école d’été doctorale axée sur les villes minières en changement. Les participants examineront comment ces villes font face aux changements rapides et dans quelles circonstances il est possible pour les collectivités de l’Arctique de bâtir un nouvel avenir au-delà de l’extraction. Le projet est novateur, car il permettra de réfléchir de manière interdisciplinaire et interrégionale aux enjeux des villes minières, aux changements rapides qu’elles vivent et aux différents choix qui s’offrent à elles pour leur développement.

Partenaire du Québec : MinErAL Network et Chaire de recherche sur le développement durable du Nord, Université Laval
Partenaires du Conseil nordique des ministres : KTH Royal Institute of Technology - REXSAC (Suède) et University of Oulu (Finlande)
Secteur : Innovation
Intelligence artificielle et villes du futur – À quoi ressemble la ville de 2030 ?

Organisation de l’événement EnergyHack : les meilleurs penseurs et talents issus des secteurs de l’intelligence artificielle, de l’architecture, de l’aménagement des espaces résidentiels, de l’environnement ainsi que de l’énergie seront mobilisés simultanément durant 24 heures, dans quatre villes du Québec et des pays nordiques. L’un des objectifs principaux de ce projet est de renforcer notre expertise sur la contribution de l’intelligence artificielle comme outil de planification pour les villes durables.

Partenaire du Québec : Écotech Québec
Partenaires du Conseil nordique des ministres : Climate-KIC (Danemark) et Norvegian University of Science and Technology – NTNU (Norvège)
Secteur : Innovation
Skeleton Conductor

Ce projet est une collaboration entre artistes du cinéma et de la performance contemporaine, entreprises de technologie de réalité virtuelle, facultés universitaires ainsi que de chercheurs en neurosciences et en technologies numériques virtuelles. Cette collaboration vise à créer une expérience de réalité virtuelle immersive et interactive. Elle met l’accent sur l’incarnation et l’interaction physique en temps réel incluant une saisie des perceptions virtuelles « multisensorielles ».

Partenaire du Québec : Mouvement perpétuel
Partenaires du Conseil nordique des ministres : Arts Cooperative Soiva Liikuttamo (Finlande) et Aalborg University Copenhagen (Danemark)
Secteur : Innovation

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.

M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 31 janvier 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec