Appel à projets coopération bilatérale Québec-Corée du Sud

Avis général

Terminé

L’appel à projets est terminé.

Désormais que les possibilités de voyage vers la Corée du Sud se sont rétablies, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie lance le troisième appel à projets de coopération entre le Québec et la Corée du Sud. Pour continuer sur l’élan des appels à projets précédents et pour répondre à la mise en œuvre de la stratégie territoriale pour l’Indo-Pacifique, ce nouvel appel à projets de coopération vise à tisser de nouveaux liens entre les sociétés québécoise et coréenne et à renforcer les échanges existants entre le Québec et la Corée du Sud, et ce, dans plusieurs secteurs.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • Appuyer la réalisation d’activités novatrices ou structurantes qui produisent des retombées concrètes dans les secteurs ciblés.
  • Encourager la mise en commun des expertises et l’établissement de partenariats durables.
  • Favoriser une meilleure connaissance mutuelle par la création et la consolidation de réseaux.
  • Valoriser les résultats des projets et promouvoir les réalisations concrètes aux fins de diffusion des connaissances auprès des clientèles cibles et du grand public.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise les secteurs suivants :

  • Échanges économiques
  • Recherche et innovation, prioritairement les domaines suivants : valorisation de données, intelligence artificielle, aérospatiale, véhicules autonomes et électriques, matériaux avancés, villes intelligentes, réalité augmentée et virtuelle et sciences de la vie
  • Enseignement supérieur
  • Culture
  • Tourisme
  • Développement durable et lutte contre les changements climatiques
  • Santé

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être bilatéraux, c’est-à-dire, comporter au minimum un partenaire du Québec et un partenaire de la Corée du Sud;
  • entraîner des retombées tangibles bénéfiques pour les deux partenaires;
  • comporter un budget détaillé, dont le montant demandé au Ministère représente moins de 50 % du total du projet;
  • démarrer avant le 31 mars 2023 et s’échelonner sur une période d’environ 24 mois;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec, légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui la régissent;
  • être un établissement d’enseignement, un centre de recherche, un centre hospitalier, une organisation à but non lucratif (les organismes gouvernementaux ne sont pas admissibles).

Directives pour le financement

La subvention demandée pour un projet retenu ne pourra excéder 6 000 $ CA par année.

L’engagement financier du gouvernement du Québec, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur une ou deux années financières débutant le 1er avril 2022 et se terminant le 31 mars 2024.

L’appui financier sera accordé au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • Frais de déplacement aller-retour Québec-Corée pour les participants québécois, y compris le transport local, jusqu’à un maximum de 2 000 $ CA par personne;
  • Indemnités quotidiennes de séjour des participants québécois, y compris l’hébergement, jusqu’à un maximum de sept jours et de 250 $ CA par jour, par personne;
  • Frais pour l’organisation d’un colloque, d’un séminaire ou d’autres activités semblables ou pour la participation à de telles activités (conditionnel à l’évaluation de l’intérêt de l’activité);
  • Frais pour la valorisation et la diffusion des résultats du projet;
  • Frais de délivrance de visas, s’il y a lieu.

Si un déplacement en Corée du Sud est envisagé, il est fortement recommandé de consulter les conseils aux voyageurs du gouvernement du Canada lors de la planification du voyage ainsi qu’avant le départ, et d’éviter les zones visées par un avertissement de sécurité. De plus, il est demandé de prévoir un plan de contingence pour réaliser le projet et d’utiliser autrement les sommes versées si les déplacements ne peuvent être réalisés au cours de la période visée par l’appel à projets.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • Toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental portant sur la même dépense;
  • Toute dépense relative au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel;
  • Tout salaire dans le cadre de la coordination du projet, de l’organisation d’événements ou d’activités de valorisation des résultats;
  • Frais de voyage en première classe ou en classe affaires (ou l’équivalent) et frais de bagages excédentaires;
  • Frais d’accueil du partenaire étranger au Québec;
  • Frais indirects de recherche (le soutien accordé dans le cadre des programmes de coopération n’est pas considéré comme un financement direct à la recherche);
  • Frais d’assurances voyage.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • Pertinence du projet au regard des objectifs, des secteurs ciblés et des retombées escomptées;
  • Liens avec la Politique internationale du Québec;
  • Liens avec la Stratégie territoriale pour l’Indo-Pacifique;
  • Caractère novateur du projet;
  • Justificatif de la demande financière et rigueur du montage financier;
  • Faisabilité de l’échéancier et du programme de travail;
  • Apport du ou des partenaires et complémentarité de l’expertise à l’égard de celle du demandeur;
  • Visibilité prévue, mise en valeur du projet et des résultats ainsi que le rayonnement du Québec à l’international.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Projets retenus 2019-2021

Six projets ont été retenus dans les secteurs de la culture et de la recherche scientifique, notamment dans le domaine de l’environnement.

Le MRIF accorde aux coordonnateurs québécois des projets sélectionnés un appui financier pouvant aller jusqu’à 6 000 $ par année pour les années financières 2019-2020 et 2020-2021.

Échange d’artistes et d’étudiants de cirque Séoul-Montréal

Ce projet vise à concrétiser un programme de coopération formel entre les métropoles de Montréal et de Séoul, qui sont reconnues pour être des pionnières dans les arts circassiens et qui sont engagées depuis plusieurs années dans des échanges et des visites de repérage.

Partenaire du Québec : TOHU – Cité des arts du cirque/École nationale de cirque
Partenaire de la Corée du Sud : Seoul Foundation for Arts and Culture/Seoul Street Arts Creation Center
Secteur : Culture
Développement et validation d’une nouvelle famille de biomatériaux pour applications en neurochirurgie

Ce projet vise à produire et à valider une nouvelle famille d’alliages biodégradables répondant aux besoins des implants neurovasculaires et s’appliquant également au domaine de la pédiatrie.

L’implantation d’une endoprothèse (stent) est le traitement clinique de choix pour la sténose athérosclerotique intracrânienne (responsable de plusieurs maladies neurovasculaires), mais les solutions offertes sur le marché nécessitent un affinement de sa structure.

Partenaire du Québec : Université Laval
Partenaire de la Corée du Sud : Korean Institue of Science and technology
Secteur : Recherche et innovation (santé)
Étude de l’hydrogénation des alliages TiFe pour le stockage de l’hydrogène

Ce projet vise une meilleure compréhension des mécanismes en jeu lors de l’absorption et de la désorption d’hydrogène dans les alliages TiFe avec divers additifs.

Dans une perspective d’utilisation des énergies renouvelables, le stockage de l’hydrogène dans les hydrures métalliques présente plusieurs avantages par rapport aux moyens traditionnels, notamment une densité volumétrique plus élevée ainsi qu’un stockage à basse pression et à température de la pièce.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire de la Corée du Sud : Korean Institue of Science and technology
Secteur : Recherche et innovation (environnement)
Formation, transport et traitement des eaux contaminées aux éléments de terres rares

Ce projet consiste à organiser un colloque pour partager les derniers développements scientifiques et pratiques quant à la formation, à la migration et au traitement des eaux contaminées aux éléments de terres rares (ETR).

Les ETR sont des minéraux stratégiques critiques au développement technologique, mais leur consommation croissante et les impacts environnementaux liés à la chaîne de production et de récupération constituent des défis majeurs pour notre société.

Partenaire du Québec : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)/Polytechnique Montréal
Partenaire de la Corée du Sud : Korea Institute of Geoscience and Mineral Resources/Seoul National University
Secteur : Recherche et innovation (environnement)
Échange artistique et résidence croisée

Ce projet consiste à établir un pont d’échange artistique, éducatif et technologique permanent.

Les objectifs à long terme visent notamment à mettre en place un programme de résidences croisées, à échanger sur les technologies en art, à former les artistes québécois et coréens aux arts numériques et à développer un réseau propice à l’exportation d’œuvres immersives à l’étranger.

Partenaire du Québec : Société des arts technologiques
Partenaire de la Corée du Sud : Nabi Center
Secteur : Culture
Résidence croisée Québec/Bucheon

Le projet consiste à mettre en place une résidence croisée permettant un échange culturel et le partage des réalités de la bande dessinée à tendance franco-belge et le Manhwa.

Cela sera également l’occasion d’exposer le public sur les deux territoires à ces courants, par des rencontres et une exposition du travail des artistes impliqués.

Partenaire du Québec : Québec BD
Partenaire de la Corée du Sud : Komacon
Secteur : Culture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 29 novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec