Appel à projets coopération bilatérale Québec-Flandre

Avis général

Terminé

L'appel à projets XVIe Commission mixte permanente de coopération Québec-Flandre 2021-2023 est terminé. Consultez la liste des projets retenus pour connaître les projets qui ont été financés.

XVIe Commission mixte permanente de coopération

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • faire connaître le Québec à la société flamande dans ses diverses dimensions, en le valorisant comme espace de dynamisme économique, scientifique et culturel
  • promouvoir ses intérêts et valoriser ses compétences en :
    • consolidant la diversité culturelle
    • assurant la promotion de son expertise dans différents secteurs
    • développant l’expérience professionnelle des jeunes et la formation tout au long de la vie
  • soutenir les projets des intervenants québécois dans la mesure où ils concourent au développement de la société québécoise et spécialement à celui de l’emploi

Secteurs ciblés

Une priorité sera donnée aux initiatives ayant un lien avec la gestion de la crise sanitaire de la COVID‑19 et la reprise économique et sociale post-crise.

Cet appel à projets vise ces secteurs :

Culture

  • Arts de la scène (une attention particulière sera notamment apportée aux secteurs du spectacle jeune public, de la danse et de la musique)
  • Projets numériques visant le partage d’expertise sur l’usage des nouvelles technologies dans la création, la diffusion et la préservation de contenu culturel

Secteur maritime

  • Économie bleue
  • Formation et main-d’œuvre
  • Logistique et fluidité de la chaîne de transports

Économie, recherche et innovation

  • Économie verte et transition énergétique
  • Science de la vie
  • Intelligence artificielle
  • Développement régional

Environnement

  • Protection de l’environnement
  • Lutte et adaptation aux changements climatiques
  • Développement durable

Éducation et enjeux de société

  • Inclusion et réussite éducative
  • Coopération en enseignement supérieur
  • Valorisation de la profession enseignante
  • Intégration et vivre-ensemble
  • Prévention de la radicalisation
  • Vieillissement de la population

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être bilatéral, c’est-à-dire qu’il doit inclure au minimum un partenaire du Québec et un partenaire de la Flandre
  • produire des retombées tangibles mutuellement bénéfiques pour les partenaires québécois et flamands
  • faire l’objet d’une demande de soutien financier qui n’excède pas deux ans
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt
  • respecter la date limite de dépôt des demandes tout dossier reçu après le 11 janvier 2021 ne pourra être retenu.

Une attention particulière sera portée aux projets novateurs encourageant le développement de nouveaux partenariats.

Les projets de solidarité internationale, de nature individuelle ou unilatérale, comme les tournées de spectacles ou les séjours linguistiques.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, vous devez :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec et légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent;
  • être un établissement d’enseignement, une coopérative, un organisme culturel, un centre de recherche, d’innovation et de transfert technologique, une entreprise, un centre hospitalier ou une organisation.

Directives pour le financement

La subvention totale du gouvernement du Québec pour un projet retenu ne pourra excéder 6 000 $ CA pour un projet d’un an ou 12 000 $ CA pour un projet de deux ans.

Le gouvernement du Québec accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire des rapports annuels sur le projet financé en faisant notamment état des retombées escomptées et d’un portrait financier.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais pour l’organisation de webinaires, l’enregistrement, la traduction ou la diffusion de capsules vidéo ou de cours en ligne, jusqu’à concurrence de 3 000 $;
  • frais de transport international, hébergement et frais de séjour, jusqu’à 2 000 $ par mission, par personne (montant forfaitaire);
  • frais pour l’organisation d’événements (locaux, équipements ou matériel), jusqu’à concurrence de 3 000 $;
  • frais de promotion, de publications, de traduction ou de communications, jusqu’à concurrence de 2 000 $;
  • frais pour l’inscription à un colloque ou à un événement, jusqu’à un maximum de 500 $.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • dépenses effectuées avant que le soutien n’ait été officiellement annoncé
  • toute dépense relative au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel
  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental portant sur la même dépense
  • frais de voyage en première classe ou en classe affaires et les frais de bagages excédentaires

Le projet doit pouvoir disposer d’autres sources de financement complétant les postes budgétaires non couverts par l’actuel appel à projets. Une attention particulière sera portée à la diversité des sources de financement ainsi qu’à la justification du montant demandé lors de l’évaluation des projets.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • pertinence du projet : objectifs, contexte, enjeux
  • apport spécifique (technologies, expertise scientifique) des partenaires
  • complémentarité du partenariat
  • clarté et réalisme du plan de travail (calendrier de réalisation)
  • justification de la demande d’aide financière et diversité des sources de financement
  • résultats attendus sur les plans scientifique, technologique, économique, culturel ou social
  • retombées prévisibles du projet pour le secteur visé, pour le Québec et pour la Flandre
  • valorisation et visibilité possible des résultats
  • pérennité potentielle du partenariat, des projets ou de leurs retombées
  • potentiel du partenariat à s’inscrire dans un programme de financement européen ou international ou dans un réseau international
  • nouveauté de la collaboration pour la coopération Québec-Flandre
  • caractère écoresponsable du projet

Les projets seront également évalués selon leur caractère particulièrement innovant, structurant et en lien avec l’avenir et le développement de nos sociétés. En matière scientifique, la perspective d’une valorisation économique de la recherche sera privilégiée, tout comme les projets de recherche d’envergure et structurants permettant aux partenaires d’un projet de s’insérer à l’intérieur de grands réseaux internationaux. Enfin, les projets favorisant le développement durable de chaque société seront privilégiés, en tenant compte de leurs facteurs culturels, sociaux, économiques, environnementaux ou territoriaux.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF en étroite collaboration avec la Délégation générale du Québec à Bruxelles et les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Documents pour les suivis administratifs

Ces documents vous aideront à préparer les suivis à faire dans le cadre du projet :

Rapport de mission (PDF 703 Ko) 

Rapport d’activités (PDF 757 Ko) 

Projets retenus 2021-2023

Le MRIF et le ministère de la Culture et des Communications investissent près de 60 000 $ pour la réalisation de sept projets entre le Québec et la Flandre pour la période 2021-2023.

Les projets retenus par le comité de sélection s’inscrivent dans les domaines de la recherche et de l’innovation, de l’environnement et de la culture.

Morgana-Mechanik – Marionnette et robotique
Partenaires du Québec : Casteliers et Maison internationale des arts de la marionnette
Partenaires de Flandre : Centre culturel Het Gasthuis et Boze Wolffestival
Les Cliniques dramaturgiques – une pollinisation artistique intercontinentale
Partenaires du Québec : Festival TransAmériques et LA SERRE – arts vivants
Partenaire de Flandre : Les enfants du garage
In Correspondance
Partenaire du Québec : Le Carrousel
Partenaire de Flandre : BRONKS
Résidences de création sonore bilatérales entre Québec et Bruxelles – mise en commun des sphères éducationnelles et professionnelles
Partenaire du Québec : École d'art, Université Laval
Partenaire de Flandre : Q-02 Laboratoire de musique expérimentale et d'art sonore
Recharge sans fil des véhicules électriques en milieu nordique
Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire de Flandre : KU Leuven Martinez, Wilmar
Solution d'intelligence artificielle pour le diagnostic de prise de température corporelle BATMAN (SIAD-BATMAN)
Partenaire du Québec : Université Laval
Partenaire de Flandre : University of Antwerp
Analyse du discours médiatique d'une reprise durable post-COVID-19
Partenaire du Québec : Université TÉLUQ
Partenaire de Flandre : University of Antwerp

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 1er novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec