Appel à projets coopération bilatérale Québec-Maharashtra

Avis général

Terminé

L'appel à projets 2020-2022 est terminé. Consultez la liste des projets retenus pour connaître les projets qui ont été financés.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • appuyer la réalisation d’activités novatrices ou structurantes qui produisent des retombées concrètes dans les secteurs ciblés;
  • encourager la mise en commun des expertises et l’établissement de partenariats durables;
  • favoriser une connaissance et une compréhension plus fines des deux sociétés, de leurs similitudes, de leurs spécificités et de leur développement, par la prise en compte des facteurs culturels, sociaux, économiques et territoriaux;
  • valoriser les résultats et de promouvoir les réalisations concrètes aux fins de diffusion des connaissances auprès des clientèles cibles et du grand public.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise ces secteurs :

  • Technologie de l’information;
  • Biotechnologie;
  • Aéronautique;
  • Ingénierie;
  • Énergie;
  • Animation et multimédia;
  • Tourisme et culture;
  • Agriculture.

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être bilatéraux, c’est-à-dire, au minimum, comporter un partenaire du Québec et un partenaire du Maharashtra;
  • entraîner des retombées tangibles bénéfiques pour les deux partenaires;
  • comporter un budget détaillé dont le montant demandé au Ministère représente moins de 50 % du total du projet;
  • démarrer avant le 31 mars 2021 et s’échelonner sur une période d’environ 24 mois;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt;
  • respecter la date limite de dépôt des demandes (tout dépôt reçu après le 15 mars 2020 ne pourra être retenu).

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec, légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui la régissent;
  • être un établissement d’enseignement, un centre de recherche, un centre hospitalier, une organisation à but non lucratif (les organismes gouvernementaux ne sont pas admissibles).

Directives pour le financement

La subvention du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) pour un projet retenu ne pourra excéder 6 000 $ CA par année, pour un maximum de 12 000 $ sur 2 ans.

L’engagement financier du MRIF, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur deux années financières débutant le 1er avril 2020 et se terminant le 31 mars 2022.

Le MRIF accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais de déplacement aller-retour Québec-Maharashtra pour les participants québécois, y compris le transport local, jusqu’à un maximum de 2 000 $ CA par personne;
  • indemnités quotidiennes de séjour des participants québécois, y compris l’hébergement, jusqu’à un maximum de sept jours, 250 $ CA par jour, par personne;
  • frais pour l’organisation d’un colloque, d’un séminaire ou d’autres activités semblables ou pour la participation à de telles activités (conditionnel à l’évaluation de l’intérêt de l’activité);
  • frais pour la valorisation et la diffusion des résultats du projet;
  • frais de délivrance de visas, si applicables.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental portant sur la même dépense;
  • toute dépense relative au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel;
  • tout salaire dans le cadre de la coordination du projet, de l’organisation d’événements ou d’activités de valorisation des résultats;
  • frais de voyage en première classe ou en classe affaires (ou l’équivalent) et frais de bagages excédentaires;
  • frais d’accueil du partenaire étranger au Québec;
  • frais indirects de recherche (le soutien accordé dans le cadre des programmes de coopération n’est pas considéré comme un financement direct à la recherche);
  • frais d’assurances voyage.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • pertinence du projet au regard des objectifs, des secteurs ciblés et des retombées escomptées;
  • liens avec la Vision internationale du Québec ainsi qu’avec les autres stratégies ou plans gouvernementaux;
  • caractère novateur et qualité du projet;
  • justificatif, rigueur et diversité du montage financier;
  • apport du ou des partenaires et complémentarité de l’expertise vis-à-vis celle du demandeur;
  • visibilité prévue, mise en valeur du projet et des résultats ainsi que rayonnement du Québec à l’international.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Projets retenus 2020-2022

À l’issue du processus de sélection, 5 projets ont été retenus dans les secteurs de la santé, de l’agriculture, de l’innovation et des sciences humaines et sociales.

Le MRIF accorde aux coordonnateurs québécois des projets sélectionnés un appui financier de 26 045 $ pour l’année financière 2020-2021 et un appui financier maximum de 24 545 $ pour l’année financière 2021-2022.

Les politiques linguistiques au Québec et au Maharashtra

Ce projet vise à comparer les législations linguistiques du Maharashtra et du Québec entre 1960 et 2020 dans le but de partager l’expérience des législations similaires effectuées dans un contexte culturel différent.

L’objectif de ce projet vise à diffuser l’expérience québécoise au Maharashtra en matière de législation dans le domaine linguistique ayant comme but la protection et la promotion des expressions culturelles. Ce projet fera connaître le Québec comme acteur important dans l’application du protocole sur la protection et la promotion des expressions culturelles.

La finalité des activités prévues consiste à rédiger un article scientifique en français, en marathi et en anglais sur les politiques linguistiques du Québec et du Maharashtra.

Partenaire du Québec : Université de Sherbrooke
Partenaire de Maharashtra : Savitribai Phule Pune University
Secteur : Sciences humaines et sociales
Collaboration entre l’UQAM et la SNDT Women’s University : projet sur la communauté « sakhi »

Ce projet de recherche collaboratif porte sur l’identité collective et individuelle des « sakhis », une communauté monastique hindoue bien particulière : celle-ci est constituée exclusivement d’individus masculins arborant une identité féminine permanente.

Trois volets précis seront explorés : religion, statuts juridiques et pratiques performatives. Cette recherche présente une pertinence scientifique puisqu’elle adopte une approche radicalement différente : la communauté « sakhi » sera abordée en tant que communitas (Turner, 1974), concept opposé à la structure sociale normative et intimement lié aux notions de liminarité, de marginalité et d’infériorité structurale.

Ce projet apportera un nouvel éclairage sur cette communauté ostracisée et peu connue en analysant plusieurs éléments constitutifs de leur identité individuelle ou collective hors des simples catégories de genre ou d’orientation sexuelle. Ce projet permettra également d’établir les bases pour une collaboration plus soutenue entre l’UQAM et la SNDT Women’s University (Mumbai, Maharashtra).

Partenaire du Québec : Université du Québec à Montréal (UQAM)
Partenaire de Maharashtra : SNDT Women’s University
Secteur : Sciences humaines et sociales
Études de la contamination des alliages TiFe pour le stockage de l’hydrogène

Ce projet est l’objet d’une thèse de doctorat entre l’UQTR et le Indian Institute of Technology (IIT) à Mumbai. Récemment, ils ont démontré que l’ajout de zirconium à la synthèse du TiFe rendait la première hydrogénation très rapide.

L’étudiant en cotutelle caractérisera la résistance de cet alliage aux contaminants usuels tels que l’oxygène, le CO2 et la vapeur d’eau. Une bonne résistance à ces contaminants est essentielle pour que cet alliage trouve des applications pratiques.

L’octroi de la subvention rendra possible la réalisation de missions en Inde, lesquelles permettront la tenue de conférences et faciliteront l’attraction d’autres étudiants indiens qui souhaitent faire des cotutelles au Québec. Les missions serviront également à écrire des articles scientifiques et à organiser des ateliers sur les hydrures métalliques.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire de Maharashtra : Indian Institute of Technology Bombay
Secteur : Recherche et innovation (énergie)
Analyse des observations de la Terre de RADARSAT pour les applications agricoles

Ce projet de collaboration vise à évaluer la capacité des données radar à synthèse d’ouverture polarimétrique compacte de la Mission de Constellation RADARSAT (MCR) du Canada pour deux applications agricoles de surveillance de la biomasse et de cartographie des inventaires des cultures.

Les données de la MCR seront disponibles à partir de l’été 2020 pour tous les utilisateurs canadiens. Elles constitueront une source d’information unique pour le secteur agricole et permettront de développer des outils et des solutions opérationnels pour la surveillance et la cartographie des cultures à l’échelle nationale et régionale.

Les deux équipes partenaires du Québec et du Maharashtra ont récemment effectué des études de recherche sur la simulation et l’analyse des données provenant des données RADARSAT-2. Cependant, les méthodologies développées doivent être appliquées aux données réelles de la MCR dans diverses régions géographiques avec divers types de cultures afin d’optimiser leur efficacité et leur précision.

Partenaire du Québec : Centre Eau Terre Environnement, Institut national de recherche scientifique (INRS)
Partenaire de Maharashtra : Indian Institute of Technology Bombay
Secteur : Recherche et innovation (agriculture)
Collaborer pour améliorer la santé cardiovasculaire par l’entremise des technologies de l’information

Améliorer la santé cardiovasculaire des adultes atteints d’hypertension artérielle par l’entremise des technologies de l’information. En optimisant l’utilisation des technologies de l’information et des outils multimédias, les partenaires mettront sur pied un programme d’éducation novateur à deux volets, l’un destiné aux professionnels de la santé et l’autre aux personnes atteintes d’hypertension artérielle. Au cœur du projet, une plateforme technologique incluant vidéos, textes et présentations numérisées.

Pour y arriver, deux objectifs spécifiques sont poursuivis :

  • élaborer et valider un programme de formation en ligne pour les professionnels de la santé;
  • élaborer et valider un programme de formation en ligne pour les patients hypertendus.

Plus que jamais, en 2020, l’utilisation des technologies de l’information et le multimédia doivent être optimisés afin d’informer et d’éduquer les professionnels de la santé et la population.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire de Maharashtra : Krishna Institute of Medical Sciences Deemed University
Secteur : Santé (technologies de l’information)

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 1er novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec