Appel à projets coopération bilatérale Québec-Pays basque

Avis général

Terminé

L'appel à projets 2020-2021 est terminé. Consultez la liste des projets retenus pour connaître les projets qui ont été financés.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • Renforcer les échanges entre le Québec et le Pays basque espagnol en appuyant la réalisation d’activités structurantes susceptibles d’engendrer des retombées directes dans des secteurs d’intérêts réciproques;
  • Favoriser l’établissement de partenariats durables et de réseaux entre le Québec et le Pays basque;
  • Encourager les échanges d’expertise, d’expérience et d’information ainsi que le développement de marchés dans les secteurs ciblés;
  • Favoriser le développement durable de chaque société, en tenant compte des facteurs culturels, sociaux, économiques, environnementaux et/ou territoriaux des projets;
  • Augmenter la mobilité internationale des travailleurs, des jeunes, des chercheurs, des entrepreneurs et des artistes québécois au Pays basque.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise ces secteurs :

  • Culture;
  • Recherche et innovation;
  • Tourisme 4.0 (solutions technologiques et créatives, transports intelligents, projets en lien avec le concept de smart tourism).

Pour le secteur de la culture, la priorité sera accordée aux projets liés aux domaines suivants : littérature et édition, cinéma, arts de la scène, arts visuels, arts numériques, et patrimoine.

Tout projet lié à l’un ou l’autre des secteurs mis en avant dans le protocole d’entente signé entre le Québec et le Pays basque pourra être considéré.

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être bilatéral, c’est-à-dire qu’il doit inclure au minimum un partenaire du Québec et un partenaire du Pays basque;
  • viser des retombées tangibles mutuellement bénéfiques pour les partenaires québécois et basques;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt;
  • favoriser les échanges à long terme entre le Québec et le Pays basque;
  • respecter la date limite de dépôt des demandes (tout dossier reçu après le 1er mars 2020 ne pourra être retenu).

La demande de soutien financier ne peut pas excéder un an et le projet doit faire l’objet d’autres sources de financement que celle demandée au gouvernement du Québec. De plus, les partenaires doivent démontrer qu’ils sont en mesure de réaliser leur projet dans leur entièreté, en respectant le cadre budgétaire présenté ainsi que l’échéancier fixé.

Les coordonnateurs québécois sont invités à encourager leur partenaire basque à déposer également leur projet auprès du gouvernement basque, selon les modalités prévues sur ce site Web Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Cela ne s’applique pas aux projets ayant déjà fait l’objet d’un soutien financier par le gouvernement basque au cours de l’année 2019.

Projets non admissibles : les projets de solidarité internationale, les projets de nature individuelle ou unilatérale, les tournées de spectacles ou les séjours linguistiques.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier du gouvernement du Québec, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec. Les coordonnateurs de projets du côté du Pays basque sont priés de consulter ce site Web Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour connaître les modalités de dépôt auprès du gouvernement basque.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec et légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent;
  • être un organisme, une entreprise, un établissement d’enseignement, une fédération, une association ou un centre de recherche.

Il est à noter que les ministères, les organismes budgétaires, les organismes non budgétaires ainsi que les entreprises du gouvernement du Québec peuvent participer aux appels à projets dans le cadre des coopérations internationales sous la responsabilité du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF). Cependant, l’aide financière accordée ne peut être utilisée pour couvrir des dépenses engagées par ceux-ci et leur personnel. L’aide financière ne pourra être utilisée que pour couvrir des frais engagés par des partenaires externes québécois.

Directives pour le financement

La subvention du gouvernement du Québec pour un projet retenu ne pourra excéder 5 000 $ CA par année.

L’engagement financier du gouvernement du Québec, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur une année financière débutant le 1er avril 2020 et se terminant le 31 mars 2021.

Le gouvernement du Québec accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • Indemnités de séjour des personnes du Québec en mission au Pays basque (Espagne) :
    • titre de transport international : remboursement des coûts réels des billets d’avion, jusqu’à un maximum de 1 300 $;
    • frais de séjour (hébergement et repas) : 180 $ par jour, pour une durée maximale de 7 jours.
  • Indemnités de séjour des stagiaires québécois ou des artistes en résidence au Pays basque :
    • titre de transport et frais de séjour : montant forfaitaire maximum de 3 500 $ (incluant le billet d’avion), par séjour d’un mois.
  • Frais pour l’organisation d’une activité au Pays basque ou au Québec, pour la production d’un document ou pour l’inscription à un colloque :
    • montant à déterminer selon les disponibilités budgétaires.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • dépenses relatives au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel (y compris le cachet pour les artistes);
  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental portant sur la même dépense;
  • dépenses engagées par des ministères et organismes du gouvernement du Québec et leur personnel;
  • frais de voyage en première classe ou en classe affaires (ou l’équivalent) et les frais de bagages excédentaires;
  • frais de voyage pour un déplacement du partenaire étranger au Québec ainsi que les frais de voyage pour un séjour à l’extérieur du Pays basque.

Le projet doit pouvoir disposer d’autres sources de financement complétant les postes budgétaires non couverts par l’actuel appel à projets.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • caractère novateur et originalité;
  • possibilités de réciprocité et de mobilité;
  • incidence positive sur le développement des liens entre le Québec et le Pays basque et sur le développement du secteur concerné;
  • qualité, rigueur et diversité du montage financier;
  • réalisme des objectifs et des résultats attendus au regard du plan de travail et du montage financier;
  • cohérence avec les objectifs et principes de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (pour les projets s’inscrivant dans le secteur culturel seulement).

Les projets soumis dans le secteur de la recherche et de l’innovation seront évalués également selon ces critères :

  • description du projet : objectifs, enjeux, contexte de la collaboration, lien avec les stratégies et plans d’action gouvernementaux;
  • apport du ou des partenaires et complémentarité de l’expertise vis-à-vis celle du demandeur québécois;
  • résultats attendus sur les plans scientifique, technologique, économique et social;
  • potentiel du partenariat à s’inscrire dans un programme de financement européen ou international ou dans un réseau international;
  • valorisation et rayonnement des résultats.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF, en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées, sauf en ce qui concerne les projets du secteur culturel, sous la responsabilité conjointe du MCC et du MRIF.

Projets retenus 2020-2021

Chejov vs Shakespeare : correspondance littéraire entre le Québec et le Pays basque

Les deux partenaires souhaitent établir une collaboration qui leur permettra de réaliser le projet Chejov vs Shakespeare, une correspondance entre un(e) écrivain(e) du Québec et un(e) écrivain(e) du Pays basque autour d’enjeux sociopolitiques et culturels. Ce projet mènera à la publication bilingue des textes produits pendant le projet et à l’organisation de deux lancements, à Québec et à Donastia/San Sebastián, auxquels les artistes participants seront présents, ce qui leur permettra par ailleurs d’effectuer des rencontres professionnelles au sein du milieu littéraire à l’occasion de ces déplacements et de participer à deux festivals littéraires d’envergure.

Partenaires du Québec : L’Institut canadien de Québec et Maison de la littérature et festival Québec en toutes lettres
Partenaire du Pays basque : Extepare Euskal Institutua (Extepare Basque Institute)
Secteur : Culture
Résidence croisée de bande dessinée – Québec, Bilbao et Angoulême

La Maison de la littérature, Azkuna Zentroa (Bilbao) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême) souhaitent s’associer afin de proposer une résidence de création en bande dessinée se déroulant successivement à Québec, à Angoulême et à Bilbao, à laquelle participeront trois auteurs ou autrices de bande dessinée (un(e) Québécois(e), un(e) Français(e) et un(e) Espagnol(e)). Pendant 11 semaines, dans ces trois villes fluviales, les artistes sélectionnés seront invités à créer une œuvre collective autour de l’image du fleuve. Un programme de résidence complet permettra aux artistes de réaliser des rencontres professionnelles, de présenter des activités de médiation et de participer à des festivals littéraires d’envergure internationale. Cette résidence tripartite est l’un des trois projets en partenariat avec le Pays basque qui sont en cours de développement à l’Institut canadien de Québec.

Partenaires du Québec : L’Institut canadien de Québec et Maison de la littérature et festival Québec en toutes lettres
Partenaire du Pays basque : Azkuna Zentroa
Secteur : Culture
Échange d’expériences entre les écosystèmes de recherche-action en économie sociale et solidaire (ESS) du Québec et du Pays basque

Quatre partenaires québécois et basques proposent la tenue de deux séminaires de travail sur les écosystèmes de recherche-action en économie sociale et solidaire (ESS) au Québec et au Pays basque. Ces échanges impliqueront à la fois des agents académiques, des acteurs de l’économie sociale, des représentants de l’administration publique locale et des acteurs de liaison entre le milieu universitaire et le terrain des deux territoires.

L’objectif de ces rencontres est de définir des enjeux territoriaux communs qui permettront d’explorer des lignes de collaboration future dans la perspective de la transition socioécologique des territoires à travers le coopérativisme et l’ESS.

Partenaires du Québec : Centre international de transfert d’innovations et de connaissances en économie sociale et solidaire et Territoires innovants en économie sociale et solidaire
Partenaires du Pays basque : Atza Slu (Mondragon Corporation) et UHEZI S. coop.– Facultad de Humanidades y Ciencias de la Educación, Université de Mondragon
Secteur : Économie sociale
Collaboration en tourisme gastronomique

L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) souhaite développer un partenariat durable avec une école hôtelière du Pays basque (à déterminer), afin de développer le tourisme gastronomique entre le Québec et le Pays basque. En s’associant avec la firme en commerce international basque TACEX, l’ITHQ participera à la promotion des produits agroalimentaires basques au Québec et à la promotion des produits culinaires québécois au Pays basque. Ainsi, les partenaires pourront faire découvrir les spécialités de chacune des régions, tant à leur personnel qu’aux étudiants, afin de développer un tourisme gastronomique sur leurs territoires respectifs. La firme TACEX verra à trouver l’école hôtelière appropriée pour s’associer à ce projet et développer des collaborations avec l’ITHQ.

Partenaire du Québec : Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec
Partenaire du Pays basque : TACEX
Secteur : Tourisme
Danse échange Québec- Pays basque espagnol

La première grande phase du projet se tiendrait à l’automne 2020, avec l’accueil de quatre compagnies de danse et de diffuseurs basques lors du 18e Festival Quartiers Danses (FQD) − reportée à septembre 2021 en raison de la COVID-19. En mai 2021, le Québec rayonnera au Pays basque dans le cadre d’un Focus FQD à Bilbao. Quatre compagnies de danse québécoises y seront présentées ainsi que la programmation de courts métrages et une exposition photographique sur les compagnies de danse québécoises. L’objectif du projet est d’établir un réseau professionnel durable entre le FQD et ses partenaires basques tout en favorisant le rayonnement et la mobilité des artistes québécois à l’étranger. De plus, en tant que plateforme de diffusion, le FDQ souhaite encourager le développement et l’ouverture des marchés par la présentation d’œuvres devant des diffuseurs de spectacles et des acheteurs à l’international.

Ce projet est financé par le ministère de la Culture et des Communications.

Partenaire du Québec : Festival Quartiers Danses
Partenaires du Pays basque : Asociacion DOOS Colectivo et P.A. Gestión-La Fundición s.l.
Secteur : Culture
Euskadi-Québec sonorités numériques

Ce projet vise à promouvoir la création innovante et artistique en arts numériques et sonores par l’intermédiaire d’une participation québécoise à l’événement MEM International Experimental Arts Festival à Bilbao, au Pays basque, et une présence d’artistes basques à Montréal. Le partenariat Euskadi-Québec sonorités numériques traduit une volonté d’échanger des connaissances et des bonnes pratiques, de susciter la discussion entre les communautés, de favoriser la mobilité des artistes afin de leur donner de nouvelles perspectives de développement et de débouchés outre-mer ainsi que de susciter le dialogue et la rencontre entre praticiens de régions différentes.

Ce projet est financé par le ministère de la Culture et des Communications.

Partenaire du Québec : Perte de signal
Partenaires du Pays basque : MEM International et Experimental Arts Festival
Secteur : Culture
Frontière/Transfrontières. Pratiques frontalières du territoire

TOPO accueillera pendant une semaine, au printemps 2021, deux artistes fondateurs de Bitamine pour un séjour professionnel composé d’un séminaire thématique, de visites d’organismes et d’une activité de médiation culturelle. La deuxième phase vise le séjour au Pays basque, au printemps 2021, de trois membres de TOPO. Le projet à Irún prolonge les actions de Montréal : une série de présentations et de conférences couplée à une intervention artistique et citoyenne dans l’espace public. L’ensemble des activités est documenté sous forme de publication imprimée et numérique dans une optique de transfert de bonnes pratiques.

Ce projet est financé par le ministère de la Culture et des Communications.

Partenaire du Québec : Agence TOPO
Partenaire du Pays basque : Bitamine Faktori
Secteur : Culture
Projet d’échange culturel entre la SMCQ et les Pays basques

Les deux organismes travailleront ensemble pour un échange culturel à la découverte des œuvres, des compositeurs et des interprètes des deux territoires. Il s’agit d’un projet musical échelonné sur deux saisons au cours desquelles la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) recevra les artistes basques (en avril 2020 à l’origine, mais reporté en raison de la COVID-19) et, à son tour, la SMCQ sera programmée en novembre 2020 au festival Bernaola. Le public local aura ainsi la chance d’y découvrir l’œuvre de la compositrice québécoise Katia Makdissi-Warren ainsi qu’une panoplie de compositeurs québécois sélectionnés par les directeurs artistiques des organismes partenaires.

Ce projet est financé par le ministère de la Culture et des Communications.

Partenaires du Québec : Société de musique contemporaine du Québec et OktoEcho
Partenaires du Pays basque : AFestival international Mùsica Bernaola et Ensemble Sinkro
Secteur : Culture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 1er novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec