Appel à projets coopération bilatérale Québec-pays de Galles

Avis général

Terminé

L'appel à projets est terminé. Consultez la liste des projets retenus pour connaître les projets qui ont été financés.

Forts du succès des deux premiers appels à projets de 2020 et de 2021, le gouvernement du Québec et le gouvernement du pays de Galles lancent ce troisième appel à projets. Étant donné l’importance des organisations culturelles et artistiques, tant québécoises que galloises, et de l’apport de celles-ci au sein de leur société respective, le secteur culturel a été ajouté depuis l'an dernier aux secteurs ciblés.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • Promouvoir le développement durable et la « relance verte » au sein de chaque société et encourager les actions s’inspirant de la 26e Conférence des Parties (COP-26) sur les changements climatiques, tenue en 2021 à Glasgow, en Écosse.
  • Encourager la coopération entre les centres de recherche et les chercheurs dans des domaines ciblés présentant un intérêt pour les deux parties.
  • Promouvoir la coopération en matière de développement économique dans des secteurs prioritaires d’intérêt commun.
  • Soutenir les réalisations des secteurs créatifs pour mettre en valeur notre héritage culturel unique.
  • Favoriser une meilleure compréhension mutuelle par la consolidation des réseaux et le partage de l'expertise.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise les secteurs :

  • de la culture;
  • de la recherche et de l’innovation;
  • du développement durable.

Les secteurs suivants seront privilégiés :

Relance verte

  • Énergies propres et stockage d’énergie
  • Véhicules électriques
  • Recyclage
  • Hydrogène

Économie, science et innovation

  • Sciences de la vie (télémédecine, génomique, technologies médicales)
  • Intelligence artificielle et technologies numériques
  • Matériaux avancés et leur fabrication, y compris l’aérospatiale

Art et culture

Pour le secteur Art et culture, nous encourageons, sans nous y limiter, des projets relevant des disciplines artistiques suivantes :

  • Audiovisuel
  • Littérature et édition
  • Arts de la scène
  • Arts visuels et numériques

Il peut s'agir d’échanges réciproques entre artistes et organisations, avec la possibilité de développement de carrière ou de réseau pour chaque partenaire impliqué, de coproductions/cocréations dans lesquelles chaque partenaire est investi à part entière ou encore de projets de codirection artistique, de cochorégraphie, de cocomposition ou de coréalisation.

Le service culturel de la Délégation générale du Québec à Londres tiendra à ce sujet une session d’information en ligne en partenariat avec Wales Arts International, le mercredi 15 juin à 10 h (heure du Québec).

Inscrivez-vous à la session d’information

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • être élaborés conjointement et faire participer un partenaire du Québec et un partenaire du pays de Galles;
  • être complétés dans les 12 mois suivant l’annonce officielle de financement ou au plus tard le 31 mars 2024;
  • faire l’objet d’un dossier complet déposé à la fois au ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et à la Direction des relations internationales du gouvernement du pays de Galles.

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Au pays de Galles, l’appel à projets est ouvert aux candidats qui y sont basés de façon permanente.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec, légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent;
  • être un établissement d’enseignement, une coopérative, un organisme culturel, un centre de recherche, d’innovation et de transfert technologique, une entreprise, un centre hospitalier ou une organisation.

Directives pour le financement

Le soutien financier offert ne remplace pas le soutien accordé par d’autres organismes de financement. Le soutien accordé annuellement par le gouvernement du Québec au partenaire québécois d’un projet ne pourra excéder 8 000 $ CA, et celui accordé par le gouvernement du pays de Galles, 4 800 £ (livres sterling).

Les ministères, les organismes budgétaires, les organismes non budgétaires ainsi que les entreprises du gouvernement du Québec peuvent participer aux appels à projets dans le cadre des coopérations internationales sous la responsabilité du ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Cependant, l’aide financière accordée ne peut être utilisée pour couvrir des dépenses encourues par ceux-ci et leur personnel. L’aide financière ne pourra être utilisée que pour couvrir des frais encourus par des partenaires externes québécois.

Méthode de financement

Le financement du programme de coopération Québec-pays de Galles n’est pas conjoint, ce qui signifie que chacun des partenaires est entièrement responsable de ses propres frais engagés sur le territoire étranger. Dans le cas du Québec, le financement est octroyé par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Dans le cas des partenaires gallois, le financement provient du gouvernement du pays de Galles.

La subvention demandée au gouvernement du Québec doit concerner uniquement les dépenses du partenaire québécois (y compris les frais de déplacement vers le pays de Galles ainsi que les frais de séjour).

De même, la subvention demandée au gouvernement gallois doit concerner uniquement les dépenses des partenaires du pays de Galles (y compris les frais de déplacement vers le Québec ainsi que les frais de séjour).

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • Frais de transport aller‑retour entre le Québec et le pays de Galles en classe économique, lorsque disponible, et en respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie de la COVID-19;
  • Autres frais liés au déplacement (visa, assurances, compensation pour l’émission de gaz à effet de serre, transport d’œuvres ou d’instruments, etc.);
  • Indemnité journalière (hôtel et repas), si applicable;
  • Frais de publication, de promotion et de communication liés au projet;
  • Frais de création d’une œuvre conjointe;
  • Coûts de location d’équipement ou de locaux;
  • Cachets d’artistes découlant uniquement de la réalisation du projet soumis;
  • Coûts d’achat de matériel ou d’équipement (incluant certains logiciels).

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • Coûts d’exploitation d’une entreprise et rémunération du personnel;
  • Dépenses précédemment couvertes par un financement obtenu auprès d’un autre programme gouvernemental;
  • Dépenses de fonctionnement courant du demandeur;
  • Dépenses encourues avant l’annonce de la subvention;
  • Frais de voyage en première classe;
  • Frais de bagages excédentaires;
  • Dépenses ou frais encourus dans le cadre d’une quarantaine sanitaire.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • Pertinence du projet par rapport aux objectifs de l’appel à projets;
  • Promotion de l’écoresponsabilité et du développement durable et de ses principes à travers la réalisation du projet;
  • Nature novatrice du projet;
  • Création de nouveaux partenariats;
  • Clarté des objectifs énoncés;
  • Échéancier et faisabilité du programme;
  • Contribution à l’essor du secteur, d’après les avantages et résultats prévus;
  • Rigueur des arrangements financiers et diversité des sources de financement;
  • Équilibre entre les objectifs et les résultats prévus à la lumière de l’échéancier et de la structure de financement;
  • Respect des principes de réciprocité et d’engagement mutuel, tant pour le financement que pour les répercussions concrètes;
  • Favoriser les échanges et liens de collaboration à long terme entre le Québec et le pays de Galle;
  • Procurer des avantages tangibles au Québec et au pays de Galles;
  • Mener à la création de réseaux de coopération.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Projets retenus 2021-2022

Optimiser les systèmes bioélectrochimiques : recyclage des ressources dans l'économie circulaire

Exploiter les forces des contributeurs pour créer une nouvelle technologie avec des applications dans le traitement des eaux usées, la récupération de métaux importants (p. ex. nickel et cuivre) et recycler le CO2 en produits chimiques durables, le tout en utilisant la catalyse de micro-organismes électroactifs naturels.

Partenaire du Québec : Département de chimie, Université Laval
Partenaire du Pays de Galles : Sustainable Environment Research Centre, University of South Wales
Secteur : Recherche et innovation
Matériaux nanostructurés pour la conversion de l'énergie solaire et la production d'hydrogène

Explorer le potentiel de nanomatériaux pour la conversion du rayonnement solaire en électricité, son stockage dans les batteries et la production d'hydrogène à partir de l'eau. Ces recherches font partie des efforts visant à réduire notre dépendance aux énergies fossiles dans le cadre des objectifs de développement durable définis par les Nations Unies. Réalisation de nouveaux dispositifs fonctionnels à base de pérovskites et de nanoparticules semi-conductrices.

Partenaire du Québec : Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Partenaire du Pays de Galles : Swansea Future Manufacturing Research Institute, College of Engineering
Secteur : Recherche et innovation
Possibilité commerciale pour des biomatériaux de pointe conçus à partir de cellules souches

Collaboration entre des experts de calibre mondial en biomatériaux de pointe à l’Université McGill et des scientifiques spécialisés en cellules souches à l’Université Swansea pour ouvrir la voie à la commercialisation d’une technologie indirecte basée sur des cellules souches. Exploration d’une nouvelle application de cellules souches qui évite des problèmes de sécurité. Modifier des cellules souches à l'aide de biomatériaux de pointe pour former des tissus souhaités in vitro. Création ultérieure d’une greffe acellulaire personnalisée pour remplacer l’autogreffe ou l’allogreffe.

Partenaire du Québec : The Royal Institution for the Advancement or Learning, Université McGill
Partenaire du Pays de Galles : Swansea University Medical School
Secteur : Recherche et innovation
Catalyseurs moléculaires pour la valorisation des déchets plastiques

Développer une technologie qui convertit les déchets plastiques en carburants et en produits chimiques renouvelables. Plus précisément, des matériaux photocatalyseurs qui absorbent la lumière et oxydent les liaisons chimiques dans le plastique pour générer les blocs de construction simples à partir desquels ils sont composés seront synthétisés.

Partenaire du Québec : Université de Montréal
Partenaire du Pays de Galles : Swansea University Medical School
Secteur : Recherche et innovation
Identification des sources acoustiques avec l'intelligence artificielle

L'identification de sources acoustiques permet de localiser et de quantifier les sources de bruit environnemental sur les véhicules, les procédés industriels ou les produits manufacturés, et d'identifier des défauts pouvant mettre en péril des éléments de structures vitaux sur les aéronefs, par exemple. Le projet explorera l’apprentissage machine, les réseaux de neurones ainsi que l’apprentissage profond pour améliorer les algorithmes d'identification de sources.

Partenaire du Québec : Département de génie mécanique, Université de Sherbrooke
Partenaire du Pays de Galles : Cardiff School of Engineering, Cardiff University
Secteur : Recherche et innovation
Développement de stratégies pour surveiller la résistance aux antibiotiques dans l'environnement

La résistance aux antibiotiques est l'une des dix menaces les plus importantes en ce qui concerne la santé publique mondiale. Une stratégie de surveillance aux antimicrobiens dans l'environnement est nécessaire pour comprendre l'étendue de ces résistances. L’objectif est de développer des stratégies nationales de surveillance quant à la résistance aux antimicrobiens dans l'air, les eaux et le sol. Partage d’expertise et de connaissances en vue de planifier des stratégies pour échantillonner l'air, les eaux et le sol dans nos régions. Les données recueillies vont permettre de développer une méthodologie appropriée pour la surveillance de la résistance aux antimicrobiens dans l'environnement.

Partenaire du Québec : Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, Université Laval
Partenaire du Pays de Galles : Environment Centre Wales, Bangor University
Secteur : Recherche et innovation
Étude sur le métabolisme et l’inflammation intra-utérine associée aux naissances prématurées

Développer une meilleure compréhension du processus inflammatoire dans le placenta humain. La recherche s’articule autour de l'utilisation de modèles animaux pour comprendre le rôle de différents types de cellules placentaires dans l'accouchement prématuré. Les objectifs sont de traduire les résultats des modèles animaux (Québec) en modèles humains (pays de Galles) qui permettent de progresser vers une utilité clinique.

Partenaire du Québec : Département de biologie médicale, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Pays de Galles : Institute of Life Science, Swansea University
Secteur : Recherche et innovation
Apprentissage machine fédéré pour la décarbonisation des transports avec les véhicules électriques

Les véhicules électriques (VE), en permettant un flux bidirectionnel d'énergie, peuvent contribuer à maintenir un système électrique durable et offrir des possibilités de développer des modèles commerciaux innovants. L'avènement de l’apprentissage machine et l'omniprésence des communications sans fil peuvent favoriser le déploiement de systèmes énergétiques durables utilisant des VE. Ce projet vise à explorer comment l'apprentissage automatique et les communications peuvent être utilisés pour favoriser une intégration optimale des VE dans l’écosystème énergétique dans un cadre d'électrification des transports.

Partenaire du Québec : Polytechnique Montréal
Partenaire du Pays de Galles : School of Engineering, Cardiff University
Secteur : Recherche et innovation
Littérature côté jardin – Québec et pays de Galles

Présentation de quatre rencontres « botanico-littéraires » dans des jardins, en extérieur (au pays de Galles et au Québec), et d’un balado. Chaque rencontre se déroulera en deux parties, liées et se répondant mutuellement : la première se voudra littéraire, tandis que la seconde proposera une vulgarisation scientifique. Ainsi, un écrivain du Québec et un écrivain du pays de Galles feront d’abord une lecture publique dans un jardin. Puis, un botaniste animera un atelier in situ d’initiation à la flore indigène.

Partenaire du Québec : Festival littéraire international Metropolis bleu
Partenaire du Pays de Galles : Literature Across Frontiers
Secteur : Culture
La danse de rue comme art-thérapie (financé par le ministère de la Culture et des Communications)

Le projet se concentre sur la recherche sur l’art-thérapie autour de la pratique de la danse de rue. On prévoit d’abord réunir des artistes afin qu’ils puissent s'interroger et constituer, en collaboration avec des professionnels des milieux médicaux et sociaux (Alliance pour des communautés en santé Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.), un programme de bonnes pratiques proposant la danse de rue comme proposition thérapeutique. Cette collaboration permettra aux participants de bénéficier d’une expertise unique de la part d’artistes et de professionnels évoluant dans un pays reconnu comme étant un chef de file sur la question des prescriptions artistiques.

Partenaire du Québec : Centre de Création O Vertigo
Partenaire du Pays de Galles : Cardiff Dance Festival
Secteur : Culture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 1er novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec