Appel à projets coopération bilatérale Québec-Vietnam

Terminé

L'appel à projet 2021-2023 est terminé.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • appuyer la réalisation d’activités novatrices ou structurantes qui produisent des retombées concrètes dans les secteurs ciblés;
  • encourager la mise en commun des expertises et l’établissement de partenariats durables;
  • valoriser les résultats et promouvoir les réalisations concrètes aux fins de diffusion des connaissances auprès des clientèles cibles et du grand public;
  • servir de carte de visite aux représentants du Québec au Vietnam dans l’établissement de contacts et de dialogues avec leurs interlocuteurs respectifs.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise les secteurs suivants :

  • Échanges économiques
  • Enseignement supérieur
  • Culture
  • Tourisme
  • Développement durable et lutte contre les changements climatiques
  • Santé
  • Sciences de la vie
  • Recherche et innovation

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • impliquer au moins un partenaire québécois et un partenaire vietnamien;
  • entraîner des retombées tangibles bénéfiques pour les deux partenaires;
  • comporter un budget détaillé dont le montant demandé au Ministère représente moins de 50 % du total du projet;
  • démarrer avant le 31 mars 2022 et s’échelonner sur une période d’environ 24 mois;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt;
  • respecter la date limite de dépôt des demandes (tout dépôt reçu après le 15 janvier 2022 ne pourra être retenu).

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social est établi au Québec, légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui la régissent;
  • être un établissement d’enseignement, un centre de recherche, un centre hospitalier, une organisation à but non lucratif (les organismes gouvernementaux ne sont pas admissibles).

Directives pour le financement

La subvention du MRIF pour un projet retenu ne pourra excéder 6 000 $ CA par année, pour un maximum de 12 000 $ sur 2 ans.

L’engagement financier du MRIF, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur deux années financières débutant le 1er avril 2021 et se terminant le 31 mars 2023.

Le MRIF accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais pour l’organisation d’activités de formation ou de partage d’expertise;
  • frais de publication ou de diffusion des résultats du projet;
  • frais liés à l’enregistrement, à la réalisation et au montage de vidéos promotionnelles, de capsules d’information, de cours en ligne ou d’autres vidéos en lien avec le projet;
  • frais d’organisation de visioconférences;
  • frais d’expertise-conseil, de contrats de recherche ou d’études de marché.

Lorsqu’offert, et dans le respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19 :

  • frais de déplacement aller-retour Québec-Vietnam pour les participants québécois, y compris le transport local, jusqu’à un maximum de 2 000 $ CA par personne;
  • indemnités quotidiennes de séjour des participants québécois, y compris l’hébergement, jusqu’à un maximum de sept jours, 250 $ CA par jour, par personne;
  • frais de délivrance de visas, si applicables;
  • frais pour l’organisation d’un colloque, d’une conférence, d’un séminaire, d’un festival ou d’autres activités semblables ou pour la participation à de telles activités (conditionnel à l’évaluation de l’intérêt de l’activité).

    Si un déplacement au Vietnam est envisagé, il est fortement recommandé de consulter les conseils aux voyageurs du gouvernement du Canada Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. lors de la planification du voyage et avant le départ, et d’éviter les zones visées par un avertissement de sécurité. De plus, il est demandé de prévoir un plan de contingence pour réaliser le projet et mobiliser les sommes versées autrement si les déplacements ne peuvent être réalisés au cours de la période visée par l’appel à projets.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental;
  • toute dépense relative au financement courant d’un organisme et à la rémunération de son personnel;
  • tout salaire dans le cadre de la coordination du projet, de l’organisation d’événements ou d’activités de valorisation des résultats;
  • frais de voyage en première classe ou en classe affaires (ou l’équivalent) et frais de bagages excédentaires;
  • frais d’accueil du partenaire étranger au Québec;
  • frais indirects de recherche (le soutien accordé dans le cadre des programmes de coopération n’est pas considéré comme un financement direct à la recherche);
  • frais d’assurances voyage.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • pertinence du projet au regard des objectifs, des secteurs ciblés et des retombées escomptées;
  • liens avec la Politique internationale du Québec ainsi qu’avec les autres stratégies ou plans gouvernementaux;
  • caractère novateur, qualité, rigueur et diversité du montage financier;
  • apport du ou des partenaires et complémentarité de l’expertise vis-à-vis celle du demandeur;
  • visibilité prévue, mise en valeur du projet et des résultats ainsi que rayonnement du Québec à l’international.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le MRIF en étroite collaboration avec les délégations et les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF conserve cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Projets retenus 2021-2023

À l’issue du processus de sélection, sept projets relevant des secteurs d’activité suivants ont été retenus : tourisme, recherche scientifique et technique, environnement, coopération économique, santé publique et services sociaux.

Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie accorde aux Québécoises et aux Québécois qui coordonnent les projets sélectionnés les appuis financiers suivants : 41 750 $ pour chaque année financière de 2021-2022 et de 2022-2023.

La COVID-19 comme agent de changement durable de l’offre touristique au Québec et au Vietnam

La situation sanitaire actuelle, causée par la COVID-19, a chamboulé plusieurs activités économiques, notamment celles liées au secteur du voyage et du tourisme. Est-ce que cette réduction draconienne et forcée des activités de l’industrie du voyage aura des effets positifs durables sur l’environnement et la société?

Pour le moment, il y a beaucoup de spéculation, d’essais, de positions « d’experts », mais il y a très peu de validations empiriques de la situation et de sa progression. À partir de deux analyses de contenu successives et d’entrevues, il sera possible de porter un jugement quantitatif et qualitatif sur la forme naissante que prendra l’évolution de l’industrie du voyage dans deux pays situés presque aux antipodes.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Vietnam : Université de Ba Ria – Vung Tau
Secteur : Tourisme
Développement des catalyseurs à base de matériaux lignocellulosiques pour la conversion du CO2

L’augmentation de la demande énergétique et le réchauffement climatique poussent les chercheurs à se tourner vers les énergies renouvelables. La biomasse lignocellulosique devrait figurer parmi les sources stratégiques d’énergie renouvelable dans le futur.

Le projet vise à mettre à niveau la pyrolyse de la biomasse pour améliorer la qualité des produits obtenus et leurs propriétés afin de répondre aux besoins actuels des nouveaux marchés en croissance. Principalement, grâce à ce processus amélioré, de nouveaux catalyseurs plus efficaces seront produits pour la conversion en voie électrocatalytique avancée du dioxyde de carbone (CO2) en produits chimiques de valeur, contribuant ainsi à la lutte contre les changements climatiques.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Vietnam : Duy Tan University
Secteurs : Recherche scientifique et technique, environnement
Internationalisation à l’ère numérique : outil de l’intelligence client pour les PME exportatrices

Le gouvernement du Canada souhaite renforcer ses relations économiques avec les pays de la zone Asie-Pacifique, en particulier avec les membres restants de ce qui était le Partenariat transpacifique (PTP).

Dans cette perspective, l’objectif général du projet est de favoriser l’internationalisation des PME en proposant un modèle basé sur des outils de veille de la clientèle (customer intelligence) pour promouvoir les échanges commerciaux entre les pays développés et les pays en voie de développement. Ce projet permettra une collaboration entre des entrepreneurs et des chercheurs québécois et vietnamiens afin d’élaborer le modèle, de l’expérimenter et de l’implanter.

Partenaire du Québec : Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Partenaire du Vietnam : Université Da Nang
Secteur : Coopération économique
Workshop Atelier Terrain à Hanoi

Le Workshop Atelier Terrain UNESCO à Hanoi vise l’élaboration d’un plan d’aménagement résilient et durable des rives de la ville sur le fleuve Rouge. L’expertise internationale en aménagement de la Chaire UNESCO en paysage urbain de l’Université de Montréal sera mise à profit ainsi que les connaissances de terrain des professeurs de l’Université de génie civil de Hanoi et du Hanoi Ad Hoc, un collectif engagé dans la mise en valeur du patrimoine urbain de la ville.

Ce plan sera développé par 20 étudiantes et étudiants des deux universités qui collaboreront avec la population et les autorités locales pour concrétiser les « Objectifs de développement durable » de l’ONU. Il sera présenté à Hanoi et à Montréal.

Partenaire du Québec : Université de Montréal
Partenaire du Vietnam : Hanoi University of Civil Engineering
Secteur : Environnement
Projet d’amélioration des soins en épilepsie et des troubles du mouvement au Vietnam

L’épilepsie et les troubles du mouvement sont parmi les maladies neurologiques les plus communes occasionnant des conséquences médicales invalidantes et des répercussions socioéconomiques majeures.

L’objectif principal de ce projet est d’améliorer les soins aux patients atteints de ces maladies au Vietnam grâce à un partenariat entre l’Université de Montréal et l’hôpital général international Vinmec Central Park à Hô Chi Minh-Ville, l’Université de Hué et l’hôpital pédiatrique de Hanoi. Il s’articulera autour de trois axes stratégiques : la formation continue, la télémédecine et les échanges scientifiques.

Partenaire du Québec : Centre de recherche du CHUM
Partenaire du Vietnam : Hôpital international Vinmec Central Park
Secteur : Santé publique et services sociaux
Optimisation énergétique des systèmes photovoltaïques à base de technologie bifaciale

La production solaire photovoltaïque connaît ces dernières années une forte croissance et une augmentation considérable de la capacité totale installée. Néanmoins, l’efficacité de la conversion photovoltaïque reste un verrou scientifique important vis-à-vis des conditions météorologiques du Québec et du Vietnam.

L’objectif principal de ce projet vise un partage de l’expertise entre le Québec et le Vietnam liée à ce domaine et, par ailleurs, à proposer une solution permettant une meilleure intégration des sources d’énergie photovoltaïque grâce, entre autres, à l’utilisation de la nouvelle technologie bifaciale.

Partenaire du Québec : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
Partenaire du Vietnam : PetroVietnam University
Secteurs : Recherche scientifique et technique, environnement
Écobétons de granulats recyclés pour la construction d’infrastructures durables

Le projet vise à mettre en commun les compétences complémentaires des partenaires sur les écobétons de granulats recyclés dans le but de faire face aux enjeux de la construction durable.

L’objectif principal est d’exploiter ces matériaux sur une base courante et dans une variété d’applications. L’utilisation élargie de ces bétons repose, par ailleurs, sur la mise en œuvre de formulations durables et résistantes à la fissuration. Le projet sera réalisé en deux phases échelonnées sur les deux années de cette coopération.

Partenaire du Québec : Université Laval
Partenaire du Vietnam : Hanoi University of Civil Engineering
Secteurs : Recherche scientifique et technique, environnement

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.

M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 19 avril 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec