Activités de vente directe aux consommateurs

Les activités de production des entreprises agricoles et des entreprises de transformation alimentaire sont considérées comme prioritaires.

Ces entreprises, de même que les marchés publics permanents ou saisonniers, peuvent maintenir leurs activités de vente directe aux consommateurs. Elles doivent mettre en œuvre les mesures de prévention et les consignes de santé publique à l’égard de la COVID-19.

Les activités de vente permises :

  • les marchés publics permanents ou saisonniers;
  • les boutiques ou les kiosques situés sur les lieux de production ou à l’extérieur des lieux de production, y compris les kiosques de vente en libre-service;
  • l'autocueillette à la ferme;
  • la distribution de produits dans des points de livraison.

Conditions à respecter

Certaines conditions s’appliquent à toutes les entreprises et les marchands qui font de la vente directe aux consommateurs, peu importe le lieu :

  • Aucune dégustation ni aucune consommation d’aliments n’est autorisée sur les lieux. Des mets peuvent être préparés et vendus sur place, mais seulement s’ils sont pour être emportés.
  • Aucune activité d’animation ne peut être tenue (exemples : musicien, démonstration culinaire, mini-ferme ou jeux gonflables), y compris les balades récréatives qui ne servent pas uniquement à se rendre au point de cueillette.
  • Les aires de jeux pour enfants doivent être fermées.
  • Aucune aire de repos ou de repas ne peut être aménagée, par exemple avec des chaises, tables ou tables de pique-nique.
  • Aucun flânage n’est permis.

Si votre point de livraison se situe dans un commerce ou chez un particulier, les mêmes consignes doivent être respectées.

Mesures de prévention à adopter

Des mesures de prévention sont à appliquer dans les marchés publics, les kiosques, les boutiques, les activités d'autocueillette et les points de livraison.

Accès au marché public, à la boutique, au kiosque, aux emplacements d'autocueillette ou au point de livraison

Idéalement, prévoir la présence d’un employé à l’entrée pour donner des consignes et diriger les clients, tout en maintenant une distance de deux mètres avec eux.

Demandez aux clients qui toussent, qui font de la fièvre ou qui éprouvent des difficultés respiratoires de reporter leurs achats.

Distanciation sociale

Il est obligatoire de respecter une distance minimale de deux mètres entre toutes les personnes, clients et travailleurs, que ce soit dans un commerce, au marché public, dans un kiosque, aux emplacements d'autocueillette ou au point de livraison.

Voici des moyens pour y parvenir :

  • Limiter le plus possible le nombre de clients qui sont sur les lieux en même temps et dans la file d’attente.
  • Installer des repères physiques au sol ou sur les murs (lignes, autocollants, cônes, structures de bois, etc.) pour indiquer la distance de deux mètres à respecter entre les clients. Dans un commerce, en installer aussi aux files d’attente, aux caisses et à l’entrée.
  • Installer des pancartes ou des affiches qui rappellent aux clients les mesures de distanciation physique à respecter (à l’entrée et dans la file d’attente).
  • Si nécessaire, désigner une personne responsable de s’assurer que l’attente se déroule bien. Cette personne devra toutefois se tenir à deux mètres des clients. Contacter les services policiers (911) au besoin.

S’il n’est pas possible de garder une distance de deux mètres entre les clients et le personnel aux caisses, installer une séparation physique (cloisons pleines transparentes). Dans les cas où il serait impossible étant donné le grand nombre de clients qui peuvent circuler à proximité des caisses dans une journée, il est recommandé au personnel de porter une visière couvrant le visage, y compris le menton.

Le port d’un masque de procédure et de lunettes protectrices peut être une solution de rechange (changer le masque s’il devient mouillé).

Hygiène des employés et des clients

Idéalement, ne donnez pas accès aux clients aux toilettes qui sont réservées au personnel.

Les employés et les marchands devraient avoir accès à de l’eau courante et à du savon, qui constituent la meilleure méthode d’hygiène des mains.

Veillez à :

  • promouvoir le lavage des mains en mettant à la disposition des employés et des marchands le matériel nécessaire comme l’eau courante, le savon, une solution hydroalcoolique, des poubelles sans contact, des mouchoirs jetables, des serviettes ou du papier jetable;
  • encourager le respect des mesures d’hygiène et de l’étiquette respiratoire telles que tousser ou éternuer dans son coude replié ou dans un mouchoir, jeter le mouchoir et se laver les mains dès que possible.

Manipulation de marchandises et d’argent

  • Éviter de toucher son visage et se laver les mains souvent, en particulier après avoir manipulé des marchandises, des articles ou le terminal de paiement.
  • Ne pas offrir de service d’emballage. Demander plutôt à chaque client d’emballer ses achats.
  • Limiter les échanges de main à main et privilégier les paiements sans contact. Idéalement, éviter que les clients touchent aux boutons des terminaux et désinfecter ces derniers régulièrement.
  • Installer à l’entrée et à la sortie du marché un distributeur de solution hydroalcoolique pour la désinfection des mains et inciter les gens à l’utiliser.

Idéalement, prévoyez la présence d’un employé à l’entrée pour donner des consignes et diriger les clients tout en maintenant une distance de deux mètres avec eux.

Nettoyage et désinfection

Les mesures de prévention suivantes sont recommandées :

  • Désinfecter l’endroit où le client a touché au panier de magasinage ou de transport, si ces paniers sont disponibles pour la clientèle.
  • Maintenir les terminaux de paiement propres. Idéalement, désinfecter plusieurs fois par jour et lorsque le terminal est visiblement souillé. Un nettoyage avec les produits usuels, plusieurs fois par jour, peut aussi être une option, car l’effet mécanique du nettoyage et l’action du produit nettoyant sont complémentaires. S’assurer que le désinfectant ou le produit de nettoyage est approprié pour le terminal selon les recommandations du fournisseur.
  • Nettoyer les aires de repas réservées aux employés après chaque journée de travail.
  • Laver les vêtements portés au marché, au kiosque ou au point de livraison ou au moment de la distribution après chaque journée, à l’eau chaude avec le détergent habituel.

Si un employé développe des symptômes

Il est préférable de limiter le nombre de travailleurs au minimum dans le contexte de la pandémie.

Dans le cas où un employé commencerait à ressentir des symptômes durant ses heures de travail, il est requis de l’isoler immédiatement. Il en va de même pour les employés ou les marchands dans un marché public. La personne doit quitter les lieux de travail, dès que possible pour une période d’isolement à la maison de 14 jours. Appelez au 1 877 644-4545.

Avisez les employés et les marchands qu’ils ne doivent pas se présenter au travail s’ils ressentent des symptômes associés à la maladie (fièvre, toux, difficultés respiratoires ou autres symptômes). Pour plus de précisions, consultez la page Réponses aux questions sur le coronavirus (COVID-19) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Consultez aussi le Guide en cas de déclaration d’un cas positif à la COVID-19 dans un établissement alimentaire (PDF 241 Ko).

Anxiété et déprime associées à la COVID-19

L’actuelle pandémie de la COVID-19 est un contexte particulier et inhabituel. Il est normal de vivre de la peur, du stress, de l’anxiété ou de la déprime.

Les moyens pour améliorer sa situation sont de bien s’informer, de prendre soin de soi et d’aller chercher de l’aide au besoin.

Voici des numéros de téléphone utiles pour obtenir de l’aide :

  • Association québécoise de prévention du suicide : 1 866 APPELLE (277-3553)
  • Info-Social (service de consultation téléphonique gratuit et confidentiel) : 811
  • Au Coeur des familles agricoles (organisme offrant des services de première ligne, dont les travailleurs de rangs, aux producteurs et à leurs proches) : 450 768-6995
  • Programme d’aide pour les agriculteurs (PAPA) mis en place par l’Union des producteurs agricoles (permet aux producteurs et à leurs familles d’accéder facilement à des services psychologiques, sociaux et physiques) :
    Téléphone : 1 833 368-8301
    Site Web : Programme d’aide pour les agriculteurs (PAPA) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
    Courriel : reception@optimasanteglobale.com 

Avis

Les modalités des renseignements fournis et des guides pourraient devoir être revues s’il devenait nécessaire de modifier les mesures de santé publique ordonnées ou préconisées par les gouvernements du Québec ou du Canada, en fonction de l’évolution de la situation.