On entend par « Cidre de glace du Québec » un cidre liquoreux obtenu exclusivement par la fermentation de pur jus de pommes de variétés tardives cultivées au Québec. Les sucres sont au préalable concentrés uniquement par le froid naturel, sans ajout de colorant, ni d’arôme naturel ou artificiel. Cette boisson peut dégager des arômes fruités, floraux, de pomme cuite, de pomme fraîche, de sucre, de miel, de cassonade, de fruits exotiques, de litchi, d’abricot et de figue.

Les pommes doivent être pressées entre le 1er décembre et le 1er mars inclusivement. La concentration des sucres par le froid peut être réalisée selon deux méthodes : la cryoconcentration et la cryoextraction.

  1. Cryoconcentration : concentration des sucres dans le jus de pommes qui ont été récoltées à l’automne, puis conservées au frais jusqu’au pressurage.
  2. Cryoextraction : concentration des sucres dans le fruit entier. Cette méthode implique l'utilisation de pommes entières qui ont subi l’action du gel naturel après la cueillette à l’automne, puis qui ont été pressurées. On peut également se servir de pommes qui ont subi l’action du gel dans l’arbre (qui ont été cueillies gelées) pour ensuite être pressurées.

Toutes les étapes de préparation du « Cidre de glace du Québec » doivent être réalisées dans l’aire géographique délimitée. Chaque produit doit faire l’objet d’une dégustation par un comité d’agrément avant de porter l’appellation. L’ensemble du processus est certifié par un organisme indépendant.

Étiquetage obligatoire

  • L’appellation « Cidre de glace du Québec »
  • La mention « Indication géographique protégée »
  • Le logo reconnu par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV)
  • Les coordonnées du fabricant du produit
  • Le nom de l’organisme de certification accrédité par le CARTV
  • Le code de traçabilité du produit

Surveillance de l’usage des appellations réservées

L’usage de l’appellation « Cidre de glace du Québec » est réservé aux produits certifiés conformes au cahier des charges.

Le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. a pour mission de surveiller l’usage des appellations réservées.

Si vous croyez qu’une entreprise ou un organisme de certification contrevient aux normes d’une appellation réservée, il est possible de faire une demande de vérification Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. au CARTV.

Le 30 décembre 2014, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation a reconnu l’indication géographique protégée (IGP) « Cidre de glace du Québec » ainsi que sa version anglaise « Québec Ice Cider » au moyen d'un avis publié dans la Gazette officielle du Québec.

La Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. confère aux entreprises inscrites auprès d’un organisme de certification accrédité le droit exclusif de désigner leurs produits par cette appellation réservée.