Le virus de la COVID-19 ne se transmet pas par l’eau potable. Selon l’Organisation mondiale de la santé, les traitements appliqués dans les installations de production d’eau potable sont en mesure de rendre inactif le virus qui cause la COVID-19. Lorsque l’eau potable provient d’une source d’eau souterraine et qu’elle est distribuée sans désinfection préalable, les mesures d’aménagement et de protection de la source d’eau déjà exigées permettent d’éviter la contamination de l’eau par l’ensemble des virus.

La production et la distribution d’eau potable sont des services essentiels et doivent être maintenus malgré la pandémie. Les exigences réglementaires relatives au traitement de l’eau, à la compétence des opérateurs et au suivi de la qualité microbiologique et chimique de l’eau continuent de s’appliquer. Toutefois, le Ministère a modulé ses attentes pour le cas où la COVID-19 affecterait le personnel qui assure la production et la distribution d’eau potable. Ainsi, les responsables de systèmes de distribution d’eau potable doivent assurer la santé et la sécurité du public par les mesures suivantes :

  • Maintenir la distribution de l’eau;
  • Prévoir le personnel compétent;
  • Assurer le suivi de la qualité microbiologique de l’eau potable distribuée.

Maintenir la distribution de l’eau

L’eau distribuée doit être potable pour continuer d’alimenter la population et assurer le maintien des mesures de salubrité recommandées par la santé publique (ex. : lavage des mains). La distribution d’eau permet également d’évacuer les eaux usées et de réagir en cas d’incendie.

Prévoir le personnel compétent

Les responsables de systèmes de distribution d’eau potable doivent s’assurer de disposer d’opérateurs compétents pour les faire fonctionner, particulièrement dans le cas où le personnel régulier serait affecté par la COVID-19.

Assurer le suivi de la qualité microbiologique de l’eau potable distribuée

Les analyses microbiologiques sont prioritaires pour assurer la qualité de l’eau potable distribuée, et les responsables doivent aviser sans délai le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatique, la santé publique et la population desservie si ce suivi révèle une contamination.

Les laboratoires accrédités par le Ministère ont d’ailleurs été avisés d’analyser en priorité les échantillons d’eau potable qui leur sont transmis.

Attentes gouvernementales 

Les responsables de systèmes de distribution d’eau potable doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Poursuivre le suivi de la qualité de l’eau potable distribuée dans la mesure du possible;
  • S’il est impossible de faire certains suivis ou s’il est nécessaire d’adapter les suivis effectués, documenter la situation et en informer la direction régionale concernée du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques;
  • Aviser la direction régionale du Ministère et la direction régionale de santé publique concernées de tout avis diffusé à la population desservie en lien avec un problème de qualité de l’eau constaté ou appréhendé.

Le Ministère exercera une tolérance à l’égard de certaines obligations administratives pendant la pandémie. Toutefois, aucun compromis ne doit être fait quant au contrôle de la qualité microbiologique de l’eau potable et quant à la qualité de l’eau distribuée.