Jusqu’au 27 avril, les secteurs ayant fait l’objet d’une réouverture étaient ajoutés à la liste des services gouvernementaux et autres activités prioritaires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., qui inclut la collecte des déchets et la gestion des matières résiduelles.

Pour la gestion des matières résiduelles, voici la liste des services jugés essentiels :  

  • Services de collecte et d’élimination des déchets; 
  • Services de collecte et de tri des matières recyclables; 
  • Services de collecte et de traitement des matières dangereuses; 
  • Services de collecte et de traitement des matières organiques, y compris le vidage des fosses septiques; 
  • Écocentres et services de collecte d’encombrants; 
  • Services de collecte et de tri des résidus de construction, rénovation et démolition; 
  • Services de collecte et de traitement des déchets biomédicaux; 
  • Entreprises de gestion parasitaire (pour le contrôle des puces de lit, rats et souris, notamment). 

Toutes les entreprises produisant des intrants ou des matières premières nécessaires aux services et activités jugés essentiels doivent maintenir leurs activités en conséquence, en tenant compte des directives de la santé publique. 

Consignes aux entreprises du secteur de la gestion des matières résiduelles 

Il appartient à chaque organisation (entreprise, municipalité, détaillant ou autre) d’appliquer les recommandations suivantes et de prévoir un plan de continuité des services en fonction de leur réalité propre, notamment quant à l’absence d’employés. 

Écocentres

Ces consignes indiquent les mesures de protection qui doivent être prises par les gestionnaires d’écocentres. Les employeurs doivent s’assurer d’informer leurs employés des mesures d’hygiène à prendre et de la bonne utilisation du matériel de protection. Lorsqu’on applique les mesures de prévention nécessaires (lavage des mains et distanciation), les risques de contamination demeurent faibles. 

  • Pour faciliter le lavage de mains, des stations de lavage devraient être installées. On privilégie l’eau savonneuse, sinon, les solutions alcoolisées doivent être utilisées après que les souillures visibles sur les mains ont été enlevées. 
  • Pour limiter les contacts et respecter la distanciation physique, les citoyens devraient manipuler eux-mêmes les matières et produits qu’ils amènent à l’écocentre. 
  • Le nombre d’utilisateurs présents en même temps à l’écocentre devrait être contrôlé. 

Centres de tri de résidus de construction, rénovation et démolition (CRD) 

Ces consignes indiquent les mesures de protection qui doivent être prises par les gestionnaires de centres de tri de résidus de CRD. Les employeurs doivent s’assurer d’informer leurs employés des mesures d’hygiène à prendre et de la bonne utilisation du matériel de protection. Lorsqu’on applique les mesures de prévention nécessaires (lavage des mains et distanciation), les risques de contamination demeurent faibles.

Les employés doivent porter des gants, des lunettes de protection et un survêtement de travail.  

Des ressources en santé au travail sont disponibles à la direction de santé publique de chaque région pour soutenir les entreprises dans l’implantation des mesures de prévention nécessaires.  

Les gestionnaires de centres de tri de résidus de CRD peuvent consulter les Recommandations intérimaires concernant les travailleurs de la gestion des matières résiduelles Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de l'Institut national de santé publique du Québec. 

Retour de contenants consignés

La pleine reprise des activités de consigne chez les détaillants se fera à compter du 22 juin sur l’île de Montréal et dès le 8 juin partout ailleurs au Québec. Des modalités temporaires de récupération des contenants consignés sont en vigueur depuis le 18 mai. Lorsque cela est possible, les détaillants reprennent les contenants consignés apportés par la population dans des espaces extérieurs situés dans leur stationnement. Lorsque la récupération sur le terrain de leurs commerces n’est pas possible, les détaillants peuvent organiser des opérations de grandes corvées dans des espaces municipaux ou encore dans les stationnements des centres d’achat en collaboration avec des organisations communautaires et municipales.  

Les détaillants doivent s’assurer d’informer adéquatement leurs employés des mesures d’hygiène à prendre et leur fournir l’équipement nécessaire. 

  • Les employés qui manipulent les contenants doivent porter des gants, les retirer adéquatement et se laver les mains fréquemment. 
  • Les surfaces et équipements doivent être désinfectés fréquemment. 

Les détaillants peuvent aussi se référer aux Recommandations intérimaires concernant les marchés d'alimentation et commerces essentiels Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de l'Institut national de santé publique du Québec. 

Centres de tri de matières recyclables

Ces consignes indiquent les mesures de protection qui doivent être prises par les gestionnaires des centres de tri. Les établissements desservis par l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail – secteur affaires municipales (APSAM) devraient s’adresser à elle pour obtenir du soutien afin de mettre en œuvre les mesures de prévention adéquates. Les entreprises membres de Via Prévention peuvent s’adresser à cette association pour obtenir du soutien, alors que les autres centres de tri peuvent s‘adresser au Réseau de santé publique en santé au travail (RSPSAT).

Les employeurs doivent informer leurs employés des mesures d’hygiène à prendre et s’assurer qu’ils utilisent correctement les équipements de protection adéquats.  

  • Les employés doivent porter des gants, un appareil de protection respiratoire (par exemple un demi-masque jetable avec filtre N95), des lunettes de protection et un survêtement de travail. 
  • Il n’est pas nécessaire de laisser la matière entrante au centre de tri en repos avant de la trier. 
  • Les appareils de protection respiratoire doivent être utilisés selon les recommandations de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). 

Voir aussi :

Organismes municipaux en charge des collectes (déchets, matières organiques et matières recyclables)

Bien que les risques soient minimes, les organismes municipaux doivent informer leurs employés des mesures d’hygiène à prendre et s’assurer qu’ils utilisent correctement les équipements de protection adéquats.

  • Les mesures d’hygiène et de protection habituelles (ex. : port de gants) s’appliquent.
  • Il n’est pas nécessaire de donner des indications particulières aux citoyens (ex. : mettre le bac au chemin 24 heures avant la collecte).
  • Pour faciliter le lavage des mains, des stations de lavage devraient être installées. On privilégie l’eau savonneuse, sinon, les solutions hydro-alcooliques doivent être utilisées après que les souillures visibles sur les mains ont été enlevées.

Voir aussi :

Entreprises de collecte (y compris la collecte des encombrants et des résidus de construction, de rénovation et de démolition), les lieux d’élimination et les installations de traitement des matières organiques et des matières dangereuses

Ces consignes indiquent les mesures de protection qui doivent être prises par les employeurs afin d’informer leurs employés des mesures d’hygiène à prendre et de la bonne utilisation du matériel de protection. Lorsqu’on applique les mesures de prévention nécessaires (lavages des mains et distanciation), les risques de contamination demeurent faibles.

  • Les équipes de travail (binômes) devraient être conservées pour les collectes afin de minimiser les contacts entres personnes, et ce, considérant la proximité physique des employés lors des déplacements.  
  • Les employés devraient porter des gants et un survêtement de travail.  
  • Pour faciliter le lavage de mains, des stations de lavage devraient être installées. On privilégie l’eau savonneuse, sinon, les solutions hydro-alcooliques doivent être utilisées après que les souillures visibles sur les mains ont été enlevées. 
  • Pour les déchets biomédicaux, les entreprises devraient vérifier auprès des hôpitaux si des mesures particulières sont prises par ceux-ci. 

Des ressources en santé au travail sont disponibles à la direction de santé publique de chaque région pour soutenir les employeurs dans l’implantation des mesures de prévention nécessaires.  

La fiche d'information Collecter sans virus Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de Via Prévention propose également des informations pertinentes auxquelles se référer.

Garages

Ces consignes sont destinées aux gestionnaires de garages de mécaniques afin de protéger la santé de leurs employés et des personnes qui fréquentent le milieu de travail. Il est aussi demandé aux employeurs de suivre les Recommandations intérimaires concernant les garages de mécanique Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de l'Institut national de santé publique du Québec. 

Les différentes clientèles peuvent également consulter les Recommandations intérimaires concernant les travailleurs de la gestion des matières résiduelles Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de l'Institut national de santé publique du Québec. 

Aides financières

La liste suivante est destinée à orienter les entreprises du secteur de la gestion des matières résiduelles au Québec vers les aides financières gouvernementales qui sont mises à leur disposition pour minimiser l’impact de la COVID-19. 

Consultez la Liste des aides financières disponibles au Québec pour les entreprises affectées par la COVID-19 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.