Victimes ou témoins

Il importe de ne pas banaliser l’homophobie et la transphobie. Si vous êtes victime ou témoin d’un acte homophobe ou transphobe, vous pouvez d’abord en parler à des personnes qui sont susceptibles de vous conseiller ou de vous offrir de l’aide.

À l'école ou à la maison, vous pouvez en parler à un adulte en qui vous avez confiance, par exemple :

  • l’un de vos parents;
  • l’un de vos proches (p. ex. : frère, sœur, tante, oncle, ami);
  • votre enseignant;
  • votre éducateur spécialisé;
  • votre directeur d’école.

Dans votre milieu de travail, vous pouvez discuter de la situation avec :

  • un collègue en qui vous avez confiance;
  • votre supérieur immédiat;
  • votre représentant syndical;
  • un représentant de votre Direction des ressources humaines.

Que vous soyez témoin ou victime, peu importe l’endroit, vous pouvez communiquer avec le service de police de votre municipalité pour obtenir de l’aide ou pour dénoncer une situation.

Vous pouvez également obtenir de l’aide ou porter plainte auprès de plusieurs organismes.

Ceux-ci peuvent notamment vous offrir :

  • un service d'écoute et d'aide par téléphone ou sur Internet;
  • des services d'accompagnement; des conseils judicieux.