Objectif

Le Québec compte parmi les sociétés où le vieillissement de la population est le plus marqué dans le monde. Cette situation pose de nombreux défis pour les municipalités, les municipalités régionales de comté (MRC) et les communautés autochtones. En raison de leur proximité avec les citoyens et de leurs champs de responsabilités, elles sont les plus aptes à intervenir et à mobiliser les acteurs locaux et les personnes aînées de leur territoire pour bâtir des milieux plus inclusifs à tous les âges de la vie.

Pour les aider, le gouvernement du Québec met à leur disposition :

L’accroissement du soutien au milieu municipal fait partie des priorités gouvernementales inscrites au plan d’action 2018-2023 Un Québec pour tous les âges Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., deuxième plan d’action issu de la politique Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. en vigueur depuis 2012. Les actions prévues sont orientées vers le soutien au vieillissement actif prôné par l’Organisation mondiale de la Santé, en vue d’encourager la participation sociale des aînés, leur vieillissement en santé ainsi que leur accès à des environnements sains, sécuritaires et accueillants.

Les effets positifs de la démarche Municipalités amies des aînés (MADA) sont indéniables, tant pour les administrations municipales que pour les aînés eux-mêmes. De récentes recherches menées par le Centre de recherche sur le vieillissement du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke démontrent que la démarche MADA a notamment entraîné les effets suivants :

  • elle a assuré le développement d’un « penser et agir aîné », qui s’est traduit par l’accroissement des investissements locaux et régionaux au bénéfice des personnes aînées;
  • elle a permis d’établir de nouvelles collaborations entre les différents acteurs concernés par le mieux-être des personnes aînées.