Identité de genre et orientation sexuelle

L'identité de genre est le sentiment profond et personnel d’être de genre masculin ou féminin, ni l’un ni l’autre, ou encore les deux. Ce sentiment apparaît très tôt dans l'enfance, parfois même dès l'âge de 2 ans. 

Toutes les personnes ont une identité de genre. Pour la majorité d’entre elles, leur identité de genre correspond à leur sexe assigné à la naissance; ces personnes sont cisgenres. Certaines personnes ont une identité de genre qui diffère du sexe assigné à la naissance; ces personnes sont transgenres.  

La transition des personnes transgenres peut s’effectuer selon trois aspects : légal, médical et social. Une transition légale signifie un changement de nom et de mention de sexe sur les papiers d’identité d’une personne. Une transition médicale implique différentes interventions médicales, qu’elles soient chirurgicales, hormonales, etc. Enfin, la transition sociale s’effectue auprès de l’entourage, personnel et ou professionnel, et s’exprime par un changement de pronom pour s’adresser à la personne. La transition sociale peut aussi concerner l’expression de genre de la personne, c’est-à-dire la façon dont elle exprime son genre, qui est propre à chaque individu. Cela peut concerner différents aspects de son apparence (vêtements, coiffure, gestes, etc.).  

Une personne non binaire est une personne dont l'identité de genre se situe hors des catégories homme et femme. Cette personne peut s’identifier comme une personne transgenre.  

L'orientation sexuelle se définit comme l'attirance physique ou émotionnelle pour une personne du même sexe (homosexualité), du sexe opposé (hétérosexualité) ou sans égard à son sexe (bisexualité ou pansexualité). 

Diversité sexuelle 

Les concepts d'identité de genre et d'orientation sexuelle se retrouvent souvent sous le sigle LGBTQ (lesbienne, gai, bisexuelle ou bisexuel, transgenre et queer). Par contre, l'identité de genre n'a rien à voir avec l’orientation sexuelle d’une personne : ce sont deux concepts complètement différents. 

Des personnes issues de la communauté LGBTQ s’unissent pour lutter contre la discrimination qu'elles peuvent vivre, et non parce qu'elles se définissent toutes de la même façon. 

Importance d’une éducation non stéréotypée

Certains adultes croient, à tort, qu'il faut éduquer les filles et les garçons différemment pour qu'elles et ils développent une identité de genre qui correspond à leur sexe biologique. En réalité, l'identité de genre et l'orientation sexuelle ne peuvent pas être influencées par l'éducation reçue, puisqu'elles sont innées. Cela dit, plus nous éduquons les enfants de la même façon, sans tenir compte de leur sexe, plus ils pourront exprimer comment ils se sentent réellement.   

Le sentiment intérieur d'être une fille, un garçon ou ni l’un ni l’autre n'est pas directement lié aux intérêts d’une personne, par exemple pour certains jeux ou vêtements. C’est pourquoi il ne faut pas penser qu’un garçon qui s'intéresse à une activité dite féminine se perçoit comme une fille ou qu’il sera homosexuel. En fait, avoir des comportements attribués au sexe opposé est commun chez les enfants et n’a rien à voir avec le genre auquel ils s'identifient intérieurement. S’inquiéter parce qu'un garçon a des comportements dits « féminins », et vice-versa, est une preuve que nous adhérons nous-mêmes à des stéréotypes.

L’identité de genre est souvent formée très jeune. Pendant l’enfance et à l’adolescence, les jeunes ont souvent tendance à utiliser les stéréotypes sexuels dans leurs comportements, leur attitude, leur habillement, afin de consolider leur identité de genre. Ces comportements, souvent inconscients, sont influencés par les attentes de la société.  

En résumé, inciter les enfants à agir comme bon leur semble, peu importe que les comportements soient considérés comme « féminins » ou « masculins », leur permet d’acquérir toutes des compétences nécessaires à leur développement. Si on les contraint à participer uniquement aux activités généralement associées à leur sexe, ces enfants n'auront pas eu la chance d'intégrer toutes ces compétences. 

Homophobie et transphobie  

Les jeunes qui ne répondent pas aux stéréotypes associés à leur sexe peuvent se sentir différents, à part, voire exclus. Ces personnes sont couramment victimes de discrimination, de harcèlement et même de violence, d’où l’importance de sensibiliser la population à l’acceptation de la différence. Par exemple, un petit garçon qui aimerait beaucoup suivre des cours de danse classique pourrait refouler cette passion qui ne correspond pas à ce que la société attend de lui. De l'incertitude, une baisse d'estime de soi et de l’intimidation pourraient s'ensuivre.   

Pour ces raisons, les enfants doivent avoir accès à des modèles dans lesquels ils peuvent se reconnaître. C’est ainsi qu’ils pourront être pleinement heureux et s'épanouir. 

Conseils pour soutenir les jeunes

Offrir une éducation sans stéréotypes permet de valoriser la diversité et d’encourager par le fait même des valeurs d'égalité entre les femmes et les hommes.  

Voici quelques conseils pour aider les jeunes à s’exprimer librement :  

  • Laissez les enfants exprimer leur créativité et explorer les activités qui piquent leur curiosité. Le soutien parental favorise une bonne estime de soi et consolide leur confiance en eux. 
  • Diversifiez les activités pour que les enfants cultivent toutes les compétences nécessaires à leur épanouissement. 
  • Encouragez les enfants à choisir des activités non associées typiquement à leur sexe. Par exemple, à la maison, vous pouvez demander à votre fils de prendre en charge des responsabilités familiales liées aux soins de ses frères et sœurs, et à votre fille, de déplacer des boîtes dans la cour.  
  • Rappelez souvent aux enfants qu’il n’y a aucune activité réservée aux filles ou aux garçons. 
  • Questionnez-vous sur vos propres valeurs et votre adhésion aux stéréotypes. Pourquoi croire qu’un garçon qui se met du vernis à ongles est homosexuel?  
  • Véhiculez toujours des valeurs d'égalité entre les femmes et les hommes auprès des jeunes. 
  • Soyez ouvert d'esprit en matière de diversité. Si certains jeunes ont des propos ou des comportements discriminatoires envers les personnes de la diversité sexuelle et de genre, invitez-les à réfléchir à cette conduite. Est-ce lié à l’incompréhension, à la peur de l’inconnu?

De nombreuses ressources existent :

Guide sur les mesures d’ouverture et de soutien envers les jeunes trans et les jeunes non binaires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Mesures d’ouverture et de soutien envers les jeunes trans et les jeunes non binaires- Guide pour les établissements d’enseignement (PDF 1,65 Mo)

Sexes, genres et orientations sexuelles – comprendre la diversité (guide de l’INSPQ)  (PDF 10,54 Mo)

Guide des pratiques d’ouverture à la diversité sexuelle et de genre en milieu collégial et universitaire  (PDF 5,62 Mo)

Vers des milieux inclusifs et sécuritaires pour la diversité sexuelle et de genre (PDF 340 Ko)