Accès aux services de garde

Tous les services de garde du Québec peuvent recevoir 100 % du nombre maximal d’enfants indiqué à leur permis. En ce qui concerne les personnes responsables d’un service de garde en milieu familial (RSG), le nombre régulier d’enfants pouvant être accueillis en vertu de leur reconnaissance est en vigueur.

Toutes les mesures sont prises pour assurer la santé et la sécurité des enfants et du personnel. Des consignes d'hygiène et de prévention ont été transmises aux services de garde.

Une distance de deux mètres doit être observée, autant que possible, entre les adultes (entre les éducatrices elles-mêmes et entre les éducatrices et les parents) et entre les adultes et les enfants. Cette distance n’est cependant pas requise entre les enfants d’un même groupe, ni entre les enfants et les éducatrices d’un même groupe (maximum de 10 enfants). Des mesures doivent être prises pour limiter le plus possible les contacts entre les groupes.

Lorsque des tâches nécessitent d’être à moins de 2 mètres des enfants ou d’autres adultes pour une durée de plus de 15 minutes cumulatives par jour, l’éducatrice ou tout autre membre du personnel doit porter un masque de procédure médical de qualité et une protection oculaire (lunette de protection ou visière).

Pour assurer la santé et la sécurité de tous, les règles sanitaires de base telles que l’hygiène respiratoire (ex. tousser dans son coude) et l’hygiène des mains doivent toujours être respectées.

Recommandations aux parents

La Direction générale de la santé publique recommande aux parents suivants de discuter avec leur médecin traitant avant de prendre une décision relativement à la fréquentation de leur enfant d’âge préscolaire dans un service de garde :

  • les femmes enceintes;
  • les familles dans lesquelles réside une personne âgée de 70 ans ou plus;
  • les parents qui souffrent de maladies chroniques ou qui ont un déficit immunitaire;
  • les parents dont les enfants souffrent de maladies chroniques ou d’un déficit immunitaire.

Le parent est le seul juge de sa situation et il peut décider d’utiliser un service de garde bien qu’il présente un facteur de risque pouvant entraîner des complications liées à la COVID-19. Ainsi, un service de garde ne peut pas refuser l’accès à un enfant dont le parent présente un des facteurs de risque mentionnés précédemment.

Les seuls facteurs d’exclusion pouvant être invoqués par la direction du service de garde, outre une limite de sa capacité d’accueil, sont le fait que l’enfant présente des symptômes de la COVID-19, que l’enfant (ou une personne à son domicile) a reçu un diagnostic positif de COVID-19, ou que l’enfant a voyagé à l’extérieur du Canada au cours des 14 derniers jours

Si une personne au domicile de l’enfant est en attente d’un résultat à un test de la COVID-19 l’enfant peut être admis au service de garde s’il ne présente pas de symptômes. Si le test de la personne à son domicile s’avère positif, l’enfant devra rester à la maison pendant une période minimale de 14 jours.

Si un enfant présente des symptômes décrits dans le document Les enfants et la COVID-19 (PDF 254 Ko), il est recommandé de le garder à la maison et d’éviter les contacts avec les autres personnes. Nous vous invitons à utiliser l’outil d’évaluation ou à composer le 1 877 644-4545 et à suivre les directives qui vous seront données pour savoir si votre enfant devrait être testé ou s’il peut retourner dans son milieu de garde ou son milieu scolaire.

Les parents et le personnel des services de garde peuvent également consulter la marche à suivre en cas de COVID 19 (PDF 558 Ko), le document Services de garde en installation : mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et la Foire aux questions.

Plan d’action en cas de deuxième vague de la Covid-19

En raison de leur caractère essentiel et des connaissances que nous avons aujourd’hui, les services de garde éducatifs à l’enfance demeureront ouverts en cas de deuxième vague et toutes les mesures de sécurité continueront d’être prises et d’être respectées avec rigueur. Il n’est pas exclu de devoir renforcer ces mesures si la situation l’exige.

Un plan d’action (PDF 3,35 Mo) a été élaboré et sera mis en œuvre si une deuxième vague de la COVID-19 nécessite l’application par le gouvernement de nouvelles mesures sanitaires. Le gouvernement envisage de procéder de façon ciblée, par région et/ou par secteur d’activité, pour orchestrer une nouvelle période de confinement advenant qu’elle s’avère nécessaire. L’objectif sera de tout mettre en œuvre afin, d’une part, d’assurer le développement, la santé et la sécurité des enfants et des familles et, d’autre part, de permettre aux parents de poursuivre leurs activités professionnelles.

Cette série de mesures permettra de faire face à la plupart des scénarios de recrudescence de la maladie. Advenant une situation sanitaire plus grave que celle vécue au printemps dernier, des mesures spéciales seront mise en place. Le déploiement des mesures proposées se fera en concertation étroite avec la Direction générale de la santé publique (DGSP) et s’appuiera sur une réflexion qui place le bien-être des usagers (familles et enfants) et des employés au cœur des décisions.

Un processus de coordination avec les établissements de santé et de services sociaux a été mis en place afin d’intervenir rapidement en cas d'éclosion dans un service de garde éducatif à l’enfance.

Nouvelle inscription

L’admission de nouveaux enfants à un service de garde se fait comme à l'habitude par le guichet unique d'accès aux services de garde reconnus,  La Place 0-5 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Offrir son aide

Plusieurs besoins urgents de main-d'œuvre sont actuellement à combler. Les personnes qui souhaitent offrir leur aide au réseau des services de garde éducatifs à l'enfance sont invitées à consulter la page Jetravaille! Un service d’offres d’emploi simplifié et gratuit dans le contexte de la COVID-19.