Ouverture des services de garde

Depuis le 11 mai dernier, tous les services de garde, y compris les garderies non subventionnées et les services de garde en milieu familial, reconnus et non reconnus, ouvrent progressivement dans l’ensemble des régions du Québec, à l’exception de ceux qui se trouvent sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (CMM) et de la municipalité régionale de comté (MRC) de Joliette.

Les services de garde de la CMM et de la MRC de Joliette ouvriront leurs portes le 1er juin. Les services de garde dits « d’urgence » dans le milieu de la petite enfance seront donc disponibles sur ce territoire jusqu’au vendredi 29 mai inclusivement.

Pour bénéficier du service, votre enfant doit déjà avoir une place dans un service de garde. De plus, vous devez occuper un emploi figurant sur la liste services et activités prioritaires. Les enfants d’âge scolaire ne sont plus accueillis dans les services de garde éducatifs à l’enfance.

L’utilisation des services se fait sur une base volontaire. Les parents qui utilisent le service devront recommencer à payer la contribution parentale selon la tarification normale. Les enfants qui ne réintégreront pas tout de suite leur service de garde conservent leur place sans frais jusqu’au retour à la normale. Les parents sont invités à communiquer avec leur installation pour convenir des modalités de retour de leur enfant.

Toutes les mesures sont prises pour assurer la santé et la sécurité des enfants et du personnel. Des consignes de prévention seront transmises aux services de garde.

Accès progressif aux services de garde

L’accès aux services de garde sera élargi progressivement en fonction des mises à jour de la liste des services et activités prioritaires. Le nombre d’enfants augmentera de façon évolutive selon les recommandations de la Direction générale de santé publique (DGSP).

Si la demande dépasse le nombre de places recommandées par la DGSP, la priorité sera accordée aux parents pour lesquels le télétravail est impossible.

Recommandations de retrait du milieu de garde

La Direction générale de la santé publique recommande aux parents de ne pas envoyer leurs enfants d’âge préscolaire dans un service de garde jusqu’à nouvel ordre, si :

  • les enfants présentent une vulnérabilité sur le plan de la santé (maladie chronique, déficit immunitaire grave, etc.);
  • les parents ou les membres de la famille sont âgés de 70 ans et plus;
  • les parents souffrent de maladies chroniques ou ont un déficit immunitaire;
  • les parents ont reçu la consigne de s’isoler au domicile.

Même si la grossesse n’est pas considérée comme un facteur de risque, les enfants dont la mère est enceinte devraient également être retirés du milieu de garde par mesure de précaution.

La mère enceinte qui fait le choix d'envoyer son enfant dans un service de garde éducatif à l'enfance (SGEE) doit être consciente d'un risque possible qui lui sont propres et prendre une décision éclairée.

Facteur d’exclusion du milieu

Le seul facteur d’exclusion pouvant être invoqué par la direction du SGEE, outre sa capacité d’accueil, est le fait que le parent et/ou l’enfant ont contracté la COVID ou ont été en contact avec une personne ayant reçu un diagnostic positif de COVID. La grossesse chez la mère ne constitue pas un facteur d’exclusion d'un enfant. Ainsi, un SGEE ne peut pas refuser l’accès à un enfant dont le parent présente un facteur de risque. Le parent est le seul juge de sa situation.

Nouvelle inscription

L’admission de nouveaux enfants à un service de garde se fait par La Place 0-5 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Offrir son aide

Plusieurs besoins urgents de main-d'œuvre sont actuellement à combler. Les personnes qui souhaitent offrir leur aide au réseau des services de garde éducatifs à l'enfance sont invitées à consulter la page Besoins urgents de main-d'œuvre dans le contexte de la COVID-19.