Ce rapport pose un diagnostic sur la performance globale de l’établissement et sur ses résultats au regard des attentes relatives au financement consenti.

Contexte de l’évaluation

Le rapport porte sur l’évaluation de la performance de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), telle que prévue par la convention de subvention liant cet organisme au Ministère.

Du 1er avril 2012 au 31 mars 2015, le Ministère a alloué un montant total de 55,8 M$ à l’Institut dans le cadre du Programme de soutien à la recherche (PSR). Le financement du Ministère a permis à l’organisme de payer ses dépenses d’exploitation, de recherche et d’immobilisation.

Cette évaluation est destinée à soutenir les autorités et les gestionnaires du gouvernement du Québec dans leur prise de décision relativement au financement consenti à l’Institut. L’organisme évalué a eu l’occasion de valider les constats présentés dans ce rapport et adhère aux améliorations suggérées.

Constats et résultats

La performance de l’Institut est jugée satisfaisante par rapport aux attentes du Ministère. Sur les neuf critères considérés lors de l’évaluation, les résultats attendus sont dépassés dans trois critères et atteints dans les six autres.

Pour chacun des trois grands thèmes de l’évaluation, les principaux constats effectués pour la période du 1er avril 2012 au 31 mars 2015 sont les suivants :

La pertinence du financement consenti à l’IRCM

  • Les services et les installations de l’Institut sont utilisés par les clientèles attendues.
  • Au total, 282 projets ont été réalisés en collaboration avec d’autres organisations.
  • Les chercheurs ont assuré 1 251 participations à des rencontres scientifiques.
  • Les dépenses de recherche représentent 80 % des dépenses totales.
  • Globalement, 68 % des personnes sondées estiment que l’Institut constitue une valeur ajoutée pour le milieu de la recherche biomédicale au Québec.
  • L’IRCM est jugé utile par 97 % des répondants des entreprises et des bailleurs de fonds.
  • Pour 59 % des étudiants et des représentants des bailleurs de fonds, l’Institut est unique ou complémentaire par rapport à d’autres organismes du système québécois d’innovation.
  • Tous les ans, l’organisme a obtenu des revenus d’activité d’environ 19,8 M$.
  • L’effet de levier total du financement ministériel est de 1,2.
  • Le ratio de rendement de la dépense publique est estimé minimalement à 0,6, compte tenu du fait que les retombées économiques découlant notamment des activités de recherche clinique n’ont pas pu être mesurées.

L’efficacité de l’IRCM

  • Au total, 91 % des répondants se disent satisfaits des services et des activités de l’Institut.
  • L’indice moyen de spécialisation de l’IRCM est de 2,81; l’indice est supérieur à 1 dans le cas de 8 spécialités sur 11.
  • Chaque chercheur en équivalent temps complet (ETC) de l’Institut a obtenu, en moyenne, 915 k$ de subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), ce qui place l’Institut au deuxième rang parmi 11 centres de recherche.
  • Les chercheurs de l’Institut ont participé à 875 activités de leur milieu de recherche.
  • Au total, 860 étudiants ont été reçus à l’Institut.
  • L’IRCM a offert 1 606 heures de formation aux étudiants reçus.
  • L’Institut a adopté de saines pratiques de gestion.
  • Les frais d’administration et de gestion ont représenté 6,8 % des dépenses totales de l’organisme.
  • La masse salariale de la haute direction a représenté 2,6 % des dépenses totales de l’organisme.

Les effets attendus de l’IRCM

  • En moyenne, 186 projets de recherche ont été financés annuellement.
  • Six licences ont été accordées pour des technologies développées par les chercheurs.
  • L’Institut a déclaré 22 inventions.
  • Cinq demandes de brevets liées à de nouvelles familles ont été déposées.
  • En moyenne, chaque chercheur en équivalent temps complet (ETC) de l’Institut a produit 19 publications, un nombre comparable à celui des chercheurs des autres centres de recherche.
  • En moyenne, les articles scientifiques des chercheurs de l’IRCM font l’objet de 1,44 citation contre 1,35 pour les articles de leurs homologues québécois.
  • Au total, les chercheurs de l’Institut ont reçu 75 prix et distinctions scientifiques.
  • Parmi les étudiants reçus, 62 ont obtenu un diplôme.
  • En moyenne, 71 % de l’effectif de l’IRCM est composé de personnel scientifique.
  • Plusieurs découvertes scientifiques récentes pouvant avoir des retombées socioéconomiques importantes ont été effectuées par les chercheurs de l’Institut.
  • Pour 67 % des répondants, les services et les activités de l’organisme ont eu des retombées bénéfiques.

Conclusions

Les principales conclusions à l’issue de cette évaluation sont les suivantes :

  • L’intervention du gouvernement par l’intermédiaire du financement de l’IRCM est justifiée, car les résultats relatifs aux trois critères de pertinence ont été atteints.
  • L’Institut s’est montré efficace pour atteindre les objectifs du gouvernement.
  • Les effets attendus des activités de l’organisme ont été obtenus.

Le présent résumé du rapport d'évaluation expose les principaux constats de celui-ci. Le rapport complet est accessible sur demande à l'adresse suivante : gar@economie.gouv.qc.ca.