L’évaluation des résultats de SOVAR vise à faciliter la prise de décision à l’égard du renouvellement de la convention de subvention 2015-2018 conclue entre SOVAR et le Ministère pour le soutien à son fonctionnement, dont l’échéance est le 31 mars 2018.

Ce rapport porte un jugement sur les résultats obtenus par SOVAR du 1er avril 2015 au 31 mars 2018. Durant cette période, l’aide financière accordée à SOVAR par le Ministère a totalisé 4,2 M$.

Cette évaluation a été réalisée conformément à la Politique ministérielle d’évaluation de programme et à la Charte de l’évaluation des programmes.

Principaux résultats et avis de l’évaluation

Dans l’ensemble, les résultats de SOVAR sont jugés satisfaisants par rapport aux cibles du Ministère.

L’évaluation confirme :

  • la pertinence du soutien au dispositif;
  • l’efficacité de celui-ci quant à l’atteinte des résultats visés par le Ministère;
  • l’efficience de l’aide financière accordée;
  • la conformité de l’utilisation de la dépense publique.

Les principaux résultats constatés sont résumés ci-dessous.

Pertinence du soutien au dispositif

Avis de l’évaluation : Satisfaisant, car les résultats visés sont atteints.

  • Absence de franche diminution des principaux indicateurs (+7,8 % du nombre de projets de valorisation, +21,8 % des dépenses de valorisation et de maturation technologique).
  • Complémentarité de SOVAR dans son écosystème et absence de chevauchement problématique avec d’autres organisations.
  • Moyenne de 43 déclarations d’invention des établissements commanditaires par année.
  • Au moins 85 % de la clientèle reconnaît la valeur ajoutée et l’utilité de SOVAR.
  • Forte cohérence des activités de SOVAR avec plusieurs stratégies gouvernementales.

Efficience de l’aide financière du Ministère

Avis de l’évaluation : Excellent, car les résultats visés sont dépassés.

  • Un ratio de rendement des dépenses publiques de 8,8.
  • Un effet de levier des dépenses publiques de 12,20.
  • Un ratio des dépenses de 32 k$ par déclaration d’invention, de 10 k$ par projet de valorisation et de 8 k$ par brevet.

Efficacité du dispositif à atteindre les résultats visés par le Ministère

Résultats immédiats (extrants visés)

Avis de l’évaluation : Satisfaisant, car les résultats visés sont atteints.

  • Une forte présence de tous les principaux indicateurs de résultats.
  • Une présence de six partenariats et de 35 collaborations avec d’autres acteurs du système québécois d’innovation.
  • Une participation de SOVAR à une gestion de portefeuille d’actifs de PI.
  • Une forte présence des activités habituellement attendues en matière de valorisation.

L’atteinte des résultats intermédiaires (effets visés)

Avis de l’évaluation : Excellent, car les résultats visés sont dépassés.

  • Un effet de levier des dépenses de SOVAR en valorisation et en transfert de 13,92.
  • L’existence de 26 licences en vigueur au 31 mars 2018, qui ont généré 852 k$.
  • La création de quatre entreprises dérivées au cours de la période d’évaluation.
  • Une présence démontrée de plus de trois cas de succès.

L’obtention de retombées socioéconomiques

Avis de l’évaluation : Excellent, car les résultats visés sont dépassés.

  • Des investissements induits vers les universités de 4,7 M$ et vers les entreprises dérivées de 69,9 M$.
  • La totalité du chiffre d’affaires des entreprises (100 %) est attribuable aux licences.
  • Des retombées économiques probantes et une création de nouvelle richesse de 92 M$ pour le Québec.
  • La création ou le maintien de 414 emplois attribuables à la valorisation et au transfert.
  • Une valeur économique du portefeuille de placements de 843 k$.

Conformité de l’utilisation de l’aide financière

Conformité des opérations par rapport aux attentes du Ministère

Avis de l’évaluation : Satisfaisant, car les résultats visés sont atteints.

  • Des frais administratifs et de gestion de 5 %.
  • Une utilisation de l’aide financière conforme à la convention d’aide financière et une masse salariale de la haute direction représentant 12 % des dépenses totales de SOVAR.
  • La démonstration de saines pratiques de gestion, un CA composé de représentants d’entreprises reflétant adéquatement le milieu de la valorisation et ne recevant pas de jetons de présence.
  • Un taux de satisfaction des trois populations de 85 % (pourcentage et modalité).
  • L’illustration de cinq témoignages d’entreprises illustrant un succès commercial et des retombées de croissance.

Dans le cas où l’entente d’aide financière du Ministère serait renouvelée, l’évaluation suggère aux décideurs et aux gestionnaires du Ministère de porter attention aux éléments suivants :

  • Concernant la cible 1, il y aurait lieu d’inviter l’organisme à poursuivre ses efforts en vue d’augmenter (ou d’éviter une franche diminution) les principaux indicateurs d’activité.
  • Concernant la cible 2, il y aurait lieu d’inviter l’organisme à continuer ses efforts visant à assurer sa complémentarité à d’autres organismes de son écosystème et à éviter le chevauchement problématique avec d’autres organisations.
  • Concernant la cible 10, il y aurait lieu d’inviter l’organisme à continuer ses efforts visant à augmenter le nombre de collaborations et de partenariats avec d’autres acteurs du système québécois d’innovation.
  • Concernant la cible 23, il serait intéressant de bonifier la lecture des états financiers afin d’augmenter la ventilation de ces deniers.

Commentaires de SOVAR

SOVAR accueille favorablement le présent rapport d’évaluation. SOVAR est sensible aux différents éléments soulevés, car elle juge important d’atteindre les résultats visés par l’aide financière du Ministère.

L’organisme accueille favorablement le présent rapport d’évaluation. Il est sensible aux éléments soulevés, car il juge important d’atteindre les résultats visés par le Ministère.

SOVAR adhère aux suggestions d’amélioration des résultats présentés dans le rapport.

À cet égard, l’organisme souhaite faire les commentaires suivants :

Concernant la cible 1 : volume d’affaires

Dans le cadre de sa planification stratégique 2019-2021, SOVAR s’est engagée à renouveler ses façons de faire afin d’améliorer son efficacité en termes d’émergence et de valorisation des projets. Ces nouvelles façons de faire devraient se traduire par une augmentation du nombre de projets reçus. Toutefois, comme il est prévu de miser davantage sur la valorisation des projets à haut potentiel et de mettre fin aux projets moins prometteurs plus rapidement, il est possible qu’au début le nombre de dossiers en valorisation n’augmente pas. À terme, on s’attend à des retombées plus importantes et à un meilleur rendement des dépenses publiques.

Nous soulignons également que la capacité de SOVAR à mener à bien ses activités est tributaire du soutien continu reçu ainsi que de l’existence et de l’efficacité des programmes du Ministère. À cet égard, nous pensons qu’une certaine souplesse pourrait être apportée aux programmes afin de reconnaître le rôle évolutif des sociétés de valorisation, notamment dans l’accompagnement entrepreneurial des entreprises scientifiques en prédémarrage et eu égard aux nouvelles approches en innovation numérique et sociale.

Concernant la cible 2 et la cible 10 : complémentarité avec le milieu et partenariats

SOVAR croit que les synergies issues de la complémentarité des partenaires est ce qui permet le développement d’un écosystème d’innovation fort. En ce sens, SOVAR s’est engagée à travailler avec l’ensemble des partenaires du milieu afin d’assurer une fluidité optimale des projets, de l’émergence des résultats de la recherche à la prise en charge par des milieux preneurs.

Concernant la cible 23 : états financiers

SOVAR est tout à fait disposée à adapter ses états financiers aux besoins d’information qui seront précisés par le Ministère.

Suggestions pour les évaluations futures

SOVAR souhaite formuler certaines suggestions pour les évaluations futures :

Concernant les investissements induits

Le présent rapport (cible 6) mentionne : « Les investissements induits par les projets de valorisation ne sont pas non plus inclus dans l’analyse, car celle-ci vise à rester dans le périmètre des retombées attribuables directement à SOVAR. La présente évaluation a considéré les investissements induits par les projets de valorisation plutôt comme des effets dérivés (effet cascade ou effet domino) de SOVAR. »

À notre avis, cette affirmation est exacte en partie seulement. SOVAR, comme les autres sociétés de valorisation, a pour mandat de solliciter des partenaires privés en vue de participer financièrement aux projets de maturation qui exigent une part minimale de 20 % de source privée. De plus, lors du démarrage d’entreprise, SOVAR accompagne étroitement la start-up pour son premier financement, qui peut résulter en un montage de plusieurs centaines de milliers de dollars. Ainsi, une partie des investissements induits est directement attribuable aux activités de SOVAR. Nous suggérons donc que les prochaines évaluations fassent la distinction entre les investissements induits directement par la société de valorisation et les investissements issus d’un effet cascade à plus long terme.

Concernant la masse salariale de la haute direction

À l’heure actuelle, la masse salariale de la haute direction est évaluée par le pourcentage de la masse sur les dépenses totales de l’organisation. Plus une organisation est petite, plus élevé sera ce pourcentage surtout si, comme dans le cas de SOVAR, il n’y a qu’une seule personne dans la haute direction. Ainsi, le pourcentage des dépenses totales ne nous semble pas une mesure adéquate dans l’évaluation de la bonne gouvernance de l’organisation. À l’instar de ce qui se fait dans le domaine des entreprises inscrites en bourse, nous proposons d’explorer l’adoption de la mesure du ratio du salaire du PDG sur le salaire moyen des autres employés.

Le présent résumé du rapport d'évaluation expose les principaux constats de celui-ci. Le rapport complet est accessible sur demande à l'adresse suivante : evaluation@economie.gouv.qc.ca.