Cette évaluation pour but de poser un diagnostic sur la performance globale de l’organisme et sur ses résultats relatifs aux attentes liées au financement consenti.

Contexte de l’évaluation

Le rapport d’évaluation porte sur la performance du CEFRIO pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2015. Au cours des cinq années évaluées, le gouvernement du Québec a versé 5,4 M$ pour soutenir le fonctionnement et les activités de l’organisme.

Constats et résultats

La performance du CEFRIO est jugée conforme aux attentes du Ministère. L’évaluation a permis de constater que les résultats ont été atteints pour les neuf critères évalués.

Les principaux constats sont les suivants :

La pertinence du financement consenti au CEFRIO

  • Au total 275 partenaires financiers participent aux projets de l’organisme qui compte annuellement environ 146 membres.
  • La clientèle de l’organisme est composée à 29 % de PME. La clientèle de membres est formée à 26 % par des entreprises, dont 20 % sont des PME.
  • Les revenus de services sont évalués à 15,8 M$, dont 12,2 M$ proviennent d’une source publique.
  • Les activités et les services sont en grande majorité reconnus comme uniques ou complémentaires par la clientèle.
  • La valeur ajoutée et l’utilité de l’organisme sont reconnues par la grande majorité de la clientèle.
  • La mission du CEFRIO correspond aux objectifs de financement du Ministère.
  • L’effet de levier du financement pour le soutien à l’innovation technologique est de 2,9.
  • Les retombées économiques sont évaluées à 30,5 M$.
  • Pour le contribuable, le rendement de la dépense publique sur cinq ans est de 13 %.

L’efficacité du CEFRIO

  • Les activités sont conformes aux objectifs du financement gouvernemental.
  • Le taux de renouvellement des membres est de 91 %.
  • Le taux de satisfaction est de 98 % pour les membres et les partenaires et de 96 % pour les chercheurs.
  • L’organisme a adopté des pratiques de gestion axée sur les résultats.
  • Les frais administratifs représentent 9 % des charges totales.
  • La masse salariale de la haute direction représente 6 % des charges totales.
  • L’organisme utilise de manière appropriée les fonds alloués.
  • Le CEFRIO a établi des partenariats avec d’autres organismes de soutien à l’innovation.
  • Le conseil d’administration de CEFRIO est composé de différents acteurs de l’écosystème d’innovation, notamment d’un représentant d’une PME et d’un membre associatif représentant les entreprises.
  • Le taux d’autofinancement est de 75 %.

Les retombées liées au CEFRIO

  • Les investissements en recherche et développement s’élèvent à 14 M$, formés à 94 % des revenus de projets.
  • Chaque année, l’organisme utilise 35 % de son bassin de chercheurs; pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2015, il a fait appel à 70 chercheurs externes.
  • La grande majorité des chercheurs constatent l’existence des retombées scientifiques des projets du Centre.
  • Parmi les membres et les partenaires, 88 % estiment avoir amélioré substantiellement leur capacité d’innovation.
  • À la suite de la collaboration avec le CEFRIO, la clientèle a de meilleures chances d’introduire de nouveaux usages ou de réviser les usages existants des technologies de l’information et d’Internet.
  • Des cas à succès ont été fournis par le Centre.
  • Il y a eu création ou maintien de 378 emplois, attribuable en partie aux activités du CEFRIO, chez les clients et en majorité dans les entreprises.La création de richesse est estimée à 3,6 M$ en innovation sociale et organisationnelle.

Conclusions

Les principales conclusions à l’issue de cette évaluation sont les suivantes :

  • Le CEFRIO répond au besoin de soutenir l’innovation sociale et organisationnelle.
  • Le modèle d’affaires du CEFRIO est efficace.
  • Les effets attribuables au CEFRIO sont bénéfiques et probants pour sa clientèle.

Le présent résumé du rapport d'évaluation expose les principaux constats de celui-ci. Le rapport complet est accessible sur demande à l'adresse suivante : evaluation@economie.gouv.qc.ca.