Contexte de l'évaluation

Le rapport d'évaluation porte sur la performance du Centre québécois d'innovation en biotechnologie (CQIB) pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2015. Cette évaluation a pour but de poser un diagnostic sur la performance globale de l'organisme et sur ses résultats relatifs aux attentes liées au financement consenti.

Au cours des cinq années évaluées, le gouvernement du Québec a versé 2,2 M$ pour soutenir le CQIB dans la réalisation de son projet d'offrir un service d'incubation d'entreprises technologiques. Nous voulions nous assurer que l'organisme allait obtenir les résultats attendus et que ceux-ci allaient être conformes aux objectifs de la convention de subvention.

Cette évaluation est destinée à éclairer les autorités et les gestionnaires du gouvernement du Québec relativement aux suites à donner au financement consenti au CQIB.

L'organisme évalué a eu l'occasion de valider les constats présentés de ce rapport et les améliorations que nous suggérons.

Constats et résultats

Les résultats du CQIB sont jugés satisfaisants par rapport aux attentes du Ministère. L'évaluation a permis de constater que les résultats obtenus ont été très satisfaisants pour quatre critères, satisfaisants pour quatre critères et partiellement satisfaisants pour l'autre critère.

Les principaux constats sont les suivants :

La pertinence du financement consenti au CQIB

  • Les revenus autogénérés de l'organisme ont augmenté de 18 % au cours de la période évaluée. Ils se chiffrent à 981,2 k$ (en moyenne annuelle) et à 4,9 M$ au total.
  • En moyenne, chaque année, cinq projets sont présélectionnés et trois entreprises sont admises au programme d'incubation.
  • Les services du CQIB présentent une utilité et une valeur ajoutée certaines : 93 % des entreprises sondées et l'ensemble des partenaires (5/5) considèrent les services du CQIB comme très ou assez utiles.
  • Le ratio de la dépense publique a été estimé à 7,35 pour les services du CQIB, ce qui est élevé. Les retombées économiques sont très élevées, puisqu'elles incluent un important montant de capital de risque de 56 M$ sécurisé par une entreprise incubée au CQIB.

L'efficacité du CQIB

  • Parmi les activités du CQIB , 95 % sont des services d'incubation et des heures d'accompagnement, d'encadrement, de services techniques, de formation et d'entretien du parc d'équipement pour un total de 45 750 heures en 5 ans.
  • Les taux de satisfaction sont de 93 % pour la clientèle et pour tous les partenaires (5/5), qui se disent très ou assez satisfaits des services de l'organisme ou de leur collaboration.
  • Les frais de gestion et d'administration du CQIB sont estimés à 5 % des dépenses totales de l'organisme.
  • Le taux d'autofinancement est de 49 %.

Les effets du CQIB

  • Des effets positifs liés aux services reçus du CQIB ont été observés pour 80 % des entreprises sondées.
  • Quatre des cinq entreprises graduées ont constaté une croissance de leur chiffre d'affaires entre leur entrée en incubation et l'année 2014.
  • Le taux de survie des entreprises graduées durant la période évaluée est de 100 %.
  • L'effet de levier du financement du Ministère est de 3,32.
  • Il y a eu création de 162 emplois dans les entreprises incubées et graduées au CQIB.
  • La création de richesse attribuable aux activités du CQIB et aux entreprises incubées et graduées est estimée à 52,3 M$.

Conclusions

Les principales conclusions à l'issue de cette évaluation sont les suivantes :

  • L'intervention du Ministère est appropriée, car elle répond à un besoin qui s'illustre par la présence d'une demande pour les services d'incubation du CQIB, par la reconnaissance d'une utilité et d'une valeur ajoutée autant pour les entreprises clientes que pour les partenaires, ainsi que par des retombées économiques appréciables.
  • Les activités d'incubation de l'organisme sont conformes aux objectifs de financement.
  • Les effets visés ont été atteints.

Bien que les résultats du CQIB soient satisfaisants, les quelques pistes d'amélioration ci-dessous pourraient être examinées :

  • Réfléchir à la possibilité d'optimiser la compilation des suivis auprès des entreprises de la meilleure façon possible, compte tenu de la taille de l'équipe du CQIB, et ce, pour avoir des suivis fiables et facilement accessibles.
  • Voir s'il y a possibilité de diminuer le coût par entreprise admise en incubation en tenant compte de l'espace et des équipements requis.

Le présent résumé du rapport d'évaluation expose les principaux constats de celui-ci. Le rapport complet est accessible sur demande à l'adresse suivante : gar@economie.gouv.qc.ca.