Contexte de l’évaluation

Depuis plusieurs années, la création d’entreprises a connu un net recul au Québec. S’il s’agit d’une tendance avérée dans la plupart des pays développés, la performance du Québec à ce chapitre est cependant nettement moins bonne que celle de ses principaux concurrents, notamment canadiens.

L’établissement d’une solide culture entrepreneuriale est fondamental, tout comme l’élargissement de la base entrepreneuriale, afin de permettre à des clientèles spécifiques de mener à bien leur projet de création d’entreprises. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place le Programme d’aide à l’entrepreneuriat (PAEN), par l’entremise duquel il a consenti un financement totalisant 61 millions de dollars (M$) entre 2010-2011 et 2013-2014.

Cette évaluation visait à rendre compte des résultats relatifs au PAEN et à déterminer d’éventuelles pistes d’amélioration. 

Réponses aux questions d’évaluation

Les résultats obtenus de 2010-2011 à 2013-2014 sont jugés conformes aux attentes.

L’évaluation permet de répondre à trois questions :

1. L’intervention gouvernementale est-elle appropriée?

L’intervention gouvernementale est appropriée, notamment parce que le PAEN continue de susciter une demande de la part des mandataires et des entreprises. De plus, 86 % des répondants de la clientèle soutenue estiment que le programme répond adéquatement aux besoins de celle-ci. L’effet de levier du financement du Ministère, qui est de 1,5 pour les projets autorisés directement dans le cadre du PAEN, est satisfaisant.

2. Le PAEN remplit-il ses objectifs?

Le PAEN est un succès. Ses bénéficiaires ont majoritairement atteint ou dépassé les attentes du gouvernement. Par exemple, Futurpreneur a financé en moyenne 239 entreprises québécoises par année, lesquelles ont créé 614 emplois. Le Concours québécois en entrepreneuriat a reçu un total de 1 027 projets émanant des collèges et des universités, et a compté sur neuf nouveaux partenaires offrant des prix et des bourses. En contrepartie, le nombre d’entreprises qu’a accompagnées le Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC) de même que le nombre de prêts qu’il a accordés ont diminué, alors que la capitalisation a augmenté.

3. Les effets du PAEN sont-ils probants?

Les effets à court ou à plus long terme du PAEN sont probants. Ses mandataires ont déclaré avoir soutenu 6 996 entreprises en phase de création et avoir constaté la création de 12 805 emplois chez leurs clients. Après deux ans, on note un taux de survie des entreprises créées de 84 %, soit un taux plus élevé que pour l’ensemble des entreprises québécoises. Enfin, 65 % des personnes interrogées considèrent que le programme entraîne des retombées positives pour les différents projets qu’il finance.

Principaux constats

Évaluation de la pertinence du PAEN

  • Au total, 192 demandes ont été déposées.
  • Le nombre total de clients des bénéficiaires du PAEN a augmenté de 67 %.
  • En tout, 86 % des répondants considèrent que le PAEN répond aux besoins de sa clientèle.
  • Les activités et les services attendus de la part des bénéficiaires ont été réalisés.
  • L’effet de levier du financement du MEIE pour les projets conformes aux normes du PAEN est de 1,5, ce qui est supérieur à la cible de 1.

Évaluation de l’efficacité du PAEN

  • Les résultats attendus relatifs au Groupement des chefs d’entreprise du Québec ont été atteints. La participation des dirigeants d’entreprise aux ateliers organisés a notamment respecté les attentes.
  • Les résultats attendus relatifs à l’École d’entrepreneurship de Beauce ont été dépassés. Cet organisme jouit d’un taux de satisfaction moyen de sa clientèle de 96 %, soit plus que l’objectif de 90 %.
  • Les résultats attendus relatifs à la Fondation de l’entrepreneurship ont été dépassés, notamment en ce qui concerne le nombre d’entrepreneurs mentorés, qui a augmenté de 62 %.
  • Les résultats attendus relatifs au réseau Anges Québec ont été dépassés. On note entre autres que 44 projets ont bénéficié d’un financement, soit plus que les 24 attendus.
  • Les résultats attendus relatifs aux mesures de soutien à l’entrepreneuriat des communautés culturelles ont été partiellement atteints. La part des prêts accordés aux entreprises soutenues par rapport au solde disponible dans le Fonds afro-entrepreneurs (46 %) est en baisse comparativement à la proportion de 2010 (57 %).
  • Les résultats attendus relatifs aux Femmessor ont été partiellement atteints, principalement en raison de la baisse du nombre moyen d’activités de réseautage et de jumelage réalisées.
  • Les résultats attendus relatifs à Futurpreneur ont été dépassés, autant en ce qui a trait au nombre d’entreprises québécoises financées qu’au nombre d’emplois créés dans ces entreprises.
  • Les résultats attendus relatifs au RQCC ont été partiellement atteints, surtout en raison de la diminution du nombre d’entreprises accompagnées et de prêts accordés.
  • Les résultats attendus relatifs au Concours québécois en entrepreneuriat ont été dépassés, notamment parce que la hausse de 26 % du nombre de projets émanant des collèges et des universités est supérieure à la hausse attendue de 10 %.
  • Les résultats attendus relatifs aux Centres de transfert d’entreprises (CTE) ont été partiellement atteints, principalement en raison d’un manque de données.
  • Les résultats attendus relatifs à l’Entente de partenariat avec le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) ont été dépassés, principalement parce que le nombre d’entreprises ayant bénéficié d’une intervention d’accompagnement et de suivi a augmenté de 30 %.
  • Les résultats attendus relatifs à la mesure Relève : Arts et culture Montréal ont été dépassés. Parmi les personnes consultées, 76 % estiment que le PAEN soutient efficacement la réalisation des projets de ce volet. C’est plus que la cible de 75 %.
  • Les résultats attendus relatifs aux Tables d’action en entrepreneuriat (TAE) ont été atteints, entre autres parce que le tiers des travaux relatifs au Plan d’action régional de développement de l’entrepreneuriat a été réalisé.

Évaluation des effets du PAEN

  • Au total, 6 996 entreprises ont été soutenues en phase de création.
  • Le taux de survie après deux ans des entreprises créées est de 84 %, soit plus que la cible de 58 %.
  • En tout, 12 805 emplois ont été créés chez les clients des bénéficiaires du PAEN.
  • Une majorité de répondants (65 %) considère que le PAEN entraîne les retombées positives escomptées.

Le présent résumé du rapport d'évaluation expose les principaux constats de celui-ci. Le rapport complet est accessible sur demande à l'adresse suivante : gar@economie.gouv.qc.ca.