Les entreprises d’économie sociale produisent et vendent des biens et des services tout en répondant à des besoins sociaux, comme l’intégration socioprofessionnelle ou le maintien de services de proximité. Elles contribuent au bien-être des Québécois et de leurs collectivités.

Les entreprises d’économie sociale sont la propriété collective de leurs membres. C’est pourquoi elles prennent la forme juridique d’une coopérative, d’une mutuelle ou d’un organisme à but non lucratif ayant une vocation entrepreneuriale et des activités marchandes.

Ces entreprises sont également administrées selon certains principes, comme la gouvernance démocratique par les membres, la distribution limitée ou interdite des surplus générés par leurs activités marchandes et l’autonomie de gestion par rapport à l’État.

Le Plan d’action gouvernemental en économie sociale 2015-2020 vise à leur donner un nouvel élan pour qu’elles contribuent encore davantage à notre essor économique. Ce plan d’action a été élaboré étroitement avec le milieu, notamment en consultant la Table des partenaires en économie sociale.

Le Plan d’action gouvernemental en économie sociale 2015-2020 représente :

  • une vingtaine de mesures;
  • un investissement gouvernemental de 100 millions de dollars;
  • la création ou le maintien de 30 000 emplois;
  • des investissements totaux de plus de 500 millions de dollars.

Les partenaires gouvernementaux et ceux du milieu de l’économie sociale sont mis à contribution afin de suivre la mise en œuvre du plan d’action et l’évaluation de ses résultats.

Objectifs et mesures du Plan d’action gouvernemental en économie sociale 2015-2020

Outiller les entreprises d’économie sociale à toutes les étapes de leur développement

Le gouvernement met à leur disposition des outils adaptés pour qu’elles réalisent leur plein potentiel, du démarrage à l’expansion.

  • Programme favorisant la capitalisation des entreprises d’économie sociale : 30 millions de dollars
  • Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif : 20 millions de dollars
  • Entente de partenariat pour le développement des coopératives : 20,2 millions de dollars
  • Soutien et capitalisation du Réseau d’investissement social du Québec : 10 millions de dollars

Améliorer l’accès aux marchés et innover en économie sociale

Pour soutenir l’innovation et le développement des marchés publics en économie sociale, certaines initiatives sont mises en œuvre.

  • Mise sur pied d’un groupe de travail interministériel sur l’intégration de critères sociaux dans les cadres régissant les appels d’offres publics
  • Soutien à la recherche et à l’innovation en économie sociale : 500 000 $
  • Soutien à l’organisme Territoires innovants en économie sociale et solidaire : 3 millions de dollars

Valoriser la réponse des entreprises d’économie sociale aux défis du vieillissement démographique

Les entreprises collectives ont le potentiel d’aider à répondre aux besoins de la population âgée, tout en créant de l’emploi.

  • Soutien aux entreprises d’économie sociale en aide à domicile pour la prestation de services d’aide à la vie domestique et à la vie quotidienne :
    • Formation des préposés travaillant au sein de ces entreprises : 6,5 millions de dollars
    • Initiative Meilleures pratiques d’affaires : 1,6 million de dollars
  • Développement d’un créneau d’entreprises collectives en services aux personnes âgées ou en perte d’autonomie. Ce créneau vise à soutenir l’innovation pour répondre aux besoins de ces clientèles : 750 000 $

Encourager l’insertion socioprofessionnelle au sein des entreprises d’économie sociale

Les entreprises collectives peuvent aider à l’insertion socioprofessionnelle des personnes éloignées du marché du travail.

  • Développement d’un créneau d’insertion socioprofessionnelle au sein des entreprises collectives. Ce créneau vise à soutenir l’innovation pour favoriser l’insertion en emploi dans ces entreprises : 750 000 $
  • Encourager l’insertion socioprofessionnelle au sein des coopératives, par l’entremise de l’Entente de partenariat pour le développement des coopératives

Soutenir l’entrepreneuriat collectif comme solution à la relève d’entreprises

Les entreprises collectives, créées par les travailleurs ou les communautés, sont une avenue porteuse pour la relève entrepreneuriale.

  • Programme de soutien pour favoriser la reprise collective par les travailleurs : 1 million de dollars
  • Promotion de la reprise collective auprès des propriétaires cédants
  • Appui aux travaux de la table de concertation Repreneurs collectifs, dont la mission est de proposer des mesures ciblées pour développer cette avenue

Contribuer au développement des entreprises d’économie sociale sur tout le territoire

  • Soutien aux pôles régionaux d’économie sociale : 5,3 millions de dollars
  • Création d’un pôle d’économie sociale pour les Premières Nations : 500 000 $
  • Formation sur l’économie sociale au sein des municipalités et de leurs instances de développement économique