Priorités

3 – Diminuer l'isolement de la Jamésie, ses villes et localités en agissant sur les fronts du transport et des nouvelles technologies

Amorcer l'appropriation du numérique et des nouvelles technologies par les entreprises.

Réponse

  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

4 – Favoriser le développement viable du territoire et de ses ressources naturelles

Soutenir les activités de recherche et de développement.

Réponse

  • La direction régionale met en œuvre l'offre de service du Ministère principalement auprès d'entreprises cries et jamésiennes appartenant à la filière du tourisme nordique et à celle du domaine forestier. Cette offre de service comprend notamment l'accompagnement-conseil, l'accès aux différents programmes d'aide financière et la mise en place de formations relatives aux meilleures pratiques d'affaires (MPA).
  • En lien avec cette priorité, le Ministère appuie dans la région deux créneaux d'excellence de la démarche ACCORD, soit les créneaux Tourisme nordique et, en collaboration avec de la région Abitibi-Témiscamingue, Épinex, qui exploite la filière forestière et qui s'appuie sur la ressource de l'épinette noire.
  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

5 – Soutenir le développement et la diversification de l'économie

Mettre en place un comité régional de développement économique (CRDÉ).

Réponse

  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.