Priorités

3 – Soutenir l'enseignement et la recherche en région

Soutenir le développement des centres de recherche présents dans la région et encourager le maillage entre ces derniers, les institutions universitaires, les entreprises et les organismes de la région.

Réponse

  • Le Ministère appuie financièrement trois CCTT dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, soit le Centre d'initiation à la recherche et d'aide au développement durable (CIRADD), un centre en pratiques sociales novatrices; Merinov, le Centre d'innovation de l'aquaculture et des pêches du Québec affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles; et le TechnoCentre éolien. Ces CCTT exercent, dans leur domaine respectif, des activités de recherche appliquée, d'aide technique et d'information visant la formation de la main-d'œuvre; d'élaboration et de réalisation de projets d'innovation technologique; et d'implantation et de diffusion de technologies nouvelles. Ils contribuent ainsi au développement des PME dans la région. En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

5 – Participer au développement économique et à la création d'emplois

Soutenir le développement de l'entrepreneuriat individuel et collectif.

Réponse

  • Le Ministère apporte un soutien financier à des organismes québécois qui offrent des services en développement de marchés, notamment les ORPEX. Ainsi, GIMXPORT a pour mandat de sensibiliser, de former et de préparer à l'exportation les entreprises de la région.
  • L'élaboration d'un plan de développement de la zone IP de Gaspé se fait en concertation avec les intervenants régionaux. Le gouvernement finance jusqu'à 70 % des dépenses associées à la réalisation de ces plans de développement, et ce, jusqu'à concurrence de 125 000 $. La direction régionale coordonne et soutient la réalisation des travaux des comités locaux.
  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

6 – Assurer le transport des personnes, des marchandises et des informations fiable et efficace sur l'ensemble du territoire

Soutenir et appliquer la Stratégie numérique de la Gaspésie.

Réponse

  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

7 – Soutenir les secteurs d'activités phares de la région que sont l'exploitation et l'aménagement forestier, l'agroalimentaire, les pêches et l'aquaculture, l'industrie éolienne et le tourisme

Soutenir le développement des créneaux d'excellence de la région (le créneau Récréotourisme, le créneau Éolien et le créneau Ressources, sciences et technologies marines) et la poursuite des efforts de recherche et d'innovation dans ces secteurs, notamment en favorisant le maillage avec les centres de recherche.

Réponse

  • En lien avec cette priorité, le Ministère appuie dans la région trois créneaux d'excellence de la démarche ACCORD, soit les créneaux :
    • Ressources, sciences et technologies marines,
    • Éolien,
    • Récréotourisme.
  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.