Priorités

3 – Créer la richesse par l'économie et l'innovation

Soutenir l'innovation.

Réponse

  • En lien avec cette priorité, le Ministère appuie dans la région le Pôle d'excellence québécois en transport terrestre et quatre créneaux d'excellence de la démarche ACCORD, soit les créneaux :
    • Industrie des systèmes électroniques du Québec,
    • Matériaux textiles techniques,
    • Réseau de la transformation métallique du Québec,
    • TransformAction.
  • Le Ministère apporte également un soutien financier à des organismes québécois qui offrent des services en développement de marchés, notamment les ORPEX. Ainsi, Développement économique de l'agglomération de Longueuil (DEL), Expansion PME (Montérégie-Est) et Commerce international Québec Montérégie-Ouest ont pour mandat de sensibiliser, de former et de préparer à l'exportation les entreprises de la région.
  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

4 – Miser sur une main-d'œuvre compétente et sur la relève entrepreneuriale

Promouvoir la culture et la relève entrepreneuriales.

Réponse

  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

5 – Offrir à toutes les personnes les conditions d'obtention d'une meilleure qualité de vie

Se doter des outils permettant l'implantation d'Internet haute vitesse dans l'ensemble du territoire.

Réponse

  • Dans le cadre du programme Québec branché, le gouvernement du Québec a annoncé, le 11 décembre 2017, trois projets qui représentent des investissements de près de 7 M$ et qui visent à brancher 2430 foyers à Internet haut débit.
  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.

8 – Contribuer à l'amélioration du transport comme axe névralgique et structurant de l'ensemble des secteurs d'activité en Montérégie

Mettre de l'avant des actions pour faire reconnaître l'importance d'assurer une plus grande fluidité du transport autoroutier et pour développer des infrastructures de transport performantes, y compris le réseau ferroviaire, ayant un rôle levier pour l'ensemble de la Montérégie.

Réponse

  • L'élaboration d'un plan de développement des zones industrialo-portuaires (zones IP) de Sorel-Tracy, de Contrecœur-Varenne, de Sainte-Catherine et de Salaberry-de-Valleyfield fait l'objet d'une concertation régionale, associée notamment à la synergie industrielle. Le gouvernement finance jusqu'à 70 % des dépenses associées à la réalisation des plans de développement afférents aux zones IP, et ce, jusqu'à concurrence de 125 000 $. La direction régionale coordonne et soutient la réalisation des travaux des comités locaux.
  • De plus, la Stratégie maritime du Québec 2015-2020 prévoit deux pôles logistiques en Montérégie, soit ceux de Contrecœur et de Vaudreuil-Soulanges.
  • En plus des actions en occupation et en vitalité des territoires qu'il déploie déjà dans la région, le Ministère, par l'entremise de sa direction régionale, veillera, au cours des deux prochaines années, à clarifier, à bonifier – le cas échéant – et à faciliter la mise en œuvre de cette priorité. Il y parviendra avec la collaboration de la CAR ainsi qu'avec celle des villes, des municipalités, des MRC et de nombreux partenaires locaux et régionaux.